Tentation : ESTEBAN VALLE DIRECTEUR DU RESTAURANT DU DOMAINE DE CHÂTEAUVIEUX

Esteban Valle
Malaguène immédiat pétri d’aménité, chorégraphe du découpage, scénographe du flambage, maestro des apprêts, Esteban VALLE TRUJILLO magnifie la noblesse orchestrée du Domaine de Châteauvieux
Par Fabien Nègre

Le maître d’hôtel bondit, à Malaga, le 20 juillet 1968. L’enfance coule un temps, à Marseille, jusqu’à huit ans. La fratrie arrime au Vieux-Port, village de pêcheurs, puis sur la Canebière. L’aïeul passe ses nuits sur de grands bateaux, qui ramènent, au matin, un arc-en-ciel iodé : daurades roses, sardines, anchois, bonites, maquereaux et autres vieilles. Sur l’embarcation, le papa généreux mijote ses « fideos fritos », pour ses amis marins, des nouilles frites dans l’huile d’olive mouillées d’un bouillon de poissons de roche. « Délicieux, fabuleux ». 

La famille s’élance. Une fille entourée de cinq garçons, tous gâtés. A l’été 1976, la maman marmitonne remonte à la source de la chaleur andalouse. A Torremolinos, commune côtière glorieuse pour la Movida sur la Costa del Sol, elle ouvre son premier établissement intitulé « Los Valles ». « J’ai grandi parmi les anglais, allemands, hollandais, il y avait toujours des étrangers ». A 8 ans, le bar aimante le roué tonique, la salle le charme. « Je suis tombé dans la casserole à ma naissance. Je lavai les verres derrière le bar, je montai sur des boîtes de coca pour tirer la pression du café, je bossai tout le temps, je ne voyais pas mes copains ».

LIRE LA SUITE DU PORTRAIT DE ESTABAN VALLE DIRECTEUR DU RESTAURANT DU DOMAINE DE CHATEAUVIEUX EN SUISSE

D'autres tentations

Le Faham pour un déjeuner
Les bonnes adresses gastro à Marseille
Les délicieuses glaces d'Il Gelato del Marchese
Authentique cuisine chinoise chez Dao Restaurant & Art
Portraits de chef

Portrait du chef Vakhtang MELIAVA lorsqu'il était au Domaine de la Corniche.    

En savoir plus