Les infos

Alain
Neyman

Les restaurants occupent une place primordiale dans la vie, ce sont des lieux de rencontre, de célébration, de partage, dont le rôle n'est pas uniquement alimentaire.
Il n'est pas de livre, de film sans une scène dans un restaurant, les oeuvres de fiction  suivent la réalité ; il se passe toujours quelque chose dans les restaurants... en voici des extraits.
Lesrestos.com est un guide Mange In France.






 

L'info du 6 Novembre 2021
Ouverture du Café Lignac

Le Café Lignac du chef Cyril Lignac ouvre le samedi 6 novembre 2021 en lieu et place du "Café Constant" vendu par l'emblématique chef Christian Constant.
Le très talentueux chef Cyril Lignac propose au Café Lignac une cuisine française traditionnelle avec des recettes de bistrot dans une ambiance de café-bistrot. En plus du plat du jour Le Café Lignac propose l’œuf mimosa, le cassoulet, ou le vol-au-vent de ris de veau. Et pour le dessert, le soufflé chocolat, ou la tarte Tatin.
Ouvert de 7h30 à 23h.
Café Lignac - 139, rue Saint Dominique - 75007 Paris

L'info du 5 Novembre 2021
Le moment poisson

Soutenu par Julien Dumas chef du Saint-James Club Paris (75016 Paris) et Josselin Marie chef de La Table de Colette (75005 Paris), et Ethic Ocean, la pêche durable et écoresponsable était au menu d’une réunion d’information qui s’est tenue chez Colette, restaurant dont le chef a adopté un postulat écoresponsable pour l’ensemble de son travail  en cuisine. 
Réunion à laquelle a participé aussi un pêcheur venu de Port La Nouvelle, patron d’un petit bateau faisant partie de la SATHOAN organisation de producteurs et de la YALPEM (association pour la valorisation des produits de la pêche en mer Méditerranée ), un pêcheur de thon rouge de ligne labellisée « pêche durable ». 16 bateaux côtiers seulement ont obtenus cette mention actuellement. Des  marins qui utilisent deux techniques la pêche à l’hameçon, palangre et ligne, ou la pêche à la senne (filet rectangulaire équipé de flotteurs posé en surface et manœuvré par deux filins, destiné à encercler et rabattre le banc de poissons).
Une pêche très stricte et consciente de son environnement (quotas de pêche, contrôle en mer et au moment du débarquement des prises, etc.).
Bonne nouvelle le stock de thon rouge en Méditerranée et de l’Atlantique-est s’est reconstitué grâce à une gestion très rigoureuse, continuons dans cette voie…
Par Jean-Louis Galesne.
Ethic Ocean :

Ethic Ocean est une organisation environnementale dédiée à la préservation des ressources halieutiques et des écosystèmes marins. Ethic Ocean travaille avec l’ensemble des acteurs de la filière pêche et aquaculture pour contribuer à la mise en oeuvre de pratiques d’approvisionnements durables.
Voir le site ethic-ocean 
Restaurants :
Saint James - 43, avenue Bugeaud  - 75016 Paris
La Table de Colette - 17, rue Laplace - 75005 Paris

L'info du 4 Novembre 2021
Editions Le Robert

Les Editions Le Robert publient deux ouvrages délicieux :
- Comme on dîne chez nous : les spécialités culinaires des territoires avec des recettes de chefs et des anectodes historiques :
/lifestyle/livres/liste/recettes
- Les 150 drôles d'expressions de la cuisine par Marcelle Ratafia avec la participation du chef Yves Camdeborde qui ajoute son grain de sel :
/lifestyle/livres/liste/decouvertes-gourmandes
Deux livres indispensables pour se cultiver et s'amuser.

L'info du 3 Novembre 2021
Un nouveau chef pour la Villa 9 Trois à Montreuil

A Montreuil, le fameux restaurant Villa 9 Trois a confié sa cuisine au jeune chef Camille Saint-M'Leux.
Villa 9 Trois - 71, rue Hoche - 93100 Montreuil

L'info du 2 Novembre 2021
Le Trophée Mille

L'étape nationale du concours de cuisine Trophée Mille France réservé aux apprentis et lycéens des métiers de l’hôtellerie restauration de toute la France, parrainé par le Chef Philippe Mille, chef 2 étoiles et Meilleur Ouvrier de France se déroulera à Reims le 22 novembre 2021. 
Pour tout renseignement : contact@trophee-mille.fr
Voir le site du Trophée Mille

L'info du 1 Novembre 2021
Mamamia remplace Jacopo

Dans le Triangle d'Or, le nouveau restaurant de cuisine italienne Mamamia du groupe Yeeels remplace leur restaurant Jacopo. Le journaliste Jacky Durand a annoncé et publié le 30 septembre 2021 dans le journal Libération avoir déniché le premier chef italien virtuel Giovanni du restaurant Mamamia, un "chef avatar" dont le groupe Yeeels déclare que   «aucune spécialité ne lui échappe, il vous transportera du long de la côte amalfitaine, à la Piazza del Duomo, de Bologne à Firenze ! Il saura faire résonner toute l’Italie dans l’assiette» et aussi «Certaines recettes sont un peu avant-gardistes. On est en cours de rodage. L’intérêt est de pouvoir amener des générations à toucher du doigt l’intelligence artificielle, le virtuel, le numérique.» C'est un pari  «technologie et cuisine ambitieuse». Le succès est assuré.
Toute ressemblance de nom, ou risque de confusion, avec les trattorias de cuisine italienne de Big Mamma group (East Mamma, Ober Mamma, Mamma Primi, Pink Mamma.. ) ne serait que pure coïncidence.
Mamamia - 5bis, rue Vernet  - 75008 Paris

L'info du 31 Octobre 2021
A Lyon Le Comptoir Bourguignon

Alexis Billoux, ancien Chef étoilé, lorsqu’il était installé à Dijon, filleul de Bernard Loiseau, et fin amateur de rugby, vient d’ouvrir Le Comptoir Bourguignon avec une cave à vins impressionnante et une véritable envie de partager sa cuisine bourguignonne, conviviale et familiale dans la ville de la gastronomie. 
Le chef a longtemps travaillé avec son père, chef doublement étoilé, mais aussi auprès du MOF Jean-Marie Gauthier et du chef 3 étoiles Guy Savoy.
Selon la saison la carte annonce la Côte de boeuf charolaise pour plusieurs convives, la Charcuterie du Morvan de la maison Dussert, le Pâté croute de veau et volaille, le croque aux truffes, béchamel au Comté, roquette, les Cromesquis bourguignons, purée de pomme de terre, pickles, champignons, le Mont d’or chaud au vin jaune. Et pour le sucré, un Tiramisu pain d’épice cassis.
Ouvert du lundi au vendredi, de 12h à 13h30 et de 19h30 à 21h30.
Le Comptoir Bourguignon - 14, rue Royale - 69001 Lyon - tel 04 87 37 10 99
Voir le site Le Comptoir Bourguignon

 

L'info du 30 Octobre 2021
Dîner d'exception à 4 mains et 3 étoiles, au Clair de la Plume à Grignan

Le samedi 6 novembre 2021, le chef étoilé Julien Allano, du Clair de Plume à Grignan recevra au sein de ses cuisines, Stéphane Buron MOF, et chef doublement étoilé au Guide Michelin du Chabichou à Courchevel, pour un voyage culinaire entre les Alpes et la Méditerranée, guidé par les inspirations de leurs souvenirs de recettes d'enfance.
Le Clair de la Plume - 2, place du Mail - 26230 Grignan

L'info du 29 Octobre 2021
Cédric Grolet et son livre Fleurs.

Après « Fruits » et « Opéra », le célèbre pâtissier Cédric Grolet annonce la sortie de son troisième livre « Fleurs » aux éditions Alain Ducasse. Il sera composé de plus de 80 recettes inédites imaginées autour de l’univers floral.
Sortie prévue le 4 novembre 2021.
Editons Alain Ducasse - 352 pages - Prix 45 euros.

L'info du 28 Octobre 2021
Le Bar à Manger de Philippe Baranes

Le Chef-restaurateur Philippe Baranes, créateur de concepts novateurs, agrandit son territoire culinaire de la rue Condorcet. Après Braisenville (2011) et Il Cuoco Galante (2017), il inaugure cette rentrée  2021 Amaro, son premier bar à cocktails et à manger, aux côtés de ses deux tables déjà prisées des gastronomes.
Passionné de culture italienne, il s’intéresse particulièrement ici à l’art de l’Aperitivo du Nord de l’Italie, où l’on déguste des vins, alcools et cocktails traditionnels accompagnés de petits en-cas. La célébration des amers est un parti pris de Philippe Baranes pour le végétal, la technicité et l’équilibre des préparations.
En créant Amaro, il sélectionne une diversité d’amers unique à Paris, des références les plus populaires aux pépites les plus pointues. La vision est ici d’interpréter les amers à travers une carte de cocktails exclusive, déclinée par puissance d’amertume; pour cela, il fait appel à la mixologue Julie Martin (ex Cravan). Mais aussi, de proposer une large palette d’accompagnements gourmands : les talents de la cheffe Sonia Ferrazziano, s’expriment pour délivrer ensemble une carte racée de ciccheti, tramezzini ou frittura, en adéquation parfaite avec les breuvages.
Avec son élégant décor, ouvert sur l’extérieur, comme une ode à Venise, Amaro nous invite à la dolce vita au cœur de Paris.
Ouvert du mardi au samedi de 18h à 2h.
Amaro - 38, rue Condorcet - 75009 Paris - Tél : 01 40 40 09 11

L'info du 27 Octobre 2021
Ouverture de Maison Russe

Laurent de Gourguff le patron du groupe Paris Society et Dominique Romano ont ouvert le restaurant Maison Russe à la fin octobre 2021.
Le célèbre restaurateur Albert Corre est à l'accueil dans le cadre mis en scène par la décoratrice Laleh Amir Assefi.
La cuisine est confiée au chef Julien Chicoisne qui annonce la pomme de terre au caviar, les oeufs de saumon crème citronnée, l'oeuf coque au caviar, l'omelette King Crabe, la pizzetta au caviar, le coulibiac de saumon au beurre blanc, le homard bleu et cesarecce, les linguine au caviar, et la volaille fermière rôtie au jus truffé et purée de pommes de terre.
Pour le dessert, le chef pâtissier Maxime Louis propose la Pavlova au chocolat noir ou myrtilles et marrons glacés.
Compter environ de 46 à 170 euros ; et d'avantage pour le caviar.
Service de 12h à 15h et de 19h à 23h30. Le Bar "Les Poupées Russes" est ouvert de 17h à 2h du matin.
Maison Russe - 59, avenue Raymond Poincaré - 75016 Paris

L'info du 26 Octobre 2021
L’escroquerie halal a triomphé.

L'edito du 25 octobre 2021 par Valérie Toranian dans La Revue des Deux Mondes à propos de l'expansion de la présence de la viande halal dans nos assiettes :

" L'échange a lieu dans une boucherie halal à Drancy. Éric Zemmour a accepté d’aller « à la rencontre de la population » de sa ville natale, dans le cadre d’une nouvelle émission de CNEWS, « Face à la rue », animée par Marc Morandini.
Comme le polémiste, probable futur candidat à l’élection présidentielle de 2022, regrettait la disparition de boucheries non halal, l’animateur demanda au boucher s’il en existait encore dans la ville. Ce dernier répondit qu’il y avait bien « une boucherie française ».


« Mais ici c’est une boucherie quoi ?
– Une boucherie halal.
– Mais c’est une boucherie française ?
– Non halal, musulmane. »


De part et d’autre, l’échange a le mérite de la sincérité. Éric Zemmour ne cache pas sa déploration du grand remplacement des boucheries traditionnelles par des boucheries halal qui correspondent, selon lui, à l’adaptation du commerce à une nouvelle population.

Le boucher, reprenant la distinction islamiste de plus en plus prégnante dans ces banlieues du « eux » et du « nous », distingue clairement ce qui est « français » de ce qui est « musulman ». Il a probablement parlé sans réfléchir, sans mesurer la portée de son propos, en répondant à brûle-pourpoint. Peut-être ne pense-t-il pas réellement qu’une boucherie halal n’est pas une boucherie française. Il n’empêche, son « raccourci » en dit long sur la façon dont l’islam politique a imposé le halal comme nouvelle norme communautaire creusant visiblement le fossé entre « nous » les musulmans » et « eux » les Français…


Car Éric Zemmour a tort : l’explosion du marché du halal n’est pas la contrepartie naturelle d’une évolution de la population musulmane en France. Elle est la contrepartie d’une offensive idéologique islamiste au sein de cette population, certes en croissance, dont elle est l’une des vitrines les plus juteuses et les plus réussies.

Il est vrai qu’Éric Zemmour refuse de faire la distinction entre islam et islamisme, ce qui est regrettable, même si nul ne peut nier qu’il existe un lien entre les deux.


De même que les islamistes ont fait croire que l’islamophobie était un crime de racisme, de même ils sont parvenus à faire de la « halalisation » un marqueur de la « tradition » religieuse.

Comme le rappelle l’universitaire Florence Bergeaud-Blackler dans une enquête subversive parue en 2017, le marché halal n’est en aucune façon consubstantiel à l’islam. Né des intérêts convergents de l’industrie alimentaire et des fondamentalistes religieux après la révolution islamique iranienne de 1979, le marché halal est une invention récente. Avant les années 1970, l’espace alimentaire musulman était marqué par le seul interdit du porc. L’abattage rituel était surtout pratiqué lors des cérémonies. « Les boucheries islamiques se sont développées assez tardivement à la suite de la réislamisation des années 80 », rappelle l’anthropologue, chargée de recherche au CNRS. L’offre de halal correspond parfaitement à « la stratégie des groupes fondamentalistes qui voient bien que la clôture alimentaire peut aussi être une clôture communautaire ».

La Malaisie, devenue centre du halal mondial dans les années 1990, a ainsi élargi le périmètre du halal en travaillant à la publication, en 1997, des « directives halal » du Codex alimentarius, un organe qui codifie les normes alimentaires pour mieux les imposer dans le monde. Selon un « principe de pureté », seuls les aliments qui ne sont pas contaminés par des produits interdits (porc, alcool, protéines non issues d’un abattage selon la loi islamique) peuvent être halal. Cela exclut une grande partie des aliments industriels qui comportent des colorants, exhausteurs de goûts et additifs. Presque toute l’industrie alimentaire devient « halalisable ». On va désormais trouver de l’eau, des rouges à lèvres, des dentifrices halal, etc. Sans parler du tourisme halal et de la mode islamique. Les enjeux économiques sont colossaux. Le consommateur musulman est sommé de consommer halal sous peine d’être considéré comme un mauvais musulman par les leaders communautaristes identitaires.

Pari réussi. De même que les islamistes ont fait croire que l’islamophobie était un crime de racisme, de même ils sont parvenus à faire de la « halalisation » un marqueur de la « tradition » religieuse. En 2016, une étude de l’Institut Montaigne montrait que plus de 40 % des musulmans en France pensaient que « manger halal est l’un des cinq piliers de l’islam »… ce qui est inexact.

Les islamistes imposent un séparatisme des mœurs. C’est le but. Nous et eux. Eux et nous. Boucherie « française » versus boucherie musulmane.
L’escroquerie halal a triomphé.


Le halal est le triomphe du libéralisme économique appliqué au fondamentalisme et à ses normes prescriptives porteuses de business.
 
La sphère halal est devenue le premier marché de la viande en France.
 
Parce qu’il est trop compliqué et coûteux de conformer un abattoir aux normes islamiques tout en gardant une partie « traditionnelle », les abattoirs deviennent exclusivement halal. 100 % de la viande abattue en Île-de-France l’est selon la tradition halal (casher également mais la proportion est dérisoire), affirmait en 2012 un communiqué de la chambre d’agriculture d’Île-de-France. Les éleveurs qui ne veulent pas d’un tel traitement pour leur animal (la bête a les carotides tranchées et doit se vider de son sang, souvent en vingt minutes, ce qui occasionne une très longue souffrance) sont obligés d’aller chercher ailleurs un abattoir.

Mais la majorité fait avec. Le calcul est économique. Le consommateur n’y voit goutte. Ou s’en réjouit.


Ainsi, récemment, l’association chargée de gérer l’unique cafétéria de l’Institut d’études politiques de Grenoble, Cafet’en kit, s’est-elle félicitée sur les réseaux sociaux que la cafétéria ne serve plus que de la viande halal. Une façon « inclusive » d’associer les musulmans censés ne manger qu’halal ? Après protestation d’étudiants et début d’une pétition, l’association a battu en retraite affirmant que seule des considérations économiques avaient guidé son choix. Mais pour une cafétéria revendiquant (avec candeur ?) la « halalisation » de son commerce, combien d’espaces où le halal est parfaitement invisible et le consommateur ignorant de ce qu’il achète ?

La redevance sur le halal perçue par les tueurs rituels, tous affiliés à des organismes islamistes, est une manne. Le halal est le triomphe du libéralisme économique appliqué au fondamentalisme et à ses normes prescriptives porteuses de business.


Nos militants woke intersectionnels, qui font la promotion de la revendication identitaire islamiste comme réponse du dominé au dominant occidental capitaliste et impérialiste, acceptent, sans broncher, cet accouplement avec le diable. "

L'info du 25 Octobre 2021
Ouverture du restaurant Chocho

Emilie et Boris Bazan à la tête des restaurants Les Becs Parisiens ouvrent leur nouveau restaurant Chocho en Novembre 2021 en lieu et place de l'ancien restaurant "Le Bel Ordinaire" rive droite. La cuisine du restaurant Chocho est entre les mains du chef Thomas Chisholm qui a participé à la saison 12 de l'émission Top Chef sur M6.
Restaurant Chocho - 54, rue de Paradis - 75010 Paris

L'info du 24 Octobre 2021
Virginie Dubois-Dhorne a été sacrée championne du monde des Fromagers

Lundi 13 septembre 2021, Virginie Dubois-Dhorne a été sacrée championne du monde des Fromagers. La reconnaissance d’un niveau exceptionnel de connaissance, de technique et de créativité. Le fruit également de 8 mois de travail de plus en plus acharné au fur et à mesure que le jour J approchait.
Virginie a réussi à s’imposer devant neuf talentueux finalistes venus des quatre coins du monde pour s’affronter lors d’un marathon de 9 épreuves mêlant théorie et pratique. Quizz, dégustation à l’aveugle, grand oral, découpe, préparation culinaire, association de goûts, sculpture à partir de fromages, dressage d’un petit et d’un grand plateau de fromage : toutes les facettes du métier de fromager étaient jugées pour départager ces champions.
La 1ère femme française à remporter le titre
Elle succède à Evert Schönhage, fromager d’Amsterdam, sacré en 2019 et devient la quatrième française à remporter cette récompense après Bernard Mure-Ravaud, Rodolphe Le Meunier et Fabien Degoulet, dernier français à avoir remporté le trophée en 2015.
La reconnaissance du travail artisanal de La Finarde
Le titre de Virginie Dubois est également la victoire de toute une petite entreprise. Après avoir fait ses premières armes de fromagère au Touquet, dans une crémerie ouverte en 2004, cette Arrageoise de 44 ans a racheté avec son mari, Jean-François Dubois, en 2006 la société de sa belle-mère. Arpentant les marchés, jusqu’aux très réputées et courues halles de Wazemmes, à Lille, le duo s’est ensuite mis en tête de développer une activité d’affinage dans les entrailles d’une poudrière de la citadelle d’Arras.
La Finarde dispose aujourd’hui de 200m2 de caves d’affinage (dont 100m2 en caves naturelles) en plein coeur de la citadelle d’Arras. Cela permet de proposer des affinages spécifiques sur différentes familles: pâtes pressées (Mimolette, Gouda...), croûtes lavées (Maroilles, Vieux Lille, Bergues), alpages et estives de garde (Pyrénées, Suisse...), croûtes fleuries sur paille (Brillat-Savarin...), chèvres fermiers secs ou confits (Chavignol, Selles-sur-Cher...) ou produits méditerranéens (Feta au tonneau...)
" Nous avons des relations directes, authentiques et durables avec chacun de nos partenaires. Nous travaillons avec plus 100 producteurs : 20 producteurs régionaux Haut-de-France ; 50 producteurs partout en France et 20 producteurs européens.
Tous les fromages sont remis en conditions d’affinage (200 m2 de caves et 6 ambiances différentes). Nous avons une cave pour chaque grande famille de fromages (chèvre, croûte fleurie, croûte lavée, pâte pressée...) et disposons de 3 caves naturelles qui apportent une singularité à nos fromages.
Notre atelier agréé de découpe et d’emballage nous permet de proposer des fromages sous tous les formats : de la petite portion à la meule entière. Nous accompagnons également tous nos clients sur les sélections de fromages, des affinages et leur apportons les meilleurs conseils pour qu’ils proposent l’offre la plus adaptée ".

L'info du 23 Octobre 2021
Adrien Cachot invité du Perchoir

Le chef Adrien Cachot est l'invité du Perchoir Ménilmontant pour une durée de trois mois. Dés à présent on peut découvrir la cuisine du finaliste de Top Chef saison 11 de M6, pendant les trois prochains mois. Disponible du lundi au vendredi à partir de 19h30 - Menu à 95 euros.
Adrien Cachot et Emie Wada ont tenu le restaurant Detour.
Le Perchoir Ménilmontant - 14, rue Crespin du Gast - 75011 Paris

L'info du 22 Octobre 2021
Alexia Duchêne et Nina Métayer signent la nouvelle carte de la SCNF

Depuis ce 14 octobre 2021, Alexia Duchêne et Nina Métayer signent à quatre mains la nouvelle carte de la SCNF. Trois recettes célébrant le végétal et les produits de saison, pour une carte plus responsable, gourmande, innovante et engagée. À découvrir dans les trains TGV INOUI de l’hexagone.
Talents d’une nouvelle génération de Cheffes engagées et ultra-créatives, Alexia Duchêne et Nina Métayer partagent la philosophie de cette nouvelle offre : une carte simple aux saveurs franches et des produits issus du terroir français.
- Alexia Duchêne a imaginé deux plats végétariens mettant en valeur des légumes de saison : une « salade végétarienne d’épeautre au butternut, champignon, parmesan végétal et raisins » ; et  un « toasté aux carottes mi-cuites, crème de noix, mascarpone, comté AOP et cornichons ». Et aussi un hachis-parmentier au canard confit, oignons, purée de pomme de terre et crumble de graines.
- Nina Métayer élabore un sablé brownie chocolat ainsi que plusieurs gâteaux de voyage.

L'info du 21 Octobre 2021
Mamo remplacé par Monsù Francesco

Le restaurant Mamo sera remplacé en novembre 2021 par le restaurant Monsù Francesco. Le restaurant Mamo avait ouvert ses portes à Paris le 9 juin 2016 pour remplacer le "Etc." de Christian Le Squer. En association avec Benjamin Patou le patron de Moma Group et Jean David Sarfati,  le chef Peppino Mammoliti - dit Mamo - le patron antibois du restaurant "Michelangelo" avait investit Paris, après New York en 2011.
La carte du restaurant Monsù Francesco proposera les bonnes spécialités de la cuisine italienne.
Monsù Francesco - 2, rue La Pérouse - 75016 Paris

L'info du 20 Octobre 2021
Jean-Luc Naret et le Lutetia

Le très élégant Jean-Luc Naret prends en charge la Direction de l'hôtel Lutétia à Paris et des établissements du groupe "Set Collection"  appartenant à Alfred et Giorgi Akirov, avec leurs hôtels à Amsterdam, Londres et Jérusalem. Jean-Luc Naret est un expert de l'hôtellerie de luxe, il a travaillé pour Le Bristol à Paris,  le Trianon Palace à Versailles, chez One & Only Reethi Rah aux Maldives, le Jumeirah à Dubaï, le Sandy Lane aux Barbades, et La Réserve à Paris pour le groupe de Michel Reybier.
Cerise sur le gâteau il a aussi été le Directeur des Guides Michelin pendant 8 ans.
Voir le Portrait de Jean-Luc Naret par Fabien Nègre.

L'info du 19 Octobre 2021
Restaurant Martin entre République et le Canal Saint Martin

En plein coeur du quartier vivant entre la place de la République et le Canal Saint-Martin, le restaurant Martin est doté d’une grande terrasse végétalisée. Du petit-déjeuner gourmand aux cocktails bien secoués le soir, le bar et restaurant Martin est un lieu qui vit tout au long de la journée.
La cuisine est élaborée à partir de produits locaux et de saison par le chef Emmanuel De Oliveira, son menu mise sur des propositions fraîches et gourmandes, comme un velouté de petits pois en entrée et un pavé de cabillaud, aubergine rôtie et aïoli en plat. Le samedi et le dimanche sont consacré au brunch et ses bons classiques.
L’après-midi on vient au tea time pour la carte alléchante de pâtisseries de la talentueuse cheffe de Yuyu’s Cake qui propose des tartes aux fruits de saison, ainsi que des gourmandises comme des madeleines et un cookie taille XL.
Aux manettes du bar, le mixologue Antoine Perro signe une carte de cocktails sous le signe de la fraîcheur. 
Grande terrasse de 300 m2.
Restaurant Martin - 40bis, rue René Boulanger - 75010 Paris - tel 01 71 18 38 88

L'info du 18 Octobre 2021
Le Comptoir Général

Découvrez la nouvelle version du Comptoir Général : dépaysement, déconnexion, lâcher-prise.
 - Restaurant de poisson du chef Thomas Hue : Rillettes de sardine fraîche, tartare de lieu jaune, bouillon d’algues, carpaccio de Saint-Jacques et poulpe, filet d’Omble Chevalier ou de Saint-Pierre, crabe cake, quenelle de Brochet. Pour terminer, le baba au rhum. 
 - Bar à rhum : Fidèle à sa soif d’exotisme, le Comptoir Général garde le cap mais muscle son jeu en revendiquant un retour aux cocktails classiques réalisés dans les règles de l’art des bars d’hôtel, et un sourcing exigeant.
 - Une épicerie à emporter : Pour faire écho aux assiettes du Chef, pour prolonger le dépaysement hors les murs, le Comptoir Général s’encanaille d’une annexe «à emporter» aux allures de maison troglodyte.
 - Un nouveau paysage musical : Après des années de folklore festif, La Comptoir Général se laisse gagner par l’envie de recueillir les confidences, les babillages joyeux et les soirées à refaire le monde.
 - Déconnexion : Pour susciter l’échange et retrouver la convivialité, Le Comptoir Général prie désormais ses clients de ne pas utiliser leurs appareils électroniques dans les salles principales, mais dans de nouveaux espaces prévus à cet effet. Pour cela un lobby d’hôtel a été spécialement aménagé: moquette épaisse, sofa et magazines, on y téléphone, déambule, et on y demande des informations à la réception. Une galerie également, où tout en téléphonant on peut admirer de curieuses collections sous vitrines. 
Ouvert du mercred au dimanche, midi et soir. Brunch samedi et dimanche de 11h à 14h30.
Le Comptoir Général - 84, quai de Jemmapes - 75010 Paris

L'info du 17 Octobre 2021
Yoni Saada Ouvre Phenice

Le Chef Yoni Saada a ouvert le restaurant Phenice, dans l’Hôtel de Nell, le premier établissement 5 étoiles du 9e arrondissement de Paris, détenu par son fondateur Jacques Konckier et sa fille Lisa, de nouveau ouvert depuis le début septembre 2021. Le restaurant Phenice reçoit les clients depuis la fin septembre et propose la cuisine méditerranéenne du chef Yoni Saada.
Phenice Hôtel de Nell - 7, rue du Conservatoire - 75009 Paris - tel 01 44 83 83 60

L'info du 16 Octobre 2021
Les 20 ans du Market

En Octobre  2021, le restaurant Market fête ses 20 ans à Paris, une bonne occasion pour découvrir ou redécouvrir ce lieu magique autour de la cuisine du Chef Jean Georges Vongerichten. Jean-Georges est une star aux Etats-Unis et en Asie, à la tête de 38 restaurants dans le monde.
Quand on aime on a toujours 20 ans !
Market - 15, avenue Matignon - 75008 Paris

L'info du 15 Octobre 2021
Restaurant Rampoldi à Monaco

L’un des rares restaurants monégasques à Monaco, le restaurant Rampoldi présente depuis 75 ans l’art culinaire, l’élégance, le raffinement et la tradition de l’Italie et de la Méditerranée à ses clients. Rampoldi, un authentique restaurant gastronomique monégasque est dirigé par le chef étoilé Michelin Antonio Salvatore.
Pour l’occasion, le restaurant publie le livre "RAMPOLDI 75 ANS", qui retrace son histoire depuis 1946.
Ouvert tous les jours de 12h à 23h.
Restaurant Rampoldi - 3, avenue des Spélugues - 98000 Monaco - tel 93 30 70 65
En savoir plus dans le site https://rampoldi.mc

L'info du 14 Octobre 2021
Faux avis

Le journaliste Laurent Guez éditorialiste Gastronomie et Voyage du journal Les Echos Week-end distribue un "coup de griffe" à un restaurateur pour l'utilisation abusive et la pratique de faux avis trompeurs :
" La Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF) a enquêté sur Bistrobis, une société de communication utilisée très particulière. Conclusion de ces investigations : entre avril 2017 et novembre 2018, Bistrobis a fait bénéficier aux établissements du groupe Dorr (Bar à Huîtres , Grand Bistro Breteuil, Grand Bistro Muette, Auberge du Moulin Vert, etc.) de faux avis élogieux de consommateurs, en particulier sur les plateformes de Google et de Tripadvisor. La DGCCRF a proposé à ce “prestataire” une transaction pénale de 30 000 € , qui l'a acceptée. Pardon pour ce plaidoyer pro domo, mais quand on vous dit qu’il vaut mieux vaut se fier aux critiques gastronomiques – ou à vos amis – qu’aux avis supposés des clients anonymes..."
Un lecteur du "Coup de griffe" réagit : " Bistrobis appartient à une mystérieuse holding du nom de WG HAROLD, elle même filiale d'une société dénommée NOVIGA. Et qui est le patron de cette fameuse société NOVIGA ? Gary Dorr."

L'info du 13 Octobre 2021
Révolution chez Cèna

Le chef Alban Chartron du restaurant Cèna est parti en septembre 2021. David Lanher et Laurent Plantier, les patrons ont fait le choix d'accueillir courant octobre 2021 le chef 2 étoiles Pascal Barbot et son associé Christophe Rohat pour tenir la cuisine puisque leur propre restaurant L'Astrance qui doit ouvrir rue de Longchamp dans l'ancien "Jamin" de Joël Robuchon est toujours en travaux qui devraient durer jusqu'en 2022.
Cèna - 23, rue Treilhard - 75008 Paris

2388 articles

Page :
Découvertes

Le chef doublement étoilé JEAN-LUC TARTARIN reçoit les gastronomes dans un restaurant du Havre situé au coeur du quartier Auguste Perret.

En savoir plus

Ouvert en 1905, AUX VINS DES PYRENÉES, ce bistrot et ancienne cave à vins, institution du quartier Saint-Paul, a été repris, depuis octobre 2017, par Florian Cadiou....

En savoir plus