RHUM CLÉMENT

Par Alain della Véga

-Depuis 1887, l’élaboration du Rhum Clément se fait dans la plus pure tradition et selon les règles héritées d’ Homère et de Charles Clément. Jalousement conservé, ce savoir-faire familial est transmis de génération en génération.

En 1887, Homère Clément fait l’acquisition de l’habitation acajou et commence à élaborer le Rhum Clément.
Son fils Charles donne tout son rayonnement au rhum et fait de l’habitation le point de passage obligé de tous les hôtes de marque que reçoit la Martinique. Classée monument historique elle incarne désormais le patrimoine vivant de l’habitation créole.

Le Rhum Clément est produit à partir de la distillation directe du jus de canne à sucre fermenté et dans le strict respect des règles de l’A.O.C. L’alchimie du rhum et du bois orchestrée par le maître de chai donne ses lettres de noblesse au Rhum Vieux Clément.

Le vieillissement
Tous les Rhums Vieux Clément sont des rhums agricoles issus de la distillation du seul jus de canne à sucre. Après avoir été sélectionné et logé pendant plusieurs mois dans des foudres de bois, la réduction lente et progressive permet d’obtenir un rhum à 64°, déjà teinté par contact avec le bois. Un long séjour en fûts de chêne commence pour plusieurs années. Le vieillissement prend de trois ans à trente ans, jusqu’à l’assemblage de qualités différentes pour obtenir le mélange recherché. Enfin la longue phase de réduction est effectuée dans des foudres de bois de chêne pour amener la teneur en alcool du rhum à son degré de consommation de 44°.

Ce long processus permet d’affiner le parfum et la saveur. Le rhum perd son agressivité et gagne en rondeur. Savoir-faire, rigueur et expérience sont les maîtres mots d’un rhum vieux de haute qualité. Depuis des décennies, Clément est le premier producteur de rhums vieux de la Martinique.

Interview de Dominique de La Guigneraye :

Alain della Véga : Comment êtes-vous arrivé jusqu’aux Rhums Clément ?
Dominique de La Guigneraye : C’est l’histoire de ma famille. Mes grands-parents travaillaient dans le secteur de la canne à sucre et du rhum, puis mes oncles se sont associés avec les Rhums Clément. J’ai rejoint l’équipe comme directeur des ventes à la Martinique et l’on m’a confié en plus, la réhabilitation de l’Habitation Clément qui est un témoignage de l’architecture Créole. Le Rhum Clément est une affaire familiale qui porte l’empreinte des fondateurs.

A.V. : Faites nous découvrir et partager votre passion pour les Rhums Clément
D.G. : J’aime suivre l’évolution de la plante jusqu’à la récolte et ensuite la transformation de la canne à sucre en produit de qualité grâce au savoir de l’Homme. C’est devenu une passion pour les métiers de la canne à sucre et du rhum.

A.V. : Depuis combien de temps vivez vous avec les Rhums Clément ?
D.G. : depuis plus de 10 ans.

A.V. : Quel est votre produit le plus vendu ?
D.G. : Le rhum blanc " la Canne bleue " et la cuvée Homère Clément.

A.V. : Vous voyagez souvent. Comment s’organise votre emploi du temps ?
D.G. : Nous avons un partenariat pour la distribution avec la compagnie Baron Philippe de Rothschild ; je participe à des visites chez les clients partout en France, chez Lavinia, à la Grande Épicerie du Bon Marché, dans des clubs de gastronomes ; je fais souvent des présentations de la marque lors de soirées de dégustation dans des clubs-cigares et puis les remises de Prix lors de manifestations de golf, de voile ou de hippisme.

A.V. : Quel est votre principal trait de caractère ?
D.G. : Le dynamisme. Je mets tout en œuvre pour arriver à mon objectif. Mais aussi la fidélité et le sens de l’amitié.

A.V. : Depuis quand fumez-vous des cigares ?
D.G. : Je ne fume que des cigares, et depuis 4 ans.

A.V. : Où avez-vous appris les Cigares ?
D.G. : À la Martinique, avec des amis. J’apprécie les saveurs et le goût du terroir du cigare.

A.V. : Quels sont vos cigares favoris ?
D.G. : Les bons cigares ! L’éventail des terroirs à découvrir est large ; et puis cela est fonction du temps et du moment ; j’aime découvrir par exemple les Bahamas.

A.V. : Quel est votre plat préféré ?
D.G. : En cuisine créole le Lambi, sinon tous les crustacés et les coquilles Saint-Jacques.

A.V. : Quelle est votre boisson favorite ?
D.G. : Un Punch ou un cocktail à base de rhum et de limonade : le Clément lime. Et aussi le bon vin rouge...comme par exemple le Château Brillette.

A.V. : Qu’aimez-vous qu’un amateur de Rhum vous dise à la fin de sa dégustation ?
D.G. : " J’ai retrouvé la fraîcheur de la canne à sucre ".

A.V. : Quelles sont les meilleures alliances pour accompagner un Rhum ?
D.G. : Le cigare ; entre le rhum et le cigare il y’a un lien riche, ces produits proviennent des mêmes régions du monde, ils ont en commun le climat et le soleil. C’est une alliance naturelle.

A.V. : Où aimez - vous fumer en journée ? en soirée ?
D.G. : Au restaurant pour le déjeuner et au bureau en journée. J’aime aller fumer au Bar le Forum, au Mojito Habano ou à la Rhumerie.

A.V. : Combien de cigares fumez-vous par jour ?
D.G. : Je fume 3 à 5 cigares par semaine, en plus des soirées de dégustation professionnelle.

A.V. : Où aimez vous aller dîner à Paris ?
D.G. : J'apprécie La Maison de l’Amérique Latine pour le jardin quand il fait beau, le Jardin du Royal Monceau, la Créole et l’Auberge Chez Papinou à Neuilly.

A.V. : Avec qui aimeriez-vous travailler ?
D.G. : Avec quelqu’un qui respecte les gens, qui aime travailler et qui possède une âme d’entrepreneur. Comme Poilane, si cela avait été possible.

A.V. : Si vous deviez changer de métier, quel métier feriez-vous ?
D.G. : Architecte-Paysagiste. Pour m’occuper de la rénovation des vieilles pierres de maisons ou de châteaux, m’occuper du jardin et des plantes.

A.V. : Quel est votre rêve d’enfant qui n’a pas encore été réalisé ?
D.G. : J’aurais aimé voyager dans le Concorde.

À consommer avec modération. L’abus d’alcool est dangereux pour la santé.

Photos D.R. : 1 : Dominique de la Guigneraye - 2 : La Canne Bleue - 3 : La gamme -
4 : Le bouchon - 5 : Bouteille de Rhum vieux.


CLÉMENT DEVELOPPEMENT INTERNATIONAL
Tel : 01 41 44 21 06

Voir le Site des Rhums Clément

D'autres boissons

Cidre d’Automne Loïc Raison - Par Sophie Guichard
Suntory l'art japonais du Whisky
David Ridgway - Par Fabien Nègre
Bushmills 1608 - 2008 - Par Sophie Guichard
Découvertes

Un excellent déjeuner lyonnais à Paris, dans le bistrot LA CUISINIÈRE LYONNAISE, sur la place Saint Ferdinand.

En savoir plus