Découvrir LA BRASSERIE LAZARE, QUAND UN CHEF ÉTOILÉ ENTRE EN GARE

  • Restaurant Lazare chef Eric Frechon
  • Chef Eric Frechon et Saucisse purée
  • Restaurant Lazare Coquillettes jambon  et Oeufs durs
  • Restaurant Lazare tarte chocolat
  • La salle du restaurant Lazare
A l’intérieur de la gare Saint-Lazare, la Brasserie Lazare n’a rien d'un buffet de gare. Atmosphère intemporelle, esprit parisien par excellence, touche chic et assurance de trouver une cuisine française, franche et réconfortante, service compris. Les classiques sont respectés, tout juste un brin modernisés.  
Par Alain Maurice

Dans ce qui pourrait n’être qu’un « restaurant de gare », Éric Frechon, chef triplement étoilé habitué des beaux quartiers, a exporté son savoir-faire pour régaler les voyageurs, mais aussi les Parisiens dans ce restaurant à Paris. Lazare est une brasserie gourmande, joyeuse, qui a vocation à faire plaisir avec une «cuisine familiale, authentique et généreuse, directement inspirée de notre tradition culinaire française».

Cette entrée en gare, à quelques pas des quais, a été pensée avec soin et élégance. L'ambiance est bon enfant et le mélange propre aux gares. La convivialité a été travaillé autour de touches de cuir, de bois, de laiton et de cuivre, dans un esprit bistrot contemporain. Sous des suspensions boules s'articulent un comptoir central en strates d'acajou pour grignoter rapidement, un lounge pour le café du matin et le « tea time » de l’après-midi, une salle de restaurant avec de grandes tables en bois et des tables d’hôtes, une cuisine ouverte. Une accumulation d'assiettes blanches et de bouteilles côtoient des brocs en céramique et des cuivres rutilants. Sur un grand tableau noir est écrit la recette du Paris-Deauville, un dessert spécialement créé pour Lazare.

Toute la journée, en service continu, l'équipe de Thierry Colas et Jean-Baptiste Richard propose une carte inscrite dans la pure tradition, avec quelques clins d’œil malicieux du chef Frechon. Comme «la meilleure saucisse purée de Paris» (21€), et un jambon-beurre (8 €), lui aussi le meilleur de Paris.

On commence par une succession d’entrées: œufs de poule mimosa, thon et cébette(13 €) ; escargots gratinés ail, persil, coquille (19 €); asperges blanches cuites vapeur, vinaigrette moutardée aux herbes (26 €); calamars sautés à l’ail, chorizo et piment d’Espelette (17 €)…

On craque ensuite pour des agnolotti de champignons sauvages, asperges vertes au vin jaune (32 €), des moules de Cordes cuites à la marinière en cataplana (22 €), un cabillaud rôti à la tomate confite gingembre et basilic, riz basmati (33 €), un tartare de bœuf taillé au couteau, pommes pailles (28 €)…

En dessert, riz au lait «comme on l’aime» (11 €), meringue et crème épaisse fermière « comme en Suisse » (12 €) et bien sûr l’irrésistible Paris-Deauville (11 €)…

Le restaurant dispose d'un semainier avec un plat du jour (à 22 euros) qui fleure lui aussi le bon : quenelles de brochet, sauce Nantua riz Basmati le lundi; poule au pot et ses légumes de printemps, riz blanc le mardi; fusilli au pesto de basilic, sauce arrabiata et stracciatella le mercredi…

Le dimanche, exit les brunchs. Le déjeuner prend des airs de repas de famille, la saveur de l’enfance. On a droit à un menu «comme chez mamie». Suivant les semaines, céleri rémoulade à la pomme verte, clafoutis aux fruits de saison, poulet rôti au jus pomme purée…

Une mention spéciale enfin pour la baguette que l'on retrouve dans le jambon-beurre, et pour la terrasse attenante sur la rue intérieure, près de la passerelle classée monument historique, complètement piétonne et végétalisée.

Saint-Lazare, terminus, tous les gastronomes descendent !

La Brasserie Lazare est ouverte tous les jours de la semaine de 8h à 22 h, le samedi et le dimanche de 11h45 à 22 h.

La Brasserie Lazare
Parvis de la Gare Saint-Lazare
Rue Intérieure, 75008 Paris
Métro Saint-Lazare


Avril 2024


RESTAURANT LAZARE PARIS ERIC FRECHON

Eric Frechon le chef 3 étoiles du Palace "Le Bristol" a ouvert le 9 septembre 2013 le restaurant Lazare dans l'enceinte de la...

D'autres découvertes de restaurants

Déjeuner d'été chez Rooster
Senteurs provençales de la Brasserie Valma
Un dîner chez Alfredo Positano
Dîner chez Nectar Maison Mère
Portraits de chef

Enfant chesnaysien du jeu de paume, charmant au sentier flamboyant, des triples étoilés au Crillon, Christopher HACHE magnifie, à Eygalières, la munificence des Alpilles...

En savoir plus

Intègre nouvellois taillé par les empereurs BOYER et GUERARD, Michel HULIN, dans la lumière silencieuse du Val d’Enfer qui inspira Dante, à l’ombre des...

En savoir plus