UNE RECONVERSION ROYALEPAR DOMINIQUE NOLIN

Passer de la grande distribution à la culture de la vigne, cela peut s’appeler un virage à 180°. Virage que n’a pas hésité à prendre Philippe Porché en rachetant des vignes plus que trentenaires sur «Rocheville» l’un des derniers domaines estampillé « A.O.C Saumur Champigny ».
Avec l’aide de sa femme, Agnès, et celle d’un jeune vigneron, Jérôme Callet, il y cultive 16 ha en viticulture raisonnée. Philippe Porché explique sa philosophie “Humilité, doutes. Mais aussi un profond respect pour la vigne et son éco-syystème ; de la vigilance pour tout le processus d’élaboration des vins ; de l’estime pour ceux auprès desquels j’apprends au quotidien ; et surtout, beaucoup de plaisir gourmand pour tous ceux qui partagent mes cuvées.” Il nous propose une très jolie collection de ses sept vins, présentée d’une manière originale. Chacun d’entre eux est identifié par une silhouette dont la personnalité évoque la personnalité et l’humeur du vin. Et, la mise en scène de la dégustation suit une exaltation de la puissance qui s’exprime crescendo, comme la Marche du Roi, précédant sa Cour à Versailles. “Alors, Gentes Dames et Gentils Hommes, la Cour !” Pour commencer, un joli blanc sec avec « La Jouvencelle de Rocheville», 100% chenin, tout en jeunesse et fraîcheur. Puis, « Le Prince de Rocheville 2009 », 100°% cabernet franc, qui nous offre de fines notes épicées et des arômes de fruits rouges. Déjà le vin commence à prendre de la puissance avec une bouche structurée, d’un doux velours et d’une belle fraîcheur. À déguster avec des charcuteries, un coulommiers ou un dessert à base de fruits rouges. Au tour de « La Dame de Rocheville 2011 », une Reine 100% chenin elle aussi, qui nous révèle des arômes de fleurs blanches, de fruits tropicaux légérement vanillés. Une bouche soyeuse et élégante. À déguster lentement pour le découvrir en l’accompagnant, par exemple, de poissons en sauce, d’une terrine de lapin, de plats épicés : tels que des crevettes sautées au gingembre ; ou bien d’un poulet à la noix de coco. Légèrement solennel, « Le Roi de Rocheville 2009», 100% cabernet franc, en impose par sa puissance nuancée d’une belle harmonie, ; une attaque fruitée abrite un boisé fondu. Une bouche complexe, longue d’une belle magnanimité, royale quoi !
À ouvrir deux heures avant le repas, et le carafer pour lui permettre sa meilleure expression. À déguster avec des viandes rouges, du gibier, des volailles rôties, et, dans la famille des fromages : des comtés et vieux brebis. Enfin, poursuivant la marche de ce royal cortège viticole, le « Fou du Roi de Rocheville 2009», 100% cabernet franc, se présente tout en spontanéité, suivi par le rêveur « Troubadour de Rocheville 2013», un rosé 100% cabernet franc, mélodieux comme la mandoline du poète de cour. Enfin, pour finir, « Le Confesseur de Rocheville », 100% chenin, moelleux, onctueux, rappelant dans un murmure une sentence fruit de son expérience : “In vino veritas” - La Jouvencelle de Rocheville : 9,95 €
- Le Prince de Rocheville : 7,90 €
- La Dame de Rocheville : 16 €
- Le Roi :de Rocheville : 12 €
- Le Fou de Rocheville : 25 €
- Le Troubadour de Rocheville : 6,90 €
- Le Confesseur de Rocheville Domaine de Rocheville
49730 PARNAY - Tel : 06 85 209 209 Voir le site Domaine de Rocheville. contact@domainederocheville.fr

D'autres vins

Château Dassault 2008 - Cuvée Jean-Pierre Vigato
Philippe Faure-Brac Par Fabien Nègre
Champagnes pour la fête des mères 2019
Les meilleures bulles pour NoëlPar Sophie Guichard
Découvertes

A Issy les Moulineaux, face à l'Ile Saint-Germain, et posé sur la Seine le restaurant RIVER CAFÉ de Mathieu Bucher, expose sa vaste terrasse au soleil.

En savoir plus