APRÈS LE CAVE VOICI LA TABLE DU JEROBOAM - 75011

On aime : beaucoup...
  • La Table Du Jeroboam, la salle
  • La Table Du Jeroboam, un plat
  • La Table Du Jeroboam, un plat
  • La Table Du Jeroboam, un plat
  • La Table Du Jeroboam, un plat
Après La Cave, voici LA TABLE DU JEROBOAM.
Par Georges Kouassi

Après l’ouverture, il y a deux ans et demi, dans le 11ème arrondissement, 10, rue Saint-Sébastien-Froissart, à 10 minutes à pied de Bastille et de République, de la cave Jéroboam, Vincent Fiorani a décidé, il y a un an, d’y proposer également de petites assiettes gourmandes en s’adjoignant les services de la créative Jessica.

Venus, ce vendredi soir d’octobre, prendre un verre et goûter les suggestions du chef, Béatrice et moi découvrons l’ambiance chaleureuse de ce sympathique établissement qui, sur deux niveaux, peut accueillir 45 personnes.

Une salle est privatisable gratuitement pour 25 personnes assises et 45 debout.

Passionné par l’univers du vin, Vincent nous explique avoir souhaité créer un endroit convivial où les clients peuvent déguster des vins de toutes les régions de France et d’ailleurs tout en ayant la possibilité de se restaurer autour de petits plats élaborés à base de produits frais et de saison.

La belle sélection de vins (400 références, de 5 à 15 € le verre et de 20 à 400 € la bouteille) permet à l’amateur d’opérer son choix entre des grands crus de Bourgogne, des vins injustement mésestimés comme ceux des Pays de Loire, des vins 100% bio, nature, vins non standardisés, des vins italiens, espagnols, chiliens, …

La carte des plats change tous les mois de thème. Sur l’ardoise, ce vendredi, plusieurs intéressantes suggestions (de 7 à 12 €) parmi lesquelles nous choisissons des «Oeufs brouillés, choux Kali, Poutargue », « une bonne « Mozzarella, amandes rôties », un goûteux « Carpaccio de cerf, pesto cresson », et un « Thon fumé, crème de potimarron », savoureuse découverte, le foie gras, les sardines ou le lapin, servis aux tables voisines, étant tout aussi tentants.

Nous accompagnons harmonieusement notre dégustation, Béatrice par un verre d’un tannique Crozes Hermitage, cépage Syrah, et moi par un blanc des Baléares au bel équilibre.

Après une assiette de fromages affinés de la réputée « Maison Quatrehomme » et un verre de blanc de Sicile, cépage Nero d’Avola, vin solaire, nous terminons par un honnête « Coulant chocolat, crème fouettée, figues » (7 €).

Au final, une adresse sympathique pour laquelle il est recommandé de réserver notamment pour la fin de la semaine.

Ouvert du mardi au samedi de 19h à minuit - Fermé dimanche, lundi et mois d’août

> La Table du Jéroboam

10, rue Saint-Sébastien Froissart - 75011 Paris - Tél : 09 84 05 94 75

D'autres articles de restaurants

Edouard Loubet : la solarité de Capelongue
Perlimpinpin pour les fans de tartares
La Saint Valentin 2022 nos sélections
L'Espante - 78110
Portraits de chef

Beau gosse napolitain de Pozzuoli, pays de Sophia LOREN, vibrant au rictus éclatant, cœur magnanime des passages confiants de la rue Mandar, marié à Aurélie la...

En savoir plus
Découvertes

Quand on aime on a toujours 20 ans ! Alors, lorsque l'on a deux fois 20 ans on aime deux fois plus, on célébre les 40 ans de Maison MAVROMMATIS.

En savoir plus