PENINSULA HONG-KONG : LA VIEILLE DAME RESPLENDIT TOUJOURS ! - PAR LUDOVIC BISCHOFF

C'est une vieille dame de 86 ans.
Mais il semble que les asiatiques maitrisent la magie du temps et supportent mieux que d'autres les outrages des années qui passent.
Car le Peninsula de Hong-Kong n'affiche pas les traces de son âge plus que respectable ! Ouvert en 1928, ce palace mythique est toujours la perle rare d'une ville qui ne cesse de se reconstruire. Le Peninsula, c'est le repère, la balise que l'on cherche du regard pour s'assurer que la city Hong-kongaise ne va pas trop vite, trop loin, dans l'audace de ses buildings, pas toujours très beaux d'ailleurs.
Descendre au Peninsula est donc un voyage en soi. Et cela commence souvent dès l'aéroport où l'on vient vous chercher à bord d'une Rolls-Royce rutilante. L'hôtel se targue d'avoir la plus grande flotte de ces cossues carrosses. Il faut dire que 14 Rolls-Royce dans le parking, ça commence à faire beaucoup. D'autant qu'il y a aussi deux Phantom II de 1934 dans le lot. Et qu'elles sont en parfait état de marche, climatisation comprise ! Toute la flotte du Peninsula arbore un vert profond du plus bel effet qui a été spécialement conçu par la célèbre fabrique britannique pour cet auguste client...
Des anecdotes comme celle-la, le Peninsula en regorge. Il suffit d'aller s’accouder à The Bar pour siroter un verre et grignoter quelques canapés et rencontrer celui qui est l'âme des lieux : Johnny Chung. Johnny travaille ici comme barman depuis près de 60 ans. Il est aujourd’hui le maitre incontesté d'un cocktail baptisé « Screwdriver » et qui a, ici, plus de saveurs qu'ailleurs. Johnny vous racontera que lors de sa première journée derrière le bar, un américain lui demande un « screwdriver ». Le jeune Johnny se précipite pour chercher un tournevis qu'il présente au client étonné. Ce dernier lui explique alors qu'il s'agit d'un mix de vodka et de jus d'orange frais qu'il veut. Même si ce cocktail porte le même nom, en anglais, que le fameux outil des bricoleurs du dimanche ! Johnny appris donc, ce matin là, à fabriquer un cocktail qu'il sert toujours, aujourd'hui, avec autant de passion. Mais pour que l'anecdote ait du sens, sachez que cet américain qui aimait tant la vodka orange n'était autre que le célèbre Clark Gable ! Pas mal comme parrain dans la vie d'un barman...
The Bar n'est que le point de départ d'un circuit culinaire qui peut vous mener à travers les étages du Peninsula. Car l'hôtel possède plusieurs restaurants qui sont renommés à travers tout Hong-Kong. Il y en a même un qui n'a pas d'égal dans toute la ville puisqu'il s'agit d'un restaurant... Suisse ! Au Chesa, on peut partager une fondue et des röstis brulants alors qu'il fait plus de 30° dehors ! Heureusement que la climatisation poussée à fond permet de se régaler, sans trop y penser, de toutes les spécialités suisses dans un décor de chalet alpin très réussi. Cela fait 40 ans que le Chesa propose ses fondues et raclettes. Et personne ne voit pourquoi cela devrait changer !
Il en est de même au Gaddi's qui fut, il y a 60 ans, le premier restaurant de Hong-Kong à servir une cuisine européenne fine et gastronomique. Le chef, Rémi Van Peteghen, est le garant de la qualité de cette table qui attire toujours les gourmets de passage en ville. Ceux qui ne peuvent se passer de fromages affinés, de soupe de homard et de suprêmes de pigeons vendéens...
Mais si vous souhaitez déguster une cuisine un peu plus locale, descendez quelques étages pour vous attabler au Spring Moon qui propose des plats cantonais du meilleur calibre. Autour d'une grande table ronde, on partage sur le plateau central des dim sun et toutes les spécialités chinoises revisitées pour être plus que jamais délicieuses et contemporaines.
Enfin, pour une expérience radicalement moderne, direction le dernier étage du Peninsula et son restaurant designé par Philippe Starck. Le Felix propose une cuisine européenne et asiatique fusionnée digne des meilleures tables branchées. Et il offre une vue à couper le souffle sur la baie de Hong-Kong, même depuis les toilettes dont les larges baies vitrées dominent la ville.
Bref, au Peninsula, les gastronomes les plus exigeants trouvent toujours leur bonheur. Il faut dire que les équipes de cette honorable maison se donnent du mal pour étonner les clients. Ainsi Marijn Coertjins, ce chocolatier belge qui officie pour combler les clients de ses créations chocolatées, produit pas moins de 150 kg de bouchées au chocolat fin chaque année... Là aussi, une tradition de toujours du Peninsula qui fait la différence avec ses concurrents, plus jeunes, qui sont nombreux à Hong-Kong.
Ajoutez à cela des chambres rénovées récemment et un nouvel espace spa by Espa. Et vous comprenez pourquoi The Peninsula à Hong-Kong est plus que jamais l'adresse qu'il faut fréquenter pour s'offrir un voyage dans le passé glorieux de l'ancienne colonie britannique tout en bénéficiant du meilleur de la modernité et de la créativité culinaire de ses chefs...
Visiter le site du : Peninsula.
Préparez votre voyage à Hong-Kong : Office du tourisme de Hong Kong.
Photos : 1 The Peninsula et sa flotte de Rolls-Royce - 2 Johnny Chung, le barman mythique du Peninsula - 3 Un châlet suisse à Hong-Kong, c'est le Chesa ! - 4 Cuisine chinoise raffinée au Spring Moon - 5 Le Felix offre une vue incroyable sur la ville.

D'autres voyages

Ma semaine gastronomique dans la ville de Valencia - Par Véronique André
Dubaï. - Par Véronique André
Zurich bouge. Zurich change Zurich s’encanaille - Par Véronique André
CAPE TOWN ... suite - Par Véronique André
Découvertes

Le jeune chef Jean-Baptiste Lavergne-Morazzani a ouvert en mars 2015 son restaurant LA TABLE DU 11 face à la place ombragée de la Cathédrale Saint-Louis, en lieu et place de "L'Imprévu".

En savoir plus