Découvrir UN DÎNER À LA GARE

Depuis sa réouverture, le 2 mai 2019, LA GARE propose de nouvelles destinations culinaires sous la conduite du chef Gaston Acurio.  
Par Georges Kouassi

Situé dans l’ancienne station de métro Passy-La-Muette, La Gare, propriété, depuis septembre 2018, du Moma Group de l’entreprenant Benjamin Patou (Noto, Ran, Frou Frou,…) a été superbement rénové par Laura Gonzalez.

La réputée architecte d’intérieur a imaginé un mélange d’inspirations méditerranéennes et latines, en accord avec la cuisine du lieu, et s’est entourée d’autres créateurs: Pierre Frey (banquettes), Béatrice Markovitch (suspensions en faïence dans la descente d’escalier), ...

Venus redécouvrir ce lieu en ce chaud vendredi soir de juillet, l’on est d’abord séduits par la grande salle du restaurant où une piscine en zelliges vertes accueille de belles banquettes aux motifs Ikat le Manach, les panoramiques Zuber et les magistrales suspensions d’inspirations exotiques comme des boules japonaises repensées dans un lin imprimé kilim, avant de découvrir la rôtisserie en extérieur et l’une des plus belles terrasses jardins de la capitale, un coin de paradis au cœur du 16ème arrondissement.
Pour ce nouveau voyage, Benjamin Patou a fait appel au talentueux chef péruvien Gaston Acurio qui signe une jolie carte aux saveurs du monde.

En sirotant un épatant cocktail maison, l’on se régale, pour débuter dans un esprit de partage, d’excellentes Tapas du Monde («Tostada Escablibada», toast d’aubergine, poivrons rouges rôtis, ventrèche de thon, sauce romesco; «Empanadas», au poulet; «Pulpo a la Gallega, poulpe cuit, pommes de terre, huile d’olive bio, paprika), de Crispy Tacos («Agneau», gigot d’agneau rôti, radis rouge, coriandre), de Dim-Sum («Siu Mai», porc, gambas, shitaki) et d’un frais Ceviche («Clasico», poisson blanc mariné au citron vert, maïs choclo, cancha, patate douce).

L’invitation au voyage se poursuit avec un succulent «Poisson entier du jour» (un Bar), cuit en papillote au barbecue dans une feuille de bananier accompagné d’un croustillant manioc frit, criolla d’avocat et radis.

Parmi les autres tentations, l’on citera les magnifiques «Côte de bœuf» (1,2 kg, charolaise maturée 45 jours), «Epaule d’agneau de l’Aveyron » (jus de romarin, purée de pommes de terre, salade mixte) et «Poulet fermier du Périgord» (mariné aux épices du monde, rôti au charbon de bois, accompagné de pommes de terre rissolées et salade mixte), le «Big Cheeseburger» (Bœuf charolais, pickels, cheddar, poitrine de porc fumée, pain brioché de Frédéric Lalos MOF) ou encore le «Cabillaud de Ligne» et ses légumes grillés de saison, sauce verte.

Notre dîner s’achève sur une onctueuse «Mousse au chocolat» au cacao péruvien, revisitée avec du quinoa soufflé et un goûteux «Sundae Caramel» (glace au lait normand, sauce toffee).

Un cadre superbe, un accueil charmant, des saveurs inédites : une belle soirée.

Ouvert tous les jours, de 12h à 14h30 et de 19h à minuit.
A la carte compter de 35 à 70 euros.
Brunch le dimanche à 55 euros.

Photos : Jean-Pierre Salle - Jules Prunet - Benedetta Chiala - Jérôme Galland.

La Gare - Les Voyages de Gaston Acurio
19, Chaussée de La Muette - 75016 Paris - Tél: 01 42 15 15 31


LA GARE

Le restaurant La Gare doit réouvrir à la fin avril 2019 après avoir a été repris par Moma Group à l...

D'autres découvertes de restaurants

Maison Michel Rostang
Dîner chez Julien - 75004
Alexandre Couillon au Aberlour Hunting Club
les adresses du commissaire Maigret.
Portraits de chef

Le restaurant OTH SOMBATH est fermé depuis la fin juillet 2012. Depuis Avril 2013 Oth Sombath dirige la gastronomie du restaurant Aux Trois Nagas : 18, avenue du Président Kennedy 75016 Paris....

En savoir plus

Loyal colombiérain façonné à l’ombre majestueuse des Grands (Alain Senderens, Yannick Alleno, Jacques et Laurent Pourcel), magnétisé par les orients...

En savoir plus