LE MAS DE LA DAMEPAR SOPHIE GUICHARD

Cette propriété de 300 hectares dont 57 de vignes s’étend au pied du village des Baux, dans une cuvette à l’abri d’une barrière montagneuse.
Ici, ce ne sont que vignes à perte de vue, alignements d’oliviers et d’amandiers, garrigue hérissée de roches blanches, écrasés l’été par le soleil et le chant des cigales, ou violentés l’hiver par le mistral qui lamine la région. Le terroir, le soleil, la sécheresse et même le vent salvateur : tous les ingrédients d’un bon vin de Provence sont là.
Auguste Faye, un négociant bourguignon qui a acquis ce domaine en 1903 ne s’était pas trompé ! Son fils Robert, convaincu du potentiel de ce terroir, se met à son tour à défricher, planter, innover et moderniser. Le résultat ne se fait pas attendre. Les premières bouteilles du Mas de la Dame font leur apparition sur les tables de la région et en 1956, l’appellation VDQS coteaux des Baux de Provence est officiellement reconnue. Mieux encore : l’AOC les Baux de Provence voit le jour en 1995.
Aujourd’hui, l’exploitation du domaine est assurée par les petites filles de Robert, Caroline Missoffe et Anne Poniatowski. Avec l’aide de l’oenologue Jean Luc Colombo, elles deviennent vigneronnes à leur tour, tentent de nouvelles expériences, sortent de nouvelles cuvées. Soucieuses de préserver l’environnement, elles privilégient la culture bio, et cultivent grenache, syrah, cabernet sauvignon, mourvèdre et cinsault pour les vins rouges et rosés, roussanne, rolle, grenache blanc, clairette et sémillon pour les vins blancs.
La production du Mas de la Dame représente aujourd’hui 200 000 bouteilles. Parmi les vins de la propriété, on recense le rouge Réserve et le rosé, des classiques du genre, La Stèle, blanc et rouge, fruités et charpentés, et parmi les joyaux, Coin caché, blanc (IGP Alpilles) et rouge, le Vallon des Amants, un vin de garde puissant, et l’Infernal, une cuvée confidentielle et pas annuelle concoctée avec des millésimes exceptionnels. Des trésors.
Par leur diversité et leur qualité comme par leurs prix (de 9 à 35 euros) les crus du Mas de la Dame offrent un bel éventail de la production des AOC des Baux de Provence .

D'autres vins

Les rosés de Provence ne connaissent pas la crise Par Sophie Guichard
Château Roc de Calon Par Sophie Guichard
Château de Plassac 2008 Par Sophie Guichard
Rosés pour l'été 2013Par Sophie Guichard
Découvertes

A Saint Germain des Prés dans la rue Mazarine, le BISTROT BUCI MAZARINE BBM d'Alain Dutournier et une très bonne affaire.

En savoir plus