ROYAL WEDDING : SO CHIC, SO GLAM, SO GOOD - PAR VÉRONIQUE ANDRÉ

Bien sûr il y a William, évidemment il y a Catherine Kate et cela va sans dire il y a tout le gotha... La famille Windsor est en fête et le peuple Britannique en liesse.
Premier des deux mariages les plus médiatiques de l’année nous allons vous faire partager l’assiette des convives comme si vous y étiez.
Deux intermèdes gastronomiques ont rythmé cette journée dont la cérémonie s’est faite à l’abbaye de Westminster.
Sachez que l’appellation « petit-déjeuner » (breakfast) est le terme utilisé pour désigner le repas qui suit la cérémonie d’un mariage royal, quel que soit l’heure à laquelle il est servi. C’est La reine Élizabeth qui invita à ce breakfast quelques 600 invités triés sur le volet pour un buffet debout.
Pensez à la chance de toute la presse internationale sur une estrade postée au loin avec vue sur Westminster, mais dommage... pas dans l’Église.
De nombreuses ambassades de Grande Bretagne dans le monde ont fêté cet événement en direct avec des personnalités du pays ou elles se trouvent.
Un peu d’histoire
En 1923, au mariage du future Roi George VI et de la Reine Elizabeth (la Reine Mère), le « petit-déjeuner » de mariage comprenait : un Consommé à la Windsor, des Suprêmes de Saumon Reine Mary, des Côtelettes d’Agneau Prince Albert, du Chapon à la Strathmore et des Fraises Duchesse Elizabeth.
Quand la Reine, alors simple Princesse Elizabeth, épousa le Prince Philippe, le 10 juillet 1947, le menu était de nouveau d’inspiration française et l’on y servi : un Filet de Sole Mountbatten, du Perdreau en Casserole, des Haricots Verts, des Pommes Noisette et de la Salade Royale, une Bombe Glacée Princesse Elizabeth et des Friandises pour finir.
Pour le mariage du 29 avril 2011, les rumeurs allaient bon train la seule chose à peine dévoilée dans les médias était le double gâteau de mariage multiplier par deux petit clin d’œil à la gourmandise des deux tourtereaux. Un pudding aux fruits de la région de Kate et un gâteau au chocolat petite faiblesse de William.
Lors du « Breakfast » pour 600 personnes
Quelques huitres sauvages de West Mersea sur la côte de l’Essex - Richard Haward Oysters (www.richardhawardsoysters.co.uk), implanté dans ce secteur depuis la fin des années 1700, propose des huîtres tout au long de l’année. Mais aussi celle de la station balnéaire de Whitstable dans le Kent, où est organisé chaque année un festival de l’huître (www.whitstableoysterfestival.com)
Pour les « bulles » de l’apéritif, un vin produit en Angleterre, un pétillant de Ridgeview (www.ridgeview.co.uk) dans le Sussex, par exemple, qui vient de remporter le prix du meilleur vin pétillant du monde décerné par le magazine « Decanter » devançant les meilleures maisons de Champagne Française. Ainsi qu’un vin des Cornouailles comme le Camel Valley (www.camelvalley.com)
Côté eaux minérales, bien entendu une eau britannique, comme l’eau de Malvern, la préférée de la Reine, et une eau gazeuse venue d’Ecosse, une eau produite à Ochil Hills, près de St Andrews où le couple s’est rencontré.
Quelques petits fours au saumon d’Ecosse, un poisson que les tourtereaux aiment beaucoup.
Pour le plat principal, l’agneau du pays provient du Pays de Galles où le couple va s’installer après le mariage. Aujourd’hui, les consommateurs accordent une grande importance à la provenance des produits qu’on leur sert ou qu’ils achètent. S’ils choisissent de l’agneau à la carte d’un restaurant, par exemple, il est précisé la provenance : « Welsh Spring Lamb » ou mieux « Welsh Salt Marsh Lamb », le meilleur agneau disponible sur le marché. De la même façon, on ne sert pas simplement du bœuf, mais du « Welsh Black Beef », à déguster sans modération au restaurant de l’hôtel « Ye Olde Old Bulls Head » (www.bullsheadinn.co.uk) à Beaumaris sur l’Ile d’Anglesey.

PETITE INDISCRÉTION SUR LE JEUNE COUPLE PRINCIER
Le Prince William est un grand amateur de Cottage Pie, de Fish & Chips, de steak and Chips, mais aussi de poulet grillé de truffes de haricots blancs au bacon sur toast. En dessert ses préférences se portent sur le Flan à la banane, le gâteau au chocolat et les fameux cup cakes (ces petits gâteaux à manger en deux bouchées).
Catherine Kate Middleton aime le saumon fumé, les poissons grillés, le pudding aux fruits de sa région du Berkshire les fraises à la crème et yaourt glacé.
Programme du mariage :
Plusieurs répétitions ont eu lieu les deux derniers jours pour les jeunes mariés et la famille de Catherine Middleton.
Les invités :
Côté protocole : Une cinquantaine de membres de familles royales étrangères comme le prince Albert de Monaco et sa future épouse Charlene Wittstock, la reine Sofia d'Espagne et le prince héritier de Bahreïn, Salman ben Hamad Al-Khalifa. Tous les ambassadeurs à Londres des pays «avec lesquels le Royaume-Uni a des relations diplomatiques normales».
Côté famille : Les jeunes mariés, étaient entourés de leur famille proche, mais aussi de quelques anciens combattants et des représentants d'associations soutenues par William.
Côté médiatique aperçus au mariage du prince William et de Catherine Middleton : Elton John et son mari David Furnish, David Beckham, Guy Ritchie, et l'acteur Rowan Atkinson, alias Mr Bean, des «amis proches» des mariés.

Buckingham Palace pour le Duc et la Duchesse de Cambridge
Dès la sortie des mariés de Westminster tout se passe dans ce palais Royal cœur de la monarchie. Catherine et William s’embrassent pour la première et unique fois en public au balcon central situé à l’opposé des 19 salons de réception du Palais.
C’est au premier étage auquel on accède par un escalier d’apparat que se trouvent les salons de réception.
C’est dans le salon bleu, la salle qui se trouve entre le salon de musique et la salle à manger au premier étage que le « breakfast » (un lunch) fut servi sur d’immenses buffet. Les milliers de canapés ont été concoctés par Mark Flanagan le chef du Palais. Ce dernier connaît bien les gouts de William qu’il connaît depuis sa plus tendre enfance.
Le dîner très privé offert par le Prince Charles sera servi dans la salle de bal ou Catherine et William alors Duc et duchesse de Cambridge, recevront leurs amis autour d’une table dressée en U pour 300 proches. C’est toujours sous la houlette de Mark Flanagan que les cuisines s’affaireront mais avec l’aide d’un autre chef le réputé Anton Mossimann un spécialiste des réceptions de mariage à Londres.
Au menu : Le saumon d’écosse, l’agneau du Pays de Galles, et les légumes du jardin potager des Windsor. Il y a aussi deux desserts, un Sticky toffee pudding , un gâteau aux fruits secs, spécialité d’un village du Berkshire, que La Duchesse affectionne et le gâteau au chocolat préféré de William. Mais le bruit court aussi qu’il y aurait une tarte au citron gâteau très apprécié de la Duchesse de Cambridge. Ces plats seront mitonnés avec la complicité d’ Anton Mossimann, considéré, à Londres, comme le plus grand spécialiste des dîners de mariage. Une consécration pour ce chef suisse qui, à cette occasion, est lui aussi à la noce.
SACHEZ LE :
Si le mariage était presque à 100% british la robe somptueuse de la mariée était tissé d’une dentelle fabriqué par les petites mains françaises du Nord de la France de la maison Sophie Hallette que fait beaucoup travailler Alexander Mc Queen.

DU CÔTÉ DE LA France, mon cœur de midinette a lui aussi vibré.
Une très grande émotion du côté du Faubourg Saint Honoré où une assemblée de notables et d’amis de l’ambassadeur était conviée pour partager ces instants royaux. Tout le monde très chic venant partager un moment festif familial et très élégant.
Oui lorsque la reine toute de jaune vêtue est entrée dans l’abbaye il y eut une grande approbation et admiration pour la dignité de la reine.
Oui lorsque Harry s’est retourné et a susurré à l’oreille de son frère quelque chose d’apparemment drôle tout le monde a souri.
Oui lorsque Catherine est descendue de la voiture la foule fut emballée par la somptueuse robe, enfin dévoilée.
Oui lorsque Monsieur Middleton accompagnait sa fille à l’hôtel on ressentait une émotion difficilement contenue.
Oui lorsque l’alliance s’est montré rébarbative pour glisser au doigt de la duchesse de Cambridge la salle entière a éclaté de rire.
Mais lorsque l’assemblée de Westminster a entonné le « God save the Queen » et que toute l’ambassade chantait d’un fier amour, on se sentait vraiment so British...
LORS DANS CE MONDE BIEN CAHOTIQUE UN PEU DE GRACE ET D’AMOUR L’ESPACE DE QUELQUES HEURES A FAIT UN BIEN FOU

D'autres voyages

Hommage très étoilé à Mougins, pour honorer René Vergé. - Par Véronique André
Grignan - 26230
Expédition polaire au Groenland - Par Véronique André
La Nouvelle Cuisine Nordique - épisode 3 - Par Patrick Faus & Corinne Vilder
Découvertes

Dans le 11ème arrondissement, rue de La Fontaine au Roi, les assiettes délicieuses et raffinées du restaurant ROBERT enchantent les papilles.  

En savoir plus