Découvrir TOKYO EAT - 75016

Une aile du Palais de Tokyo abrite un restaurant moderne, le TOKYO EAT qui rivalise d'audace avec les meilleures adresses de Londres, de Tokyo et de New-York grâce à Éric, Claudio, Thierry et leur équipe. La vaste terrasse du restaurant reçoit toute la journée pour le bonheur des estivantes adeptes du bronzage dans une ambiance artistique.
Les Musées sont des endroits magiques. L’humanité y expose son Génie pour les visiteurs avides de découvrir le concentré de culture des Civilisations.
Le bâtiment du Palais de Tokyo construit en 1937 demeure toujours aussi moderne et spectaculaire. L’intérieur du site est bien contemporain ; l’espace laissé volontairement brut par les architectes maîtres d’œuvre Anne Lacaton et Jean-Pierre Vassal est confié à l’architecte Stéphane Maupin pour le restaurant : les murs sont couverts de larges panneaux de mousse blanche, la cuisine avec ses équipements en inox s’ouvre largement sur la salle, les fenêtres cathédrale illuminent les motifs colorés des tables et les sièges moulés de Charles Eames relookés.

Stéphane Maupin a conçu l’ameublement ponctué de sphères lumineuses et sonores. Une intégration harmonieuse dans un espace au volume exceptionnel.

Le restaurant appartient à une équipe expérimentée et talentueuse. René Pourcheresse , fils de restaurateur de Dôle, fondateur du Café de la Jatte, de l’ Ile et du Quai Ouest sait s’entourer et réussir ses entreprises ; il est béni des dieux et possède « the Midas touch ». Jean-Yves Guichard, le Chef du Quai Ouest, inspire la carte à base de bons produits frais servis sans artifices ni camouflages.

Depuis le développement du projet, le restaurant est sous la direction d’Éric Wapler , comédien de théâtre et de cinéma, il aime la création, découvrir des endroits et mettre en valeur leur identité.

En cuisine, Thierry Bassard nous livre avec talent, une gastronomie sophistiquée et sage, raffinée et parfumée capable de combler les gourmets les plus exigeants.
Venez donc vous régaler avec la salade de champignons de Paris crus avec fenouil et parmesan, le tartare de saumon et chutney de mangue fraiche, le belle César Salade au poulet fermier grillé, les langoustines dans un gaspacho maison, le carpaccio de boeuf avec mozzarella di bufala roquette et parmesan, les travers de porc caramélisés sauce barbecue et polenta crémeuse, le pavé de lieu jaune courgettes au citron et pistou, le gambas de Madagascar en curry rouge avec un riz à la citronnelle, les lasagnes végétariennes aux aubergines et parmesan.

Pour le dessert, laissez vous tenter par le cheesecake au citron et speculos avec un sorbet mûre-framboise, le fraisier à la pistache, le Fontainebleau vanillé aux framboise et meringue, le baba au rhum agricole et crème citron, ou les milk-shake chocolat, banane ou vanille.

Les amateurs trouvent une belle sélection dans la carte des vins, la plupart servis au verre.

Durant le dîner, la carte des plats est doublée de la carte du Tokyo Hit , pour choisir son accompagnement musical dans le répertoire des Hits Parade. L’après-midi, l’endroit devient salon de thé et bar.

L’accueil de Claudio est chaleureux, il anime une équipe gentille et efficace.
La clientèle d’étudiants et d’artistes a rapidement été rejointe par les professionnels du monde des arts, les directrices des grandes maisons de mode voisines, les architectes, les patrons de galeries d’art et les touristes gourmands.

Il faut aller découvrir le Tokyo Eat ! La cuisine de Thierry Bassard vaut le voyage.
Le restaurant provoque d’autres émotions : le bâtiment, le volume, les matériaux, la lumière, le mobilier ; l’ensemble évoque une sorte d’esprit mystique dans un lieu où l’on retrouve un peu de soi-même. Le site développe des sensations spirituelles et un vertige physique. On peut devenir accro !
Chacun peut ressentir le choc provoqué par ce contenant rectiligne et ses contenus courbes.
Bref, c’est du vivant, de l’actuel, dans un lieu où plane la magie du temps, on s’y attable pour voir défiler le siècle.

Quelques marches plus bas, la cafétéria du Musée, le Tokyo Idem, propose des plats rapides dans le mode self. C’est très bien et très animé, avec là aussi une décoration et un mobilier moderne en phase avec le site. La peinture décorative du sol réalisée par Michaël Lin, un artiste Taïwanais, mérite le coup d'œil.

Depuis le Printemps 2004, la vaste esplanade entre les ailes du musée se transforme en terrasse pour le restaurant, midi et soir et reçoit toute la journée pour le bonheur des estivantes adeptes du bronzage, dans une ambiance artistique de sorte de Festival d’Avignon-sur-Seine. Il se passe plein de bonnes choses au Tokyo Eat .
Vous êtes prévenus, c’est l’endroit où aller !
Ouvert jusqu’à 2h du matin ; service de 12h jusqu’à 23h30. Fermé lundi.
Photos : 1 : La terrasse en été - 2 : Les langoustines dans un gaspacho - 3 : Le pavé de lieu jaune, courgettes au citron et pistou - 4 : Le fraisier à la pistache - 5 : La salle du restaurant.

TOKYO EAT
13, Avenue du Président Wilson - 75016
Tel : 01 47 20 00 29


TOKYO EAT - MUSEE DU PALAIS DE TOKYO Le restaurant a été remplacé

Le restaurant est fermé depuis le 18 décembre 2016. Remplacé courant 2017 par Les Grands Verres. **************************************************...

D'autres découvertes de restaurants

Déjeuner lyonnais chez La Cuisinière Lyonnaise
Bô le bar à manger Caribeen de Julia Sedfdjian
Shang Palace
Youpi le retour de Patrice Gelbart
Portraits de chef

Castelleonesi audacieux, brillant disciple et second du célèbre Gualtiero MARCHESI, Vittorio BELTRAMELLI, chef du NOLITA et de GIUSE, réjouit par sa vision enlevée de la...

En savoir plus

Etoilé filant au firmament, amouraché de sa Manche, équilibriste ductile de la sensibilité des horizons marins, obsessif de l’humble chaleur humaine et de la...

En savoir plus