L'HOTEL BARRIERE LE WESTMINSTER - 62520

Par Jean-Louis Galesne

Racheté par le groupe Barrière en 2016, Le WESTMINSTER, hôtel Mythique et fleuron hôtelier du Touquet devrait subir quelques transformations l’année prochaine.
Ouvert en 1924 il garde un charme intemporel tout en s’apprétant à entrer dans une nouvelle ére. Sa  situation, en plein centre ville  à deux pas de la très populaire rue Saint Jean, rue centrale qui mène à la plage, est un atout de taille. De plus c’est au début de cette même rue Saint Jean que se trouve la nouvelle attraction du Touquet :  la villa de « Jupiter » !.  Tout le monde s’arrête devant.  L’office du tourisme de la ville  assure d’ailleurs que la couverture médiatique de la villa d’Emmanuel Macron à  donné un bon coup de fouet à la fréquentation  touristique.  Comme quoi on peux avoir 11km de sable fin et d’espaces dunaires, trois parcours de golf (dont deux de 18 trous), une célèbre enduro, ou encore une belle compétion de chars à voile, avoir la maison d’un président décuple l’intérêt touristique.
 
LE PAVILLON
 A la barre  depuis deux décennies, William Elliot, garde une sérieuse pêche, et fait la démonstration chaque jour de sa capacité à faire une cuisine créatrice et moderne  tout en gardant le fil  d’une tradition culinaire faite de respect du produit saisonnier  et des cuissons ad hoc.  Quand on sait qu’il  a été formé entre autres par Bernard Pacaud a l’Ambroisie et qu’il est associé avec Alexandre Gauthier surdoué des fourneaux dans un établissement de Montreuil sur Mer, on comprend mieux cet enthousiasme qui ne faiblit pas, et cette cuisine de haute voltige que l’on déguste avec une grande délectation.
Les produits locaux sont fort bien mis en valeur à commencer par la célèbre ratte du Touquet (crème de rattes, truffe, et anguille fumée, en amuse bouche, diabolique de simplicité).  Mais le chef ne s’interdit pas les saveurs originales d’agrumes, d’herbes, et épices venues du lointain. Son menu cuisine et vins (155€) est en tout point parfait, mais les premiers menus réservent aussi leur lot de pur plaisir. Maquereau cuit à basse température, betterave crapaudine cuite en croûte de sel vinaigrette tiède combawa, Saint Jacques, salsifis, sel fumé, poutargue, calamar, cèpe, poire, citron, Homard grillé, condiment kumquat, émulsion d’œuf et encre de seiche, oignon des Cévennes, Entrecôte Black Angus associée à des salicornes, pied bleu, et estragon (Ça fonctionne très bien !) ris de veau, pied bleu, grenailles de Monsieur Bricheux, jus infusé à l’anchois.
En  dessert, le délicieux pressé de coing, granny Smith et glace à la Bêtise de Cambrai est une douceur maligne.
Sens des associations inédites, créativité au service du goût tout cela dans un alliage de fraicheur et gourmandise, voilà un chef qui ne vole pas son étoile Michelin.
La cave qui renferme 20.000 flacons est supervisée par Yann Satin, Meilleur Sommelier de Belgique 2005.
La salle art déco devrait dans un futur proche bénéficier d’une modernisation discrète.
Carte environ 95 euros. Menus 65 et 95 euros et 155 euros (accord mets/vins), deux propositions végétales chaque soir.
Le restaurant est ouvert uniquement le soir. Fermé mardi et mercredi.  
 
 
BRASSERIE LES CIMAISES
 L’originalité de cette brasserie art déco c’est de proposer chaque jour un copieux buffet de hors d’œuvres (bulots, crevettes, salades, terrine de poisson et de viandes, etc.) et un autre de desserts, plus une carte de brasserie. La formule est appréciée d’autant plus que chacun peut faire ce qui lui plait en ayant l’assurance de passer un bon moment confortablement installé.
Si on le souhaite on peut si l’on veut ne prendre que le buffet de hors d’œuvres (25€), pour satisfaire sa faim, ou alors le buffet d’entrées et de desserts plus une boisson (35€), buffet d’entrées et plat en suggestion (selon les jours, pot au feu, rascasse, etc.) pour 39€, ou encore la totale (43€). Certains optent pour la carte brasserie : os à moelle rôti, sole grillée ou meunière, tartare frites, etc… et d’autres  pour le menu bien être  (45€).  
Le dimanche, c’est l’esprit brunch qui prédomine chez la majorité de la clientèle venue souvent en famille, cela  dans un joyeux brouhaha. Ingénieux, la présence sur le buffet en sus, les lundis et vendredis d’huitres, les mardis et mercredis de langoustines, le jeudi de tourteau (1 par personne)  et les samedis et dimanches de saumon en diffréentes saveurs. Une sorte de semainier attractif qui permet aux habitués de varier les plaisirs du buffet. Menu enfant 18€ avec une boisson.
 
Photos : Thaï Toutain - DR.

L’Hôtel Barrière Le Westminster - avenue du Verger - 62520 Le Touquet - Tél. 03 21 05 48 48
 
 

D'autres voyages

Le jubilé de la Reine - suite. - Par Véronique André
CAPE TOWN ... suite - Par Véronique André
Le Food & Wine de Melbourne souffle ses 20 bougies - Par Véronique André - Photos Cornelia van der Putten
La Nouvelle Cuisine Nordique - épisode 4 - Par Patrick Faus & Corinne Vilder
Découvertes

Cet agréable Bistrot d'Alberto situé boulevard Pereire, à proximité de la place Pereire, abrite une excellente table de la gastronomie italienne.

En savoir plus