SAFARI GASTRONOMIQUE À NEW YORK ET SES TALENTS 2007 - 1 - - NEW YORK EN 4 JOURS : 1 – MODERN – TABLA – MEGU – BOULEY. - PAR VÉRONIQUE ANDRÉ

- Ils font la pluie et le beau temps avec leurs critiques épicées, ou leur chroniques prisées, ils donnent des notes et classent les restaurants du monde entier, ils évaluent à chaque instant les mouvements des nombreux restaurants et les chefs les redoutent. br /Ils sont chroniqueurs ou critiques gastronomiques et reviennent de New York, la ville qui ne dort jamais et qui bouge à la vitesse du son.br /br /br / font color=darkbluefont size=3br / Premier jour : Arrivée New York City - 12h /font/fontbr /En ce début d'année, six critiques gastronomiques représentant les plus importants magazines de la presse française et des rubriques gourmandes, (Elle, Figaro Madame, les Echos, Paris Match, Le Monde, Le Point) viennent à New York pour rencontrer les chefs qui font parler d'eux en ce début d'année. Ces chefs sont Américains, Japonais, Indiens, Italiens et Français. Ils participent à l'évolution de la cuisine américainPare et sont fiers de les recevoir.br /br / Pour découvrir cette cuisine et leur évolution, cette rencontre exceptionnelle se fait avec des confrères Américains (New York Times, Gourmet, New York magazine, Saveurs). br /Effectivement c'est la première fois que les critiques gastronomiques français et américains se retrouvent dans ces maisons prestigieuses pour confronter leurs impressions et leurs idées sur la nouvelle gourmandise New-Yorkaise. br /Une occasion exceptionnelle pour de rares privilégiés qui découvrent en plus des chefs étoilés, de jeunes cuisiniers qui écrivent le devenir de la cuisine américaine.br /br / New York s'impose comme une grande destination touristique et gastronomique, New York bouge à la vitesse de l'éclair, si elle est la capitale de l'art contemporain, elle draine aussi les dernières tendances culinaires. br / Après quelques heures d'un vol plein de gentillesse sur font color=darkred Air France/font, nous débarquons dans la ville qui ne dort jamais.br /br / Un bref dépôt de bagages à font color=darkred l'hôtel Warwick /fontqui nous reçoit et nous entamons le périple gastronomique par le premier restaurant de la rue adjacente qui se trouve être le Modern (restaurant du nouveau musée Moma).br /br / font color=darkbluefont size=3br / Le Modern /font/fontbr / font color=darkred Gabriel Kreuther /font est le chef du " The Modern " * au Michelin. Connu pour ses somptueuses et médiatiques expositions, depuis qu'il est refait le musée dispose de plus d'espaces et d'un vrai restaurant avec un chef Alsacien de naissance. Une cuisine très droite et régulière. Le restaurant est le plus branché et le plus apprécié d'une clientèle chic de New York.br /br / Justement noté d'une étoile au guide rouge il rivalise sans vergogne avec Picasso ou Giacometti, mais dans le domaine de la gastronomie font color=darkred Gabriel Kreuther /fontrelève le défi sans peur. br /Si l'entrée du restaurant est séparée du musée pour plus de commodité, l'accès visuel sur le jardin des sculptures est un enchantement. Une salle aux dimensions extraordinaires, des tables largement espacées, un bar lumineux gigantesque, courrant sur la totalité de la salle, des panneaux reproduisant une forêt, enfin un cadre magnifique. br /La cuisine est savoureuse un choix à la carte pour le déjeuner et un menu dîner prix fixe. Quels clins d'œil à la cuisine Alsacienne merveilleusement interprétés, par un chef qui maîtrise totalement son sujet. br /Mais aussi de savoureux plats de la mer et des desserts à se damner, cela c'était la brasserie ; partant de la même cuisine le restaurant dit gastronomique a le privilège de regarder les 31 sculptures exposées dans le jardin Rockefeller et séparé d'une baie vitrée. br /Au bar de marbre pour un lunch à la carte on goûte une terrine de foie gras aux artichauts en spécialité et une morue avec chorizo, un Napoléon remplie de crème de citron, ou encore une choucroute Alsacienne, Le soir au restaurant gastronomique on adore les coquilles Saint Jacques aux betteraves rouges ou un tartare de thon au raifort, on termine par des desserts fabuleux. Le soir un menu gastronomique séduit les gourmands. br /À la brasserie les prix très attractifs des entrées n'excèdent pas $12 et les plats varient entre $15 et $19.br /br / font color=darkblue The Modern : 9W – 53 street – Tel : 212 333 1220 /font br / a href="http://www.themodernnyc.com" class="items2" Voir le Site /a br /br /br / Face à Madison Square, "font color=darkblue La Tabla /font".br / Elle fait partie de la chaîne des restaurants de font color=darkred Danny Meyer/font.br / À Tabla, deux étages, au bar un menu court qui propose une cuisine régionale indienne à prix intéressants. Mais pour une expérience gastronomique plus poussée, la salle à manger style art déco est propice à la cuisine de font color=darkred Floyd Cardoz /fontau premier étage. Une cuisine aux accents d'Amérique contemporaine avec un mélange épicé qu il tient de sa mère patrie Bombay. Un menu qui change tous les jours, de très subtiles saveurs qui se succèdent dans une harmonie totale. Intéressante soupe de citronnelle et cardamome et épices. Un bar en croûte de riz et son bouillon subtil. Les saveurs de l'Inde se trouvent ici interprétées comme nulle part ailleurs, très certainement le meilleur Indien de la ville actuellement.br /font color=darkblue La Tabla : 11 Madison / 25 street – Tel : 212 889 0667/fontbr / a href="http:// www.tablany.com" class="items2" Voir le site /abr /br / font color=darkbluefont size=3br / Megu/font/fontbr / En plein cœur de Tribeca, le quartier bobo de la " grosse pomme ", les restaurants se succèdent et ne se ressemblent pas. Une décoration nipponne pour font color=darkblue Mégu /fontavec au cœur de la salle qui surplombe un boudha de glace une cloche de monastères en fonte. br /La cuisine s'expose sur toute la longueur de la salle et dispose d'un bar à sushis pour les pressés. Un menu dégustation des poissons grillés sur les pierres, des asperges rôties en croûte de riz, des tempuras de langoustines, du saumon mariné.br / Cette nouvelle formule brasserie à la japonaise, est à la mode en ce moment à New York.br /font color=darkblue Megu : 62 Thomas Street – Tel : 212 964 2171 /fontbr / a href="http://www.megunyc.com" class="items2"Voir le site /abr /br / br /br / At "font color=darkblue Bouley /font" font color=darkred David Bouley/font, propose une cuisine contemporaine américaine qui représente la vraie nature du chef. Ce dernier, né dans le Connecticut, appris la cuisine avec sa grand-mère française. Plus tard, c'est à l'école des grands comme Vergé et Bocuse ou encore Robuchon qu'il apprend la technique de cuisine française. br /Des salles à manger voûtées, une gastronomie à l'influence japonaise, bœuf de Kobé avec purée de céleris. Le chef possède deux restaurants dont l'un est doublement étoilé mais un atelier au cœur de Tribéca régale et apprends aux gourmands. br /Depuis quelques années font color=darkred David Bouley/font rachète petit à petit et s'installe dans le quartier. Ses projets sont ambitieux, le chef est talentueux ses idées sont innovantes. Ce grand loft qui fait office d'atelier de cuisine est en totale harmonie avec ses idées sur la french cuisine.br /font color=darkblue> Bouley : Chambers St - Tel : 212 964 2525
Voir le site

Photos : DR / collection particulière- Photo 1 : Le Modern au Moma - 2 : le Chef David Bouley - 3 : Le Chef Gabriel Kreuther - 4 : La Tabla - 5 : Megu.

D'autres voyages

La Réserve - Par Véronique André
Megève Autrement. - Par Véronique André
L'Hotel Barriere Le Westminster - 62520
Hong Kong - suite et fin - Par notre envoyée spéciale Véronique André
Découvertes

Le commissaire principal Jules Maigret est le plus connu des personnages de l’oeuvre de Georges Simenon. À Paris, des plaques en cuivre signalent les adresses du commissaire Maigret.

En savoir plus