WEEK-END DESTINATION AULT À LA VILLA AULTIA PAR LUDOVIC BISCHOFF

Ault était une belle petite station balnéaire prisée des parisiens durant la Belle-Epoque. Puis la ville plongea dans un profond sommeil.
Résultat, il règne dans cette petite cité aux bords des falaises de la Baie de Somme une atmosphère d'un autre temps.

On aime l'ambiance ou l'on déteste. Comme le temps capricieux. Mais Ault ne laisse pas indifférent. C'est bien ce que pensent les deux frères Morgillo qui ont repris une ancienne auberge pour ouvrir, en 2013, un hôtel de charme. La VILLA AULTIA, 4 étoiles, est labellisé Logis d'Exception au sein de la Fédération des Logis de France. Un nouveau label qui cherche à mettre en lumière les hôtels les plus hauts-de-gamme des Logis.

Première constatation, les deux frangins ont bien travaillé. L'hôtel et ses 14 chambres est cosy à souhait. Un petit salon à l'ambiance british pour prendre un verre ou trainer devant la cheminée. Et des chambres à la décoration personnalisée qui vont de l'Art déco au Rococo dans lesquelles ont se sent tout de suite à l'aise (de 245 à 360 euros, petit déjeuner buffet compris).

Mais la pièce maitresse de la Villa Aultia, c'est son restaurant. Le 1837 Victor Hugo est un hommage à l'écrivain qui séjourna à Ault et en parla dans ses correspondances et écrits. La salle est splendide avec ses lustres en cristal, ses boiseries peintes et ses portraits d'Hugo disséminés ça et là. Les fans de l'écrivain peuvent aussi piocher dans l'importante collection de ses oeuvres amassées par les deux frères. Une vraie « salle à manger » de belle maison bourgeoise qui offre la table la plus raffinée d'Ault. Une table avec un bon rapport qualité prix puisqu'un menu à 35 euros donne droit à une entrée, un plat et un dessert (25 euros pour l'entrée-plat ou plat-dessert).

L'oeuf cocote au foie gras et la terrine au canard et foie gras truffé se sont montrés parfaits. Les poissons du soir, des solettes et du saumon, bien préparés. Et le plat signature, que l'on doit au père des frères Morgillo, François, lui aussi restaurateur dans le Perche, un poulet cuisiné façon tajine avec noix, raisins secs et mariné au cidre était aussi roboratif que gouteux. Seul petit bémol, le même accompagnement pour ces deux plats pourtant bien différents. On aurait aimé un peu plus de personnalisation suivant les plats. Les desserts n'ont pas déçu, surtout cette crème brulée à la chicorée très bonne.

Bref, pour 35 euros, vous n'êtes pas volé. Une cuisine honnête qui est rehaussée par le cadre, disons-le tout net, vraiment chic et cosy de cette belle salle. Une adresse pour ceux qui souhaitent faire une halte en Baie de Somme, entre le Tréport et Saint-Valéry-sur-Somme.

Photos : 1 La salle du restaurant 1837 Victor Hugo - 2 Oeuf cocotte au foie gras - 3 Poissons du jour - 4 Poulet aux noix et raisins secs - 5 Crème brulée à la chicorée.

Villa Aultia Hotel
25 rue de la Pêche - 80460 Ault Onival - Tel : 03 22 60 40 40

Voir le site > Villa Aultia Hôtel.


 

D'autres week-end destination

Château de Courban
en Forêt Noire
Courchevel avalanche de luxe
Lausanne
Découvertes

L’été est la bonne saison pour profiter des repas en plein air. Voici une sélection de quelques belles adresses avec terrasse et jardin ou trouver les plaisirs de la table et une ambiance...

En savoir plus

Le restaurant de luxe MAISON-BLANCHE est une "belle adresse" de Paris, il est pour le XXIème siècle ce que fut "Maxim's" à la Belle Epoque.  

En savoir plus