VOYAGE DANS LE KENTUCKY POUR LA CONSÉCRATION MAKER'S MARK. - PAR VÉRONIQUE ANDRÉ

- Trois jours pour découvrir ce qu’est la vie au Kentucky. Une trilogie à laquelle les habitants s’accrochent comme à un bijou qui brille des feux du BOURBON, des COURSES de CHEVAUX et du GOLF.


GOLF DE VALHALLA :
Le Valhalla Golf Club, est situé à Louisville, dans le Kentucky, aux Etats-Unis, c’ est un club de golf privé pour les golfeurs professionnels conçu par Jack Nicklaus. D’un volume de 197 ha sa spécificité est qu’il est très jeune il fut opérationnel en 1986. Il est pourtant d’une qualité exceptionnelle et a déjà vu rouler sur son gazon les balles des plus grands joueurs. Des grandes rencontres internationales s’y passent comme : le Concours du PGA de L’America en 96, en 2000. Plus tard la même année, il a annoncé que la Ryder Cup 2008 se tiendrait au Valhalla. En 2004 Le senior PGA et le PGA Championnat senior en 2004.

Honneur suprême nous avons été invité à jouer au golf, nous avons foulé l’herbe rase du Golf du Valhalla sur lequel se déroulera la Ryder Cup 2008 au mois de Septembre prochain. Le parcours dessiné par Jack Nicklaus se divise en deux 9 trous bien différents. Les premiers rappellent les parcours Ecossais avec de doux contours de fairways qui épousent les bordures en vallées enrubannées. De multiples monticules de hauteur différente attirent des frappes fortes et puissantes.
Le dessin contemporain de Jack Nicklaus pour la seconde partie fait alterner des trous de longueurs très différentes dont les dangers se cachent au fur et à mesure de l’avancée. De nombreux points d’eau, des collines en pentes et des dépressions engendrées par le changement d’herbe. La fameuse Blue grass très rugueuse apparaît parfois là ou on ne l’attends pas, comme sur les bordures de greens.


MAKER’S MARK AU CŒUR DE LA DISTILLERIE :
Maker’s Mark représente tout ce qu’est le Kentucky : authentique, rude, vrai et régional. Maker’s Mark est l’un des meilleurs bourbons du Kentucky. Produit de façon artisanale nous en avons suivi toutes les étapes au cœur de la firme légendaire appartenant à la famille Samuels, depuis trois générations. C’est l’eau d’un lac, lui-même alimenté par une rivière d’eau pure qui apporte la note herbacée de la « blue grass ».

Le « mash » de Maker’s Mark est composé de maïs d’orge et de blé rouge d’hiver, qui confère au breuvage un goût doux et suave. Maker’s Mark est un bourbon doux et raffiné avec des notes de vanille mais en bouche on remarque nettement son caractère et sa droiture.

UN BOURBON DE TRADITION FAMILIALE :
EN 1780, un émigrant irlando-écossais arrive dans le Kentucky, c’est Robert Samels. Fermier, il produit du whiski pour sa propre consommation et pour quelques amis.

En 1840 c’est son petit fils qui créée la première distillerie industrielle et qui transmet son secret de fabrication en 1780 à son fils. C’est le début de cette recette secrète transmise de père en fils.


BILL SAMUELS sénior RÉINVENTE LA RECETTE :
C’est en 1952 que Bill Samuels brûle la recette vieille de 170 ans, et s’invite dans la maison familiale pour y expérimenter des associations de céréales jusqu’à ce qu’il mette au point une nouvelle recette de bourbon à base de céréales de la région à la place du seigle traditionnel plus corsé. Il réinvente un bourbon.

En 1953 fort de sa recette il reconstruit une petite distillerie dans le Kentucky et les sources qui alimentent la propriété subliment le goût de son nouveau breuvage. Une étiquette qui semble être arrachée, des caractères manuscrits, une bouteille cachetée à la cire comme pur une rare bouteille de cognac, et le nom du « bon faiseur » qui signe l’exceptionnel que représente la marque.

BILL junior SAMUELS :
C’est en 1982 que Bill junior son fils reprend le flambeau. Il reste fidèle aux valeurs de son père, même méthode de fabrication, même recette, mêmes exigences d’excellence, même eau de source filtrée par le calcaire , grains sélectionnés, des fûts de chêne blanc, cachet de cire apposé à la main. En 1980 la distillerie est classée National Historic Landmark, ce qui en fait la première distillerie reconnue au titre du patrimoine national.


LA PRODUCTION DU BOURBON MAKER’S MARK :
La qualité Maker’s Mark commence par celle de l’eau. Le bourbon Maker’s Mark utilise l’eau d’un lac de 5 hectares au voisinage de la distillerie, filtré par le calcaire et alimenté par une source saine et non-ferrugineuse.
Le grain utilisé pour le MASH est sélectionné dans les coopératives locales exclusivement.

La cuisson :
Avant cuisson, le grain est préparé par un moulin à cylindres à l’ancienne. Quoique plus lente, cette méthode évite que le grain ne chauffe, comme avec un broyeur à marteaux qui ajoute un goût amer au produit final. Le grain est ensuite mis à cuire dans un cuiseur ouvert, ce qui demande du temps et de la minutie. Le whisky s’imprègne alors de la saveur subtile du grain. Le grain Maker’s Mark n’est jamais cuit sous pression dans le but d’accélérer le processus.

La levure :
Maker’s Mark est l’un des rares distillateurs de bourbon qui utilise sa propre levure pour la fermentation. La méthode traditionnelle de la levure douce consiste à conserver une partie de la culture d’un lot pour lancer le suivant. Ainsi, on peut imaginer qu’une partie des cultures utilisées aujourd’hui remontent à l’époque d’avant la prohibition.
Les cuves de fermentation sont au nombre de quatre
Le mash fraîchement cuit est placé des les cuves de fermentation. Puis la levure transforme leurs sucres naturels en alcool. L’étape suivante, la distillation, sépare les résidus de grains et l’eau de l’alcool.

La distillation :
Distillé deux fois, d’abord dans un alambic à colonne en cuivre, puis dans un alambic à feu direct, toujours en cuivre, le bourbon atteint respectivement 60 et 65 %. Cette double distillation limite la production mais permet de préserver les qualités du maïs, du malt d’orge et du blé d’hiver.Les fûts Le vieillissement se fait dans des fûts de chêne blanc, selon des normes très strictes, comme pour tout autre whiski des bouchons de chêne dur ferment les fûs.

La rotation pendant le vieillissement :
Une fois à l’entrepôt, les fûts de bourbon mis à vieillir ne sont pas simplement posés. Ils subissent une délicate rotation de haut en bas, afin de tirer le meilleur parti des variations de température dans l’entrepôt. Le climat du Kentucky (étés chauds et hivers froids) s’avère lui aussi utile pour que le whisky s’imprègne des couleurs et des parfums des fûts de chêne blanc carbonisés. C’est le goût du bourbon, et lui seul, qui détermine le prochain emplacement du fût dans l’entrepôt, afin d’assurer un vieillissement uniforme de chaque fût. Seul Maker’s Mark a recours à ce procédé.


MAKER’S MARK EST L’UN DES MEILLEURS BOURBONS DU KENTUCKY .
Il se caractérise par une saveur suave et douce, provenant du blé d’hiver utilisé dans le mash à la place du seigle. Il séduit le palais avec son caractère nuancé et spécifique.


Commentaires de dégustation:
• Robe : Ambre doré.
• Nez : de couleur or à reflets ambrés, le nez ample révèle des arômes de réglisse, boisés et vanillés, légèrement brûlés et toastés.
• Palais : puissant, aromatique. La bouche plutôt sèche se développe avec finesse sur les fruits secs (noix, raisins secs) et la prune. Accents vanillés, de bois jeune entre érable et résineux, très prononcé, il est Moelleux de belle longueur.
• Finale : la finale sur la peau de pêche est longue en bouche.


CLÔTURE DES TROIS JOURS SUR LE CHAMP DE COURSES DE LEXINGTON .
La région est connue et réputée pour ses fermes, ses ranchs et ses courses de chevaux.
Lexington a un aspect époustouflant : des prairies au vert irréel. «l’herbe bleue», partagées par des barrières très spécifiques, on distingue de chaque côté des routes des ranchs de ce genre.

La region connue à l’échelle internationale pour la plus importante vente aux enchères de chevaux dans le monde entier. Voit defiler un bon nombre de fanatiques de chevaux de courses comme : le cheikh Mohammed des Emirats arabes unis, l’émir de Jordanie ou encore la reine d’angleterrre elle-même. Ils ont tous leur nom inscrit sur les fauteuils de la salle des ventes.

Chaque année, près de 5000 chevaux font l’objet de vente. Ces derniers sont acheminés par leurs nouveaux propriétaires vers différents pays.
L’industrie du cheval dans le KENTUCKY est une économie non négligeable et les sponsors comme MAKER’S MARK sont la bienvenue.
Nous étions royalement reçu lors du derby Maker’s mark ce week end d'avril 2008…..il n’y a qu’une encolure de cheval entre ce derby et le prix de Diane à Paris: chapeaux et tenues habillées étaient de rigueur……so chic !

D'autres voyages

Si charmante Zeeland - suite - Par Véronique André
Safari gastronomique à New York - 4 - - NY en 4 jours : 4 – Perry Street – Spice Market – Jean Georges – Cru. - Par Véronique André
Les 5 Meilleures Saveurs d'Abu Dhabi - Par Véronique André
Neige 2013 : les bons plans restos à Grandvalira en Andorre - Par Ludovic Bischoff
Découvertes

Le restaurant YAM' TCHA est installé dans le quartier des Halles depuis le 25 mars 2009 par la jeune chef Adeline Grattard.

En savoir plus