Tentation : LE ROCH ET SA SUBTILE CUISINE - 75001

Situé entre Le Louvre et l’Opéra, le ROCH, l’élégant restaurant de l’hôtel éponyme, séduit les gourmets par sa subtile et généreuse cuisine conçue par  le jeune et talentueux chef Rémy Bérerd.
 
 
Par Georges Kouassi

Ouvert depuis deux ans par La Compagnie Hôtelière de Bagatelle, le restaurant de l’hôtel Le Roch propose, dans un espace élégant, une cuisine française intelligemment modernisée et exclusivement réalisée avec des produits frais et de saison par Rémy Bérerd, formé notamment à La Tour d’Argent et par Joël Robuchon.
 
L’on est d’abord séduit par la belle salle aux tons bleus, imaginée par la réputée designer et décoratrice d’intérieur Sarah Lavoine, qui donne sur un joli patio et qui permet d’accéder à la charmante terrasse du 1er étage qui offre un cadre idyllique pour dîner aux beaux jours.
 
En ce premier vendredi soir d’avril, après avoir été chaleureusement accueillis par Romain, impeccable maître d’hôtel, on commence, dans une ambiance feutrée et cosy, par siroter deux excellents cocktails, l’« Ichigo Ichi-e, façon mojito » (Mount Gay black barrel, céleri, fraises, menthe, sirop de sucre, jus de citron, eau gazeuse) et le « Spriggan » (Gin Hendrick’s, jus de carotte, blanc d’œuf, crème de violette, bitter orange) concoctés et servis dans le respect de l’art par Alexander, le chef barman. On apprécie en même temps de délicieux arancini (cromesquis de risotto à l’anguille fumée avec un cœur de betterave).
 
L’on découvre ensuite la carte de printemps où Rémy Bérerd propose 5 entrées (16 à 29 €), 5 plats (24 à 32 €) et 4 desserts et gourmandises (14 à 16 €).
 
Les « Artichauts aigre doux, olives et tomates confites, amandes fumées, kaskavili », le « Tartare de bœuf au couteau, huile d’inca inchi, jalapenos, oignons confits », l’« Espadon mariné aux épices douces, légumes pickles, céleri crémeux", les « Asperges blanches et magret fumé, sabayon au jus de grenade », les « Langoustines à la menthe Pouliot, fèves, émulsion de bisque » sont les suggestions pour ce début de printemps.
 
Les plats sont tout aussi alléchants : « Conchiglioni farcis au cresson, yaourt, pistaches torréfiées », « Côtes d’agneau, carottes rôties, émulsion au curry, abricots aux graines torréfiées », « Onglet de veau du Piémont, gnocchi au citron confit, câpres frites », « Cabillaud à l’huile de vanille, petits pois et Granny Smith, émulsion de lime », « Lieu jaune, asperges vertes rôties au chorizo, écume de sauge ».
Un épatant menu déjeuner (entrée + plat + dessert) à 36 € complète la carte.
 
L’amateur appréciera la belle sélection de vins (34 à 115 € la bouteille et des possibilités au verre de 8 à 16 €)  proposée pour accompagner ses plats (Bordeaux, Bourgogne, Alsace, Vallée de la Loire, Languedoc, Rhône, Provence, vins étrangers - Italie, Autriche, Etats-Unis, Australie-) dont quelques grands crus (un AOP Charmes Chambertin Cuvée de « très vieilles vignes » Joseph Roty (550 €) ou un Penfold rouge Grange bin95 2011, vin australien (800 €).
 
Après un exquis « Artichaut aigre doux, olives et tomates confites, amandes fumées, kaskavili «  en amuse-bouche, les subtiles « Asperges blanches et magret fumé, sabayon au jus de grenade » et le frais « Espadon mariné aux épices douces, légumes pickles, céleri crémeux" ravissent nos papilles.
 
On se délecte ensuite respectivement des généreux « Onglet de veau du Piémont, gnocchi au citron confit, câpres frites » et « Côtes d’agneau, carottes rôties, émulsion au curry, abricots aux graines torréfiées »,  viandes tendres et goûteuses,  servies rosées que l’on accompagne d’un vin rouge du Larzac, Domaine Saint-Sylvestre 2013 (une jolie découverte).
 
L’onctueuse « tarte au chocolat d’Hugo et Victor » et le savoureux « Chocolat et beurre de cacahuètes, biscuit groseille » concluent superbement cette belle soirée.
 
On ne saurait trop conseiller de venir goûter, dans un cadre qui charme immédiatement le client, une cuisine ciselée avec passion par un chef plein d’avenir et servie avec délicatesse et précision.

Ouvert du mardi au samedi de 12h à 14h et de 19h à 22h30.

Photos : 1 : La salle du restaurant - 2 : Asperges blanches et magret fumé, sabayon au jus de grenade - 3 : Espadon mariné aux épices douces, légumes pickles, céleri crémeux - 4 : Filet de cabillaud à l’huile de vanille, petits pois et Granny Smith, émulsion de lime - 5 : Tarte au chocolat de Hugo et Victor.

Le Roch Restaurant
Bar and More
28, rue Saint-Roch - 75001 Paris - Tél : 01 70 83 00 00



Paris, le 15 avril 2018
 

D'autres tentations

Les fruits rouges dans la Pâtisserie de Cyril Lignac
Le Chalet de l'Oasis dans le Parc de Saint-Cloud
La Saint-Valentin 2018
Restaurant Diwali - 92500
Portraits de chef

Nul ne croirait ses cinquante cinq émerveillements estivaux. Il a tout connu, tout cru, tout vu. Il est venu, il a vu, il a convaincu. La course aux étoiles et la guerre des étoiles. Le tonneau...

En savoir plus