ENTRE CIEL ET TERRE, MAGIE ASSURÉE : LE JULES VERNE DE LA TOUR EIFFEL PAR ALAIN DUCASSE. - PAR VÉRONIQUE ANDRÉ

- Après une effervescence ces derniers jours qui frôlait la fièvre, le dernier « Ducasse » vient d’ouvrir ses portes hier samedi 22 Décembre … nous y étions.

Le Jules Verne d' Alain Ducasse en trois services.
Au deuxième étage de la tour Eiffel, après quatre mois de travaux, « Le Jules Verne » a ouvert ses portes ce dernier samedi 22 Décembre 2007.

Sous l’enseigne éponyme avec la signature d’ Alain Ducasse. Ce dernier a imaginé une table où les émotions sensorielles s’entremêlent, de la pensée visionnaire à la performance gustative.
Alain Ducasse veut rendre aux Parisiens le privilège de leur tour, en leur faisant partager avec les visiteurs toqués de « la vieille dame » un instant gastronomique, hors du temps, hors des normes, hors de la pesanteur. Entre, structures de ferronnerie, intérieur d’un luxe discret, et assiette époustouflante….. pour vous…Paris à vos pieds.

Ascenseur privé.
Toujours la même entrée privée qui vient d’être légèrement relookée avec un sol en lattes de bois blond, un espace attente d’ascenseur avec banquettes de cuir brun, bon chauffage et musique duce. A 125mètres au-dessus du sol, les portes s’ouvrent sur les cuisines d’à peine 45M2 qu’on aperçoit derrière une baie vitrée. Sécurité oblige dans ce lieu historique, ici pas de gaz, pas de surcharge ! Un laboratoire et une cave abritant 15 000 bouteilles sont aménagées sous le Champs de Mars.

La Déco :
Discrète elle se fait humble face aux splendeurs de la ville vue de haut. Chocolat et caramel pour les couleurs, cosmopolite pour les fournisseurs. Assiette de présentation « Structure » aux allures lunaires qui se retourne pour recevoir l’amuse bouche : (française) et couverts en inox argenté aux formes filiformes proches des baguettes, (Portugais). Moquette (Anglaise) aux paillettes discrètes qui rappellent les lumières de la ville, profonds canapés et larges fauteuils (Italiens), aux dossiers élevés, en fibre de carbone.
Tout ici est là pour vous rassurer, car en bord de baies vitrées le « Paris » est à vos pieds.
Les trois salles aux noms prestigieux de « Trocadéro », « Branly », ou « Champ de Mars » suivent les quartiers qu’offrent le panorama, on retrouve au plafond les alvéoles sensées représenter les rues de Paris.

Aux fourneaux, le chef Pascal Féraud dont la cuisine contemporaine est néanmoins l’expression de la diversité des provinces françaises, un « Ducassien » pleine fleur qui a déjà fait ses preuves au « Spoon » de Londres.
La magie du Jules Verne se joue aussi dans l’assiette et en trois actes. À midi, c’est l’énergie qui domine, le lieu est vivant, ouvert, lumineux. Au service de 18h30 le Paris du crépuscule déploie ses charmes, tandis que le soir, l’atmosphère se fait plus douce et féerique.

On mange : En entrée : Un homard et céleri truffe noire comme une rémoulade et salade de pommes gala (84€). En plat, une noisette de chevreuil au poivre rôti en cocotte et légumes et fruits d’hiver sauce grand veneur (74€) et en dessert : un savarin à l’Armagnac et sa légère crème vanillée (24€).

On boit : un Vosne-Romanée 1999 en 1er cru - Les Chaumes - J. Tardy et en dessert un muscat de Frontignan domaine Peyronnet 2005. Le service très efficace ne déroge pas à l’excellence « Ducassienne » le petit plus Parisien : les Maîtres d’hôtel sont sobrement habillés par Lanvin.

On a plaisir a retrouver Frédéric Rouen , aux commandes de la salle, un gage de sérieux, qui rassurera les plus claustrophobes.

Ouvert tous les jours à déjeuner - Le dîner en deux services pour les amis étrangers de 18h30 à 22h.
Menu déjeuner à 75 €- trois plats - Menus dîner à 155 € et 195 €.
Photos : Nicolas Edwige et DR – 1 : Alain Ducasse et Pascal Féraud – 2 : La banquette avec vue sur le Champs de Mars - 3 : Les arts de la table – 4 : La salle Branly– 5 : La Tour Eiffel.

Le Jules Verne.
2ème étage Tour Eiffel – accueil hall du pilier sud - voiturier - 75007 Paris.
Tel : 01 45 55 61 44

D'autres voyages

Neige 2013 : les bons plans restos à Morzine et Aux 2 Alpes - Par Ludovic Bischoff
Melbourne la gourmande australienne - Par Véronique André - Photos Cornelia van der Putten
Voyage de Véronique André dans le Sud - Par Véronique André
Le jubilé de la Reine - suite. - Par Véronique André
Découvertes

La gastronomie du restaurant de l'Hôtel Meurice où a exercé de septembre 2003 à la fin janvier 2013 le Chef Yannick Alléno est confiée en octobre 2013 au chef Alain Ducasse qui place une...

En savoir plus