GRIGNAN - 26230

Par Jean-Louis Galesne

Dominé par son majestueux château, une ancienne forteresse médiévale, transformée en palais aux lignes élégantes à la Renaissance, Grignan est un des joyaux de la Drôme provençale. Personnalité marquante, Mme de Sévigné dont la fille était mariée avec le seigneur du cru, s’y installa les dernières années de sa vie.
Le village doté d’un riche patrimoine historique et architectural, incite à la flânerie le long de ses rues (particulièrement hors saison quand les touristes se font plus discrets).  L’œil sollicité s’y régale en permanence.  Il faut y séjourner au minimum 48h pour profiter des bonnes vibrations que renvoient les vieilles pierres du patrimoine local.
Pour cela, rien de mieux, que Le Clair de la Plume, installé au cœur du village.  C’est un hôtel de charme (Châteaux et Hotels Collection) confortable et accueillant où l’on dort paisiblement. Il est niché dans une belle demeure datant du 19ème siècle, qui fut au début 20ème siècle, une conserverie de truffe et pâtés truffés, et puis une maison privée. Transformé en 1999 en hôtel, la demeure s’est agrandie en 2007, d’une maison du XVIIIe, et en 2009 d’un jardin méditerranéen comprenant une piscine naturelle (à 200m de la demeure).
S’est greffé à l’hôtel en 2012 un restaurant gastronomique agrandi d’une verrière dans l’esprit d’un jardin d’hiver en 2012. Last but not least Le Clair de la Plume à fait l’acquisition d’une ancienne ferme posée à l’entrée du village en arrivant de Valence, qui à l’enseigne de La Ferme Chapouton, délivre le gîte (9 chambres) et le couvert (un bistro gourmand).
Ouvert fin octobre le bistro à démarré sur les chapeaux de roues, mais le succès est déjà au rendez-vous.
Rare, Le Clair de la Plume est ouvert toute l’année.
 
LE CLAIR DE LA PLUME
 Natif d’Avignon, Julien Allano fut un temps chef de La Mirande, l’un des plus beaux hôtels de la cité des Papes, ou il maintint tout du long de sa présence l’étoile Michelin. A Grignan, il a conquis cette étoile en 2015 et compte bien la garder quelques temps. Ici il fait un travail exemplaire autour des saisons et de l’authenticité du produit dont il entend préserver l’intégrité.
Il affiche sur sa carte les noms de ses principaux fournisseurs en un hommage appuyé. Ainsi la truffe vient du domaine de Braùrel à Grignan ou du domaine de Rosa Alba à Visan, Les volailles de plusieurs éleveurs de la Drôme (exception du canard IGP qui proviens du Sud-Ouest), les légumes exclusivement de chez des maraichers de la Drôme (Tardieu, Darnat, Raillon, etc.), les fromages de chez Josiane Deal, MOF basée à Vaison la Romaine, et l’huile de chez Vignolis a Nyons. Les produits sont superbes et parfaitement mis en valeur.
Le repas démarre par une épatante déclinaison de l’olive de Nyons (salé, cru et en tapenade), et se poursuit tel une ode à dame nature. Nous avons adoré sa délicate infusion de champignons, les belles ravioles cœur coulant, colonnata, noisette, l’esprit calanque du rouget cuit sur peau, jus d’une bouillabaisse, ail fumé, le pigeon cuit avec respect, gourmand et à la chair d’une grande finesse, la bouche est en extase ! et le coing légèrement réglissé en dessert.
Un travail ciselé, pour une cuisine fine et savoureuse, témoignage de la passion que porte le chef à son métier.
Service majoritairement jeune et féminin qui tient parfaitement son rang.
On prend le chemin de sa chambre heureux, prêt à tomber dans les bras de Morphée.
Menu 59€, 75€ ; et 135€ pour l’ensemble de la table. Menu enfant 35€.
Fermé au déjeuner sauf dimanche et jours fériés.
 
LE BISTRO GOURMAND DE LA FERME CHAPOUTON
 La carte est supervisée par Julien Allano qui profitant de la fermeture du gastronomique au déjeuner passe tous les matins prendre le pouls de  son équipe en cuisine.
A la carte, quatre entrées, quatre plats, fromages, pâtisserie et glaces artisanales bio, le tour est joué. En entrée, le bœuf en tartare au couteau, bouillon de pot au feu, moutarde à l’ancienne et pommes gaufrettes, ainsi que le saumon fumé maison, agrumes et wasabi, emballent les drômois, qui ne dédaigne cependant pas le velouté de potimarron à l’émincé de truffe d’automne,  bien de saison.  En plat, la suggestion du moment retour du marché, séduit aisément, mais la joue de cochon confite, écrasée de pommes de terre, oignons, châtaignes, tient la corde. 
La formule « apéritif » qui propose une boisson au choix et trois tapas à partager avant d’attaquer les choses sérieuses, fait envie.
Le dimanche soir  une soirée spéciale dite « grill & wine » , propose pour 39€, une cote de bœuf pour deux (environ 1kg), garniture a volonté et une bouteille de vin. La réponse locale à cette offre est très positive et les débuts prometteurs.
Formule entrée, plat 24,50€, entrée, plat, dessert 29,50€, menu enfant 14€. 
Fermé jeudi et au dîner les mardis et mercredis.

Photos Alain Maigre : 1 : La verrière du restaurant Le Clair de la Plume - 2 : La suite Virgile - 3 : Le chef Julien Allano et Olive verte - 4 : Le Bistro  de la Ferme Chapouton - 5 : Saumon fumé maison avec agrumes et wasabi - 5 : Suprême de volaiile rôti avecpommes grenaille et sauce albufera.

Le Clair de la Plume - 2, place du Mail - 26230 Grignan - Tel : 04 75 91 81 30

D'autres voyages

Escapade à Saint Barth avant les fêtes - Par Véronique André
CAPE TOWN : Ville dynamique et gourmande - Par Véronique André
Las Vegas - Par Maxime Landemaine
Ma semaine gastronomique dans la ville de Valencia - suite - Par Véronique André
Découvertes

Générations Cuisines & Cultures est une association atypique présidée par Laurent Tronchain, axée sur l’échange et le partage qui réunit des cuisiniers ou des professionnels des...

En savoir plus