Découvrir LE MOM'ART PAR GRÉGORY COHEN

A deux pas de la place des Abbesses, au MOM'ART, Grégory Cohen séduit par sa cuisine toute en délicatesse.
Par Georges Kouassi

Ouvert depuis le mois de mars 2018, au cœur de Montmartre, le restaurant de l’hôtel Môm’Art, avec sa jolie cour pavée intérieure, offre un cadre idyllique au doué et médiatique chef Grégory Cohen pour proposer, avec des produits frais et de saison, une cuisine qui charme le palais.

Tombé dès sa naissance dans la marmite (ses parents étaient les propriétaires du fameux restaurant «Le Galant Vert»), Grégory Cohen, passionné par tous les modes de cuisson (fumé, snacké, brûlé,…), concocte des plats qui se révèlent aux papilles.

En cette agréable soirée de mai, après avoir été impeccablement accueillis par Ariane et Samir, puis par le chef en personne, on fait son choix entre les 7 entrées (13 à 14 €), 7 plats (23 à 28 €) et 6 desserts (9 à 12 €).

L’« Œuf Parfait Cœur Café, Emulsion de Champignons», la «Salade Folle», le «Gravelax de Saumon en Herbes», le «Bouillon de Volaille aux Ravioles de Foie Gras Acidulées», le «Tartare de Thon», le «Black and White de Saint-Jacques» et «le «Cabillaud en Feuille de Noix» sont les suggestions en entrées.

Les conseils de plats sont tout aussi tentants: «Le Meilleur du Retour de la Pêche», «Saint-Jacques en Coquille Beurre Citron Bergamote», «Tataki de Thon et son Aubergine Confite», «Cabillaud Vapeur et sa Purée à la Truffe», «Ris de Bœuf Basse Température», «Hampe de Black Angus et ses Pommes de Terre au Thym», «Burger Fumé au Foin, Chips de la Plage».

Grégory Cohen étant également un talentueux pâtissier, les desserts ne décevront pas les gourmands avec le «Cheesecake», la «Tarte Citron», le «Pain Perdu», le «Dôme Tout Chocolat», le «Fondant au Chocolat» et l’«Eclair Infiniment Chocolat».

Une courte et judicieuse sélection de vins (5,60 € le verre, 26 à 62 € la bouteille) permet d’accompagner ses plats de vins blancs (Loire, Languedoc, Corse, Bourgogne), de vins rouges (Languedoc, Bourgogne, Loire, Bordeaux) et de rosés (Languedoc, Provence).

Le fin «Bouillon de Volaille aux Ravioles de Foie Gras Acidulées» et le goûteux «Gravelax de Saumon en Herbes» séduisent nos papilles de même que l’excellent Mercurey Blanc, Bourgogne 2016, Domaine de Chanzy que l’on a choisi pour ce dîner.

L’on apprécie ensuite le «Tataki de Thon et son Aubergine Confite» et le «Cabillaud Vapeur et sa Purée à la Truffe» dont les saveurs restent longtemps en bouche.

L’on termine cette jolie soirée par l’onctueux «Fondant au Chocolat» et l’incontournable «Pain Perdu».

L’on conseillera vivement de réserver une table pour venir déguster, dans une ambiance romantique, une cuisine subtile faite avec passion.

Ouvert du lundi au samedi de 12h à 14h30 et de 19h à 23h.
Brunch le dimanche à partir du 13 mai 2018.

Photos : 1 : La terrasse du restaurant - 2 : Gravlax de saumon en herbes - 3 : Tataki de thon et son aubergine confite - 4 : Cabillaud vapeur et sa purée à la truffe - 5 : Fondant au chocolat.

Restaurant du Môm’Art
42, rue d’Orsel - 75018 Paris - Tél: 01 82 52 26 26


RESTAURANT DU MOM'ART

A Montmartre, en direction du Sacré Coeur et proche du marché Saint-Pierre, le modeste ancien hôtel Béarnais de la famille Sellam se transforme en un lie...

D'autres découvertes de restaurants

Café de l'Homme
Shang Palace
La Dame de Pic
Le renouveau du Boeuf Couronné - 75019
Portraits de chef

Au sommet de l’Annapurna du XXème siècle, l’air, à l’instar des candidats à la varappe, se raréfie. Jacques MAXIMIN Le Magnifique, 62 ans, le gamin farceur du circuit à ciel ouvert,...

En savoir plus

MOF 2007, vésulien portugais, judoka handballeur, attaché aux valeurs respectueuses du travail distinctif, Jean-Luc ROCHA relance les dés étoilés du Club...

En savoir plus