Découvrir LA SUCCULENTE MACHINE À COUDES

  • Restaurant La Machine à Coudes
  • La Machine à Coudes Vitello Tonnato végétal
  • La Machine à Coudes
  • La Machine à Coudes
  • La Machine à Coudes chocolat et quinoa
Depuis 2012, le restaurant de Marlène Alexandre-Buisson, LA MACHINE A COUDES, régale les gourmets d’une exquise cuisine bistronomique.  
Par Georges Kouassi

Passionnée de vins nature et de gastronomie depuis son adolescence, la pétillante Marlène Alexandre-Buisson a ouvert, en 2012, ce charmant établissement pour faire partager son amour de la restauration et des accords mets-vins.

Si, 11 ans après, les tables chinées et les pieds de table en forme de machines à coudre qui ont inspiré le nom du restaurant ont laissé la place à une décoration épurée qui a conservé les briques apparentes, la philosophie de proposer une subtile partition néo-bistrot n’a pas changé.

Dans cet esprit, Marlène s’est adjoint, depuis septembre 2022, le concours, aux fourneaux, du talentueux chef Piotr Korzen, formé notamment auprès de Thierry Marx, au Sur-Mesure, pour ciseler des assiettes créatives qui mettent en valeur les produits.

Piotr élabore ainsi, tous les 15 jours, selon son inspiration, une carte qu’il décline en 3 temps le midi et en 6 temps le soir pour le plus grand plaisir des papilles.

Ce 10 mars, après avoir été chaleureusement accueillis par la maîtresse des lieux qui officie elle-même au service avec un enthousiasme qui réchauffe le cœur, on se régale d’emblée d’un «Aioli de maquereau, émulsion fenouil fermenté», savoureuse mise en bouche.

Puis on apprécie le «Radis beurre» et le talent du chef pour travailler aussi la partition végétale.

Le délicat et succulent «Lieu jaune de ligne et chou brûlé», à la cuisson parfaite, qui nous est ensuite servi mérite tous les éloges de même que le tendre « Paleron de bœuf, pommes dauphine et anchois» (originale et réussie alliance de saveurs) qui lui succède.

Après une goûteuse sélection de fromages «Pont l’Evêque, Comté, Tomme de Savoie», un «Cheesecake», joliment revisité avec des rondelles de betterave, et un surprenant et savoureux «Chocolat, champignons et romarin» concluent en beauté cet imaginatif et gourmand dîner.

A noter la judicieuse sélection de vins nature qui accompagnent joliment les plats.

Absolument conseillé de réserver, étant donné le nombre de places (27 couverts), pour venir se régaler d’une cuisine où les saveurs et les textures se mélangent avec une belle harmonie.

Ouvert du mardi au vendredi de 12h à 13h30 et de 19h30 à 21h. Samedi de 19h30 à 21h.
Fermé lundi, samedi midi ; du 24 décembre au 1er janvier et 15 jours en août.

Midi : Menu en 3 temps à 36,50 euros (51,50 euros avec accord mets-vins).
Soir : Menu en 6 temps végétarien à 60 euros - Menu en 6 temps à 60 euros (90 euros avec accord mets-vins).

La Machine à Coudes
35, rue Nationale - 92100 Boulogne-Billancourt – tel 01 47 79 05 06

Photos Geraldine Martens


LA MACHINE A COUDES

Le restaurant La Machine à Coudes a été ouvert par Marlène Alexandre-Buisson en 2012. En 2023, la cuisine du

D'autres découvertes de restaurants

Durand-Dupont le top de Neuilly
Dîner à La Halle aux Grains
Déjeuner au Coq de Bougival
Un Médoc à La Fontaine de Mars
Portraits de chef

Martinérois perlé du céruléen horizon seynois au coruscant tracé, Nicolas BOTTERO, en son Mas saint-cannadens, chante l’harmonie des formes...

En savoir plus

​Ce Portrait du Chef Alain SOLIVERES a été écrit lorsque le chef dirigeait la gastronomie du restaurant Taillevent.

En savoir plus