SAFARI GASTRONOMIQUE À NEW YORK - 4 - - NY EN 4 JOURS : 4 – PERRY STREET – SPICE MARKET – JEAN GEORGES – CRU. - PAR VÉRONIQUE ANDRÉ


- Quatrième et dernier jour :

Si l’on devait définir l’architecture typiquement New Yorkaise, ce serait très probablement par ces deux mots : éclectisme et contraste. Tous les styles, tous les matériaux, toutes les hauteurs et toutes les formes cohabitent dans la ville qui ne dort jamais.
Si le style art déco comme en témoigne le Chrysler Building ou l’Empire state, eut le vent en poupe, les architectes actuels préfèrent des formes incurvées comme pour le Grace Building ou encore le Park Avenue Plazza en forme de prisme de verre.
Aujourd’hui New York se reconstruit. Bien sûr il y a le « Ground zéro », mais il y aussi les abords de l’Hudson River dans le bas de Chelsea ou la route va très prochainement, devenir souterraine, et remplacée par de nombreux jardins, le quartier change et de renommés architectes construisent des buildings pour people internationaux.
Puis il y a Brooklyn qui devient le quartier des galeristes. Si Brooklyn ne faisait pas partie de NYC elle serait la 4ème plus grande ville des USA. Elle recense aussi le plus grand nombre d’ethnies qui se cantonnent en districts bien distincts.
Mais là aussi les projets immobiliers sont pharaoniques. Un emplacement séduisant pour une clientèle jeune qui ne peut plus se payer les tarifs démesurés de Manhattan. Doté d’un musée d’art énorme et regorgeant de ruelles typiques au charme très particulier.
Selon les officiels Brooklyn va devenir : The place to be !
Mais revenons à nos papilles avec un tour des restaurants de Jean-Georges Vongerichten l’un des premiers avec Daniel Boulud à s’être implanté à New York.
Jean-Georges du haut de ses 40 ans vient d’ouvrir dans Perry Street.
Perry Street
Magnifique restaurant dans le corner le plus chic de New York construit par l’architecte Richard Meier. Ce restaurant est la dernière ouverture, élégante pour une clientèle en vue. On y croise Nicole Kildmann et bien d’autres encore ! De grandes baies vitrées sur tous les cotés s’ouvrent sur Hudson River. De longues banquettes blanches tournent le dos à un immense bar plein à craquer dès la tombée de la nuit. Colonnes de béton brut, tabes bistrot, lumières en suspension sont l’œuvre d’un décorateur Danois. Un lieu magique pour une cuisine qui joue la trilogie Américaine, Asiatique et Européenne comme sait si bien la doser Jean-Georges.
Des menus qui changent souvent au rythme des arrivages frais. Des poissons et des légumes d’une qualité incomparable. Un menu 2plats et un dessert moins de $24 Une courte carte des vins met à l’honneur de belles étiquettes. Des soupes épicées pour les accros aux plats végétariens, ici c’est le New- York comme on l’aime…. totalement éclectique.
>Perry Street 176 Perry Street – Tel : 212 352 1922
Voir le site

Spice Market
Situé entre Chelsea et West Village, le Meat Packing District est comme son nom l’indique l’ancien quartier des entrepôts frigorifiques de viandes.
Ouvert depuis quelques deux années, cet immense espace court sur deux étages de restaurant dédié à la cuisine Thaï. On reconnaît la patte de Jacques Garcia, avec des volumes séduisants, des panneaux de bois dentelé anciens, mais aussi des chaises fauteuils en bois massif et cuir blanc, des arches en bois précieux et un bar en argent frappé, total Thaï look.
Les menus riches en choix sont une véritable invitation au voyage. Bouillon aux herbes aromatiques, belles associations des sucrés salés, samosas de poulet, coupe de poissons frais et le tout toujours très copieux.
Pas étonnant que cette caverne d’Ali-baba servent plus de 1000 couverts par jour, et que le soir, il y est la queue pendant des heures. C’est cela aussi New-York.
>Spice Market – 403 West – 13 Street – Tel : 212 675 2322
Jean-Georges
« Jean Georges » est le restaurant gastronomique le plus, haute couture, du moment. Une apothéose pour l’enfant terrible de la gastronomie française comme on l’appelle. Au ré de chaussée du Trump International Hôtel à Central Park West, avec d’un côté vue sur central Park de l’autre vue sur la Colombus circle. Pour accéder à la salle du gastro on traverse Nougatine la brasserie qui a vue sur les cuisines avec son long bar. Jean Georges, le fou de saveurs orientales choisit volontairement un décor très épuré, clair, sobre et contemporain. Le frère de Jean Georges est en salle et depuis tout juste un mois, son fils Ceydric vient de le rejoindre dans les cuisines.
On se régale des incontournables du maître, un thon blanc et rouge mariné à l’huile d’olive et citron. Un foie gras juste brûlé et sa sauce aux cerises avec une gelée de Porto. Un black bass et ses bulbes de radis en salade, un pigeonneau flambé à l’orange et de très jolis desserts. Le tout accompagné de jolis vins de Californie, et un pinot noir 2004. La carte des vins de chez Jean-Georges est une des plus belles cartes de la ville.
>Jean-Georges –1 Central Park – Tel : 212 299 3900
Voir le site

Cru
Pas étonnant que ce restaurant d’angle très chaleureux, qui propose une cuisine à l’Italienne délicieuse, soit déjà dotée d’une étoile le chef Shea Gallante est un virtuose. Nous sommes à Greenwich village et la carte est en permanence en mouvement au fil des saisons.
La saison des truffes commençaient à notre passage elles arrivaient en droite ligne du Périgord ! Des pâtes au bar avec rougets et esturgeon. De nombreuses entrées, un turbot Européen, des coquilles Saint Jacques et de savoureux desserts en séduisent plus d’un.
LA carte des vins est totalement délirante, dans les caves du restaurant pas moins de 8 000 bouteilles reposent et le propriétaire qui vient d’acheter un vignoble en Bourgogne dispose de 35 000 bouteilles dans un entrepôt du New Jersey.
La carte est très riche en Bourgogne mais de belles étiquettes Bordelaises et quelques savoureux nectars Alsaciens et Italiens. On retrouve ici les connaisseurs en vin.
La décoration de la salle art déco apporte un charme tout spécifique.
>Cru – 24 Fifth Av. 9 Street. – Tel :212 529 1700
Voir le site

Avec plus de 28 000 restaurants New-York offre une world cuisine comme ils l’appellent. La diversité culturelle de la ville est aussi dans les assiettes, et chatouillent nos papilles.
Il faut savoir que chaque année vers la fin du mois de Janvier et au printemps, début Juin, une centaine de restaurants, dont les plus grands, proposent un menu trois plats à prix fixe qui correspond à l’année en cours. Toutes taxes et service compris plus souvent au déjeuner.
Sachez aussi que vous pouvez manger à toute heure un vrai repas comme un encas, c’est cela l’Amérique, alors précipitez vous.
Pensez aussi que pour l’hébergement il est intéressant d’être parmi les boutiques de mode au cœur du quartier des affaires, des centres culturels et des lieux de spectacles.

Warwick New York Hotel
Construit en 1927 par William Randolph Hearst (Citizen Kane), l’hôtel fut d’abord la résidence New Yorkaise de ses amis du tout-Hollywood.
Les 426 chambres et suites, allient le classicisme européen au confort moderne. Parmi les 67 suites à la décoration personnalisées, certaines offrent des vues spectaculaires sur la ville et ses grattes ciels.
L’hôtel est membre de Warwick International Hotels et de Historic Hotels of America et est dirigé par Madame Wanda Chan.
Voir le site

Photo DR. 1 : Jean-Georges Vongerichten et son fils Ceydric - 2 : Perry Street - 3 : Spice Market -

D'autres voyages

Okinawa : les îles féériques - 2 - Par Fabien Nègre
La Réserve - Par Véronique André
Okinawa : les îles féériques - 3 - Par Fabien Nègre
Goûteuse Barcelone. - Par Véronique André
Découvertes

La haute gastronomie chinoise se trouve aussi sur les hauteurs de Paris. Le restaurant LE BONHEUR DE CHINE propose une cuisine gastronomique chinoise, raffinée et savoureuse, préparée avec un...

En savoir plus