People : FREDERICK E. GRASSER HERMÉ FAIT LE COUSCOUS

Frederick e. Grasser Hermé représente la France au Festival du couscous.
Le nouveau défi de FeGH :
Elle représente la France au festival du couscous
« Couscous c’est moi, un pain c’est tout »

On va gagner croûte que croûte.
Parfois un peu provoc, souvent inspirée et impertinente,
toujours sincère, Frederick e. Grasser Hermé, auteur de 29 ouvrages publiés, artifoodeuse pour la Rmn, se lance un nouveau défi : gagner le prix de la 11ème édition du Cous Cous Fest Rassegna Internazionale di cultura ed enogastronomia del Mediterraneo.

Le défi de ce concours :
récompenser le meilleur couscous 2008
FeGH représentera officiellement la France, à cet événement international qui aura lieu du 23 au 28 septembre 2008 en Sicile près de Palerme à San Vito Lo Capo.

C’est la première fois qu’un concurrent français y participe.
8 nations seront présentes dont Costa d’Avario, Israël, Italie, Maroc, Palestine, Sénégal, Tunisie et la France.

Le défi de FeGH :
Comment se confronter à tous ces grands spécialistes des couscous authentiques et mouillés au bouillon ?
Sa réponse ? : un couscous sec du XIIIè siècle.
En jouant à la fois l’impertinence, le décalage et l’humour sans pour autant oublier le sérieux et l’exigence, FeGH décide de réinterpréter à sa manière une recette du Moyen Age du monde musulman.
Pour la circonstance, FeGH prendra le nom de Frédégonde juste pour rire...
Comme dans toutes les belles histoires, le titre est important. Ce sera « Couscous, c’est moi, un pain c’est tout ! » et une baseline
« Je vais gagner croûte que croûte ».

Depuis des mois, notre écrivain-cuisinière peaufine cette recette qu’elle présentera aux 16 membres du jury international.

Avec son enthousiasme communicatif, FeGH a entraîné dans son aventure, les meilleurs, évidemment.
• Pour le pain : Jean-Luc Poujauran, boulanger
• Pour les poulets fermiers Hugo Desnoyer, boucher
• Pour l’assiette creuse en pâte inerte gravée à l’effigie de la Vierge noire : Frédéric Lalos, le Quartier du Pain
• Pour la com Bernadette Vizioz
• Comme second de cuisine : Sandrine Deley
• Comme photographe : Philippe Vaures Santamaria
• Pour le drapeau français : les Editions de l’Epure et Sabine Bucquet Grenet.

Photo : Pierre Emmanuel Rastoin.

Plus de détails :
FeGH en direct.


D'autres peoples

Le Céladon a une étoile Michelin depuis 30 ans.
L'orgue d'Olivier Baussan
Ben & Jerry
Le Crémant de Savoie chez Guy Martin
Portraits de chef

Le chef Patrice Gelbart tient le restaurant Youpi au Théâtre à Gennevillers. Ce portrait a été réalisé lorsqu'il tenait le restaurant "Aux...

En savoir plus

Généreux contemporain, générateur de créativité, gentil cosmopolite, gentleman concept, conseiller culinaire de haut vol (Horeto, Accor, Solar, Darphin,...

En savoir plus