LES VINS EN CAPSULE D’E. LECLERC PAR SOPHIE GUICHARD

Comme l’année passée, E. Leclerc va nous présenter lors de sa prochaine foire aux vins 2010 six bouteilles qui disent non au bouchon de liège classique.
En 2009, cette opération avait rencontré un franc succès : 250 000 bouteilles vendues, preuve que les consommateurs ne sont pas réfractaires à la capsule à vis.

Pourquoi la capsule pour des vins tout à fait honorables, qu’on a l’habitude d’ouvrir au tire-bouchon ! Les raisons sont multiples. La capsule supprime le goût éventuel de bouchon, lutte contre l’oxydation prématurée du vin, oblige à garder une qualité régulière et s’inscrit dans une démarche de consommation éco-citoyenne et durable qu’on ne peut qu’applaudir.
C’est pour cette raison que E.Leclerc, en association avec Amcor, inventeur de la capsule à vis Stelvin, réitère son initiative avec une nouvelle gamme de vins blancs, rouges et rosés, vendus entre 4 et 7€, à ouvrir simplement du bout des doigts.

Se sont lancés dans l’aventure le sancerre 2009 de Jean Gadoin, le sauvignon blanc Les Fumées Blanches de François Lurton, le rosé de Loire château de la Roche (P. Chainier), le bordeaux supérieur 2008 Villa Montcabrier (Xavier Milhade), un côtes-du-Rhône de Michel Chapoutier et le bourgogne aligoté Sainte-Céline des domaines Brocard.

Tous ces vins ont été goûtés et comparés avec les deux types de bouchage et c’est vrai qu’il n’y a rien à redire. Leur conservation est impeccable et la capsule n’altère pas le goût du vin.

A l’heure des pique-niques et des apéros à la fraîche, on apprécie vraiment d’avoir des flacons à l’ouverture aussi pratique.

D'autres vins

Terre des AmoureusesPar Dominique Nolin
Grand Enclos du Château de Cérons et Château Mondorion Par Sophie Guichard
Château Roc de Calon Par Sophie Guichard
La Cave d'Emmanuel Giuliani
Découvertes

C'est un restaurant culte. Un de ces endroits où depuis plus de 40 ans rien n'a changé - ou si peu. Installé à la Porte Maillot, Le Relais de Venise a séduit Paris avec sa formule entrée et...