LE POUILLY-REUILLY - 93310

On aime : beaucoup...
Il suffit d’enjamber le périphérique pour se retrouver dans cette petite commune du 9-3 coincée entre Les Lilas et Pantin. Ici, au Pouilly-Reuilly à l’abri des regards, loin des modes parisiennes du Finger Food, Fusion Food, Easy Eating et autres Snacking, on fête quotidiennement les « cuisines des terroirs de France », la chasse, la pêche, la nature et la tradition.
Par Philippe Toinard
Il suffit d’enjamber le périphérique pour se retrouver dans cette petite commune du 9-3 coincée entre Les Lilas et Pantin.
Ici, à l’abri des regards, loin des modes parisiennes du Finger Food, Fusion Food, Easy Eating et autres Snacking, on fête quotidiennement les « cuisines des terroirs de France », la chasse, la pêche, la nature et la tradition.
Rendez-vous des bons vivants, des gaillards de la fourchette, des croqueurs de vie. Il faut les voir s’attabler joyeusement, réclamer du vin comme s’il en pleuvait avant même que la carte ne leur soit proposée.
On sent dans leurs regards l’envie d’en découdre avec une côte de bœuf de 800g, pour deux rassurez-vous, précédée d’une salade de lentilles et ses petits lardons ou un gratin d’écrevisses au coulis de homard. Le temps semble avoir suspendu son envol dans ce bistrot d’un autre siècle.
La cuisine de Pascal Heurteau est restée scotchée à l’époque où les mots régimes et cholestérol n’existaient que dans les dictionnaires. Doit-on s’en plaindre ? Surtout pas.
Il existe toujours, et espérons-le encore pour longtemps, un public pour les escargots maison au beurre d’ail, le pied de veau tiède vinaigrette, la souris d’agneau confite au romarin, le boudin noir grillé et sa marmelade pommes poires sans oublier le confit de canard aux pommes sautées, le ris de veau aux morilles et la tête de veau ravigote.

Un public de jouisseurs d’un patrimoine culinaire intemporel dont le prix des plats n’est pas la première chose qu’ils regardent mais l’intitulé exact, pas plus qu’ils ne jettent un œil à leurs montres pour quitter la table et rejoindre leurs bureaux.
Etre ensemble autour d’une entrecôte marchand de vin, d’une assiette de fromages et d’un baba au rhum ne se calcule pas en minutes mais en plaisir.
Le Pouilly-Reuilly.
68, rue André Joineau
93310 - Le Pré Saint-Gervais.
Tel : 01 48 45 14 59.
Carte : de 35 à 65 €. Métro : Hoche.
Fermé le samedi midi et le dimanche.

D'autres articles de restaurants

Au Nid Créole - 75020
Café Prunier - 75008
Renoma Café Gallery - 75008
Les meilleurs restaurants pour déguster du foie gras.
Portraits de chef

Alain PEGOURET, beau garçon, gentil rigoureux, chef du LAURENT, élève une maison d’exception sise en face du Palais présidentiel.

En savoir plus
Découvertes

Par Jean-Louis Galesne - De retour à Paris, la cheffe Amandine Chaignot a ouvert son restaurant POULICHE fin octobre 2019.

En savoir plus