LES VINS DE L’ÉTÉ SIGNÉS GÉRARD BERTRAND

Par Sophie Guichard
 
Il est grand, beau et brillant et il dirige un domaine de 850 hectares dans le Languedoc.
Ses vins sont omniprésents, dans les grandes surfaces comme dans les caves les plus fines, en France comme à l’étranger. De qui s’agit-il ? De Gérard Bertrand bien sûr ! Cet ancien rugbyman est devenu aujourd’hui le symbole d’un Languedoc triomphant.

Depuis qu’il a repris l’exploitation paternelle, il y a 30 ans, Gérard Bertrand s’est lancée dans la mêlée. Avec fougue. Il est aujourd’hui propriétaire de 14 domaines viticoles, partenaire de 40 propriétaires vignerons et de 10 caves coopératives. Résultat ? Il a près de 200 vins en catalogue et vend 25 millions de bouteilles par an.  C’est beaucoup mais Gérard Bertrand n’en renie aucun.

Chacun de ses vins sent le sud bien sûr, mais avec un caractère bien spécifique. Pour lui, l’important est que la quantité rime avec qualité.
Pour faire la différence avec le tout-venant, Gérard Bertrand s’est lancé dans la production de vins biologiques et/ou sans sulfites, ou encore issus de l’agriculture biodynamique.

Le Domaine de Cigalus a été le 1er à être converti à la biodynamie, étape par étape. Le Château La Sauvageonne (Terrasses du Larzac) et le Château l’Hospitalet (La Clape) ont bénéficié de cette expertise. Le Clos d’Ora (La Livinière) en est la quintessence. Cette année, plus de la moitié des vignobles sont cultivés en biodynamie. Dans quelques années, la totalité le sera.  C’est vrai que dans le verre, on sent la différence.  Les vins sont équilibrés et élégants mais surtout si bien faits qu’ils autorisent quelques excès !

En cette période d’été où les rosés et les blancs sont à l’honneur, vous n’aurez que l’embarras du choix.
Parmi les rosés, tentez Prima Nature, sans sulfites ajoutés, (7,95€) ; OR&Azur, certifié AB, un rosé tendre, frais, d’une grande persistance aromatique,(7,50€) ; Naturalys grenache rosé, un vrai rosé du sud,(7,50€) ; Hedonisme, à la fois puissant et délicat(6,90€ ; Gris Blanc, IGP pays d’oc, un rosé racé (6,90€) ; ou Le château de la Soujeole, AOP Malepère, issu des meilleures vignes du château(25€) ; Côté blancs, millésime 2017, que des valeurs sûres comme le Domaine de l’Aigle, 100% Chardonnay, frais et fruité (15,50€) ; Naturalys Chardonnay, AB,onctueux et vif à la fois(7,50 €) ; Prima Nature, vin bio sans soufre ajouté, aux aromes purs et généreux (7,95€) et bien sûr l’incontournable Château l’Hospitalet grand vin, AOP la Clape, un assemblage des meilleures vignes de la maison, roussane, vermentino, viognier, et bourboulenc. Un vin puissant et frais (25€).

La liste pourrait être longue encore. Pour les identifier, c’est facile, le nom de Gérard Bertrand figure sur toutes les étiquettes associé parfois à la croix wisigothe sur fond rouge, emblème de la maison.
 

D'autres vins

Château de Bel - Bordeaux
Terre des Amoureuses - SuitePar Dominique Nolin
Château Phélan Ségur
Anne-Victoire JOCTEUR MONROZIER : MISS VICKY WINE Par Fabien Nègre
Découvertes

Dans ce passage un peu oublié et à l'écart de la circulation ce minuscule restaurant attire la fine fleur des gastronomes. Le guide Michelin attribue 2 étoiles en février 2011 au restaurant...

En savoir plus