LASSERRE - 75008

On aime : passionnément...
Le restaurant LASSERRE est inscrit dans le parcours obligé de tout gastronome et fait rêver des générations de gourmets. Jean Louis Nomicos est un chef lumineux aux innovations culinaires bluffantes et aux présentations époustouflantes sachant allier la Grande Tradition avec la Noix de ris de veau et morilles en papillote, côtes de romaine et la Création audacieuse avec le Caviar Impérial et velours de petits pois.
Par Alain Fusion

Cette Grande Maison est un symbole de la Haute Gastronomie et du luxueux Art de vivre à la française dans un Paris gastronomique à la réputation universelle.

Le restaurant Lasserre est inscrit dans le parcours obligé de tout gastronome et fait rêver des générations de gourmets.

Le cadre sait jouer d'une réelle majesté des lieux, où la décoration et le mobilier Grand Siècle imposent une certaine solennité, on parle déjà un ton en dessous.
Jusqu'à ce que le toit aux peintures sensuelles de Touchages se manifeste par des ouvertures à espaces réguliers et produise un effet de merveilleux dans la salle tellement sérieuse qui, chaque fois, se laisse prendre par la magie.
Alors, la vie reprends son cours, joyeuse, sans pesanteurs, et la parole retrouve son niveau.
Jean Louis Nomicos est un chef lumineux aux innovations culinaires bluffantes et aux présentations époustouflantes sachant allier la Grande Tradition avec la Noix de ris de veau et morilles en papillote, côtes de romaine ou les savoureuses crêpes Suzette flambées et la Création audacieuse avec le Caviar Impérial et velours de petits pois ou la mosaïque de carottes à l'oseille sauvage, gingembre et févettes.

Dans une carte généreuse on remarque le fabuleux macaroni aux truffes noires et foie gras de canard, l'émulsion de langoustine citron-caviar et pointes d'asperges violettes, le Caviar Impérial et velours de petits pois, la mosaïque de carottes à l'oseille sauvage gingembre et févettes, les morilles et coeur de laitue farci d'oignons doux petits pois truffés, le homard bleu en vapeur d'algues et bergamotte et jus au corail, la noix de ris de veau et morilles en papillote côtes de romaine, le classique pigeon André Malraux fruits et légumes de saison, ou la canette de Challans à l'orange foie gras de canard et endives caramélisées.

Pour le dessert, absolument incontournable, on se laisse tenter par le gaspacho de fraises aux poivrons rouges confits et glace à l'huile d'olive, la tarte aux cerises façon clafoutis et sa crème glacée amande amère, les crêpes Suzette flambées, ou le savarin au chocolat Gianduja avec un sorbet menthe fraîche.

L'extrême courtoisie de l'accueil qui sait proposer avec tact la veste obligatoire pour les messieurs et le style impeccable du service de cette maison hautement civilisé où la bonne éducation est une valeur constante, sont des références.

Dans la salle, la clientèle jeune est également sous le charme du lieu, le légendaire Lasserre passe le relais entre les générations.

Photos : 1 : Le restaurant - 2 : Caviar Impérial et velours de petits pois - 3 : Mosaïque de carottes à l'oseille sauvage - 4 : Les morilles et coeur de laitue farci d'oignons doux petits pois truffés - 5 : Les fraises des bois.
Lire l'article et voir les photos d'un repas de Décembre 2006.

Lasserre
17, avenue Franklin Roosevelt - 75008 Paris
Tel : 01 43 59 53 43

D'autres articles de restaurants

Grand Coeur - 75004
Le Versance - 75002
La Chopotte - 75014
Dominique Saibron - 75014
Portraits de chef

Michel Rostang, fils de cuisinier et cinquième génération à reprendre le flambeau, il espère bien continuer son histoire de famille avec sa fille.

En savoir plus
Découvertes

Dans la MAISON KAISEKI officie le très talentueux chef Hisayuki "Hissa" Takeuchi le cuisinier créatif le plus représentatif de la nouvelle cuisine japonaise. Entre le Pont Mirabeau et le Parc...

En savoir plus