MAISON JOSEPH DROUHINPAR DOMINIQUE NOLIN

DEUX BEAUX ENFANTS DE LA MAISON JOSEPH DROUHIN S’y reconnaître dans le vignoble bourguignon relève de l’exploit.
Avec une superficie de 29 500 h. - soit le quart du vignoble bordelais - et une récolte d’environ 5 million d’hectolitres, on dénombre pas moins de mille appellations.
Soit : trente-trois en Grands Crus, quarante quatre en AOC communales et vingt-trois en AOC régionales.

Pour être sûr de faire le bon choix, il est conseillé de s’adresser à une grande maison, comme la maison "Joseph Drouhin", qui propose deux nouveaux vins. Un blanc cépage chardonnay et un rouge cépage pinot noir.
CHASSAGNE MONTRACHET PREMIER CRU MORGEOT,
MARQUIS DE LA GUICHE 2008
Sur 73 hectares et plus de 90 appellations, la Maison Joseph Drouhin propose une belle vue d’ensemble de la richesse du vignoble bourguignon.
Depuis 130 ans, la maison est toujours entre les mains de la famille Drouhin.
À présent ce sont les quatre arrière petits-enfants qui dirigent la maison.
Frédéric est le Président du Directoire, Véronique l’œnologue, Philippe le Directeur des Domaines et Laurent le Directeur du marché américain.
Suivant l’exemple de leur père Robert qui très tôt a fait le choix de la culture raisonnée, ils privilégient une approche biologique et biodynamique de la vigne.
UN GRAND BOURGOGNE BLANC
Pour Véronique ce millésime 2008 « est un superbe moment de dégustation. On admire l’éclat de la robe légèrement dorée ; on apprécie longuement les arômes intenses et élégants : aubépine, abricot, évoluant vers des notes de tabac blond puis, avec le vieillissement, des nuances de fruits secs grillés et d’épices rares. La texture est soyeuse, une subtile pointe de tanin donne de la présence à l’ensemble ». Un beau millésime tout en densité, minéralité et fraîcheur.
A servir à 13° avec un foie gras, un homard froid, un turbot, une lotte ou un risotto aux fruits de mer.
Consommation : après 7 à 20 ans de conservation Prix : 52 € la bouteille.
CHAMBOLLE MUSIGNY PREMIER CRU 2008
UN GRAND BOURGOGNE ROUGE
Pour Frédérique, « s’il fallait un vin pour représenter tout le style et l’âme de Joseph Drouhin, c’est bien Chambolle Musigny. Je suis toujours impressionné par la constance d’un millésime à l’autre. Difficile d’expliquer pourquoi il y a cette symbiose entre le cépage - pinot noir - et le terroir mais les vins ont toujours un toucher de tanin très élégant, des arômes complexes et d’une grande pureté ». Pour Véronique, « Il présente au nez des arômes intenses de violette, cerise noire, humus. En bouche, il offre des tanins nobles et fins ; un bel équilibre entre fraîcheur et velouté et une longue persistance aromatique avec des notes de fruits à noyau et de fruits confits ».
À servir à 16° avec une pièce de viande rouge, un gibier ou un magret de canard.
Consommation : après 8 à 25 ans de conservation. Prix : 41,30 € la bouteille.

D'autres vins

Les vins de l’été signés Gérard Bertrand
Les fêtes 2015 au Champagne
Tendance Caladoc
Champagne pour la fête des mèresPar Sophie Guichard
Découvertes

Le Bar-Restaurant CHEZ VOUS est une institution de Montmartre pour les amateurs de cocktails et de bonne cuisine. Vous allez adorer.