Tentation : L’ELDORADO… HÔTEL, RESTAURANT, JARDIN

  • Restaurant L'Eldorado
  • L'Eldorado
  • L'Eldorado
  • L'Eldorado desserts
  • L'Eldorado
Fougères, néfliers, palmier grandeur nature et gazouillis d'oiseaux… On pourrait croire que L’Eldorado, jolie demeure à la terrasse confidentielle, a toujours été là. Comme dans toute bonne maison, l’hôtel offre le couvert.
 
 
Par Alain Maurice

La carte oscille entre cuisine bourgeoise et brasserie de Paris. Entre sole meunière, vol au vent, œufs mimosa, ris de veau, feuilleté d’escargot et club-sandwich. Une carte qui évolue, comme il se doit, au fil des saisons, mais au parti pris résolument parisien. Bienvenue à l'hôtel-restaurant L’Eldorado, au cœur des Batignolles, dans le 17e arrondissement.

Nous sommes à deux pas de la place de Clichy, trois du Sacré-Cœur. Il y a huit ans, Élodie Moussié, Pierre Moussié et Sophie Richard inauguraient l’hôtel Providence, dans le Xe. Ces amoureux des papiers peints fleuris ont fait aujourd’hui de l’Eldorado l’adresse la plus désirable de la rue des Dames, la plus bucolique aussi, un manoir de campagne feutré, une maison de villégiature. 22 chambres se partagent la bâtisse principale, 4 sont nichées dans un pavillon. Le décor est singulier : assises en rotin, papiers peints signés de Gournay, déclinaisons florales, mur d’assiettes, appliques des années folles, déclinaisons de terre cuite… Le végétal règne en maître.
 
Le restaurant renferme aussi et surtout un incroyable jardin arboré où les clients de l'hôtel et les visiteurs extérieurs peuvent s'attabler tout au long de la journée, du petit déjeuner à un dernier verre en fin soirée, entre bananiers, fougères tropicales, camélias, palmier géant et grands parasols. Bien loin de Paris !
 
Le lieu est propice à la gourmandise, le restaurant à la hauteur du lieu. Les tables sont dressées dans le jardin dès les premiers rayons de soleil ; dans le salon d’hiver, au coin du feu, quand la bise fut venue. Une soixantaine de couverts. Les tables sont toutes nappées, plateaux d’argent.
 
Pour l’entrée et le plat, une dizaine de propositions permet de varier les plaisirs. On picore une salade de choux fleurs, un fritto de shiso, pleurottes, oignon rouge, topinambour. On peut se restaurer par exemple d’une belle spaghetti à la bisque de homard, d’une omelette aux œufs de ferme ; d’une volaille fermière au jus truffé… Le pain est fait maison. En dessert, le menu (pas encore estival) fait la part belle aux pâtisseries maison, comme un tout chocolat marmelade d’orange ou une tarte Bourdaloue ; mais aussi des fruits givrés, glaces et sorbets du chef.
 
Une cuisine certes un poil onéreuse mais gourmande. De 11 à 22 € pour les entrées, 18 à 48 € pour le plat. 9 à 12 € pour le dessert.
Au déjeuner, l’Eldorado annonce une formule à 29 € avec entrée et plat, ou plat et dessert.
En supplément quelques bons crus triés sur le volet.
L’Eldorado porte bien son nom.
 
L'Eldorado
18, rue des Dames, 75017 Paris
 
Photos Benoit Linero - DR

Janvier 2024

D'autres tentations

Déjeuner à Neuilly restaurant L'Adresse
Beau et Fort pour les amateurs de fromages
Islande :
Polpo brasserie Sea Food - 92300 Levallois Perret
Portraits de chef

Castelleonesi audacieux, brillant disciple et second du célèbre Gualtiero MARCHESI, Vittorio BELTRAMELLI, chef du NOLITA et de GIUSE

En savoir plus