ESCAPADE AU GRAND HÔTEL DU CAP FERRAT

Par Véronique André

Derniers rayons, pour week-ends d’automne, dans le sud de la France, derniers petits bonheurs simples et gourmands dans le calme à la pointe du Cap.

Du haut des hélicoptères qui frôlent parfois de trop près cette pointe rocheuse je me suis toujours demandé à qui appartenait cette grosse bâtisse blanche, aux airs de vacherin, surplombant la mer et le rocher, dotée d’un funiculaire menant à la piscine à débordement au cœur d’un jardin arboré de toute beauté, jusqu’à l’aplomb de la Méditerrannée.

De près cette maison qui a plus de cent ans vient d’être rénovée par Pierre-Yves Rochon, après 14 mois de travaux d'extension. La vieille bâtisse devient encore plus luxueuse et son décor à l’élégance parfaite donne vraiment l’impression d’être chez soi. Ni ostentatoire, ni trop simple il faut reconnaître à ce designer de renom qu’il a su garder l’âme des lieux tout en y mettant son empreinte contemporaine chic.
Si Cocteau, Mâtisse, Charlie Chaplin et bien d’autres ont été des habitués, aujourd’hui le client se fait tout aussi secret exit les stars aux allures bling-bling on est plus dans l’aristocratie Européenne ou l’industriel discret.

Un nouveau bâtiment "La Résidence", créée par l'architecte niçois Luc Svetchine, propose désormais 16 nouvelles chambres et 8 suites exclusives avec piscines privatives, ainsi qu'un spa de 750 m². Le spa doté d’un jardin de 1200 mètres carrés dédiés au bien-être, à l’équilibre et à la détente en plein air, avec toujours une vue époustouflante sur la méditerranée...

6 pavillons, dont 5 spécialement créés pour des soins en extérieur. Et un autre, réservé au cardio training, dans la nature, sous les pins, face à la mer…un bonheur total. En cabine on vous propose une gamme exclusive de soins du visage et du corps avec les produits des marques prestigieuses Carita et Comfort Zone. À disposition pour les abîmés du stress un beau kiné aux mains réparatrices et pour la mode, un séjour "Detox" sur deux semaines exclusivement au Spa du Grand-Hôtel du Cap-Ferrat.

Côté saveurs trois restaurants autorisent un choix et une liberté de goût.

Le restaurant "le Cap" est le « gastro » estampillé d’une étoile.
Il vient tout juste d’être rénové toujours par Pierre Yves Rochon et est une ode à la mer avec de grands dessins aux murs et sur la moquette en hommage à Jean Cocteau.( il y a d’ailleurs sa suite estampillée). Aux beaux jours le restaurant s’étale sur la terrasse abritée par des pins d’Alep centenaires. La vaisselle elle aussi dessinée par Rochon blanche et or et suit la thématique des dieux de la mer : Posséidon, Éole, Hélios ou Vénus tous y sont représentés en discrétion.

Côté papilles on se laisse volontiers embarqué par la régularité du marché qui décline poissons et fruits de mer, petits légumes de méditerranée des produits judicieusement sélectionnés par le chef. À la carte, dos d’agneau allaiton, rôti en croûte d’olives noires, pièce de bœuf cuit au sautoir, sole et confit d’aubergines, la célèbre fine lasagne au caviar et jeunes poireaux. Le Saint Pierre Parfumé au Sel de Romarin ou les Copeaux de Truffes et Artichauts Violets - Puis Le Pigeon du Lauragais Rôti au Foie Gras et à la Truffe, la Langoustine Grillée, Mousseline d'Artichauts et Pomme de Terre Confite et enfin en dessert Le Soufflé Grand Marnier aux Agrumes des assiettes de Luc Debove pâtissier inventif.

Le restaurant "La Véranda’" est tout nouveau, il propose une cuisine créative d’influence provençale ainsi que des classiques internationaux servis dans un cadre élégant et décontracté, à toute heure de la journée. Le menu est choisi dans une sélection de produits du terroir et de la saison. Touts les plats sont marqués là aussi par l’empreinte du Chef Didier Aniès MOF discret mais talentueux..
Ce restaurant ouvert sur la mer et surplombant les cimes des pins d’Alep offre un spectacle d’un autre temps pour ceux qui ont le temps. Toujours sous la baguette magique d’Yves Rochon le décor sublimissime est d’une élégance parfaite. Chandeliers en verre de Murano, mosaïque au sol de toute beauté, canapés fleuris et plus loin un bar attenant à la véranda avec pianiste le soir coin bibliothèque comme chez soi, le tout dans les tons vert d’eau.

Dans l’assiette poulet minceur acidulé, tartine de rougets aux petits pois, thon mariné mais aussi afternoon-tea tel qu’il était proposé il y a 100 ans, un caprice bien savoureux !

Pour le restaurant "le club dauphin" il faut traverser les jardins soit à pied comme dans les années 1900 au cœur d’un parterre de fleurs et d’arbres de toute beauté. Soit prendre le fameux petit funiculaire privé pour descendre la roche escarpée sans se fatiguer et arriver directement à la piscine d’une longueur olympique qui en 1939 était très novatrice, là, à quelques pas seulement de la grande bleue. Le restaurant de piscine offre salades de saisons poissons grillés et toutes sortes de spécialités régionales.
Un large buffet est proposé tout l’été même aux cabanes qui dispercées, un peu partout, dans la roche, comme des écrins intimistes.

La piscine du Grand Hôtel ne va pas sans le nom de Pierre Gruneberg, le fabuleux maître nageur qui a appris à nager aux enfants de personnalités comme Charlie Chaplin et se fit même "croquer" par de grands artistes tels Picasso ou Cocteau de grands habitués des lieux.
C’est à regret que l’on quitte ce lieu magique avec le seul espoir, d’y retourner très vite.

Grand Hôtel de Saint Jean Cap Ferrat
Saint Jean Cap Ferrat 06230
Tél : 04 93 76 50 50


 

D'autres voyages

Petit voyage au Pays du maestro du risotto - Par Véronique André
Christophe Leroy, le prince de Marrakech - Par Louise Cambon
Les papilles de Hong Kong - Par Véronique André
Le Pressoir d'Argent - Par Véronique André
Découvertes

Le magnifique PAVILLON LEDOYEN est posé au coeur des jardins des Champs-Élysées depuis 1792, sur la plus belle avenue du monde. Le restaurant gastronomique est situé au 1er étage du Pavillon...

En savoir plus