L'ESCAPADE - 75017

On aime : un peu...
Un bistrot de quartier que l’on croyait perdu pour la France gourmande relève la tête après quelques travaux et la mise en place d’une carte sans prétention qui vogue sur un répertoire bistrotier. Nous sommes tous passés des dizaines de fois devant L'ESCAPADE sans jamais y prêter attention. ...
Par Philippe Toinard

Un bistrot de quartier que l’on croyait perdu pour la France gourmande relève la tête après quelques travaux d’embellissement et la mise en place d’une carte sans prétention qui vogue sur un répertoire bistrotier.

Nous sommes tous passés des dizaines de fois devant l’Escapade sans jamais y prêter attention.

Jusqu’à ce jour, cet établissement faisait partie de ces bistrots de quartier dans lesquels on atterrissait un peu par hasard. C’était une adresse de passage dont on ne gardait pas forcément la carte de visite au fond de son portefeuille. Et puis un jour, on repasse devant et là, surprise. Un voiturier, une poignée de tables sur le trottoir, une clientèle rajeunie. Ca sent le changement. On le doit à Mathieu Lemoine qui a pansé la bête blessée et lui a redonné envie de séduire.

Il ne fallait pas grand-chose pour qu’elle se redresse. Un coup de peinture, quelques ponçages ici et là, une table d’hôtes pour les bandes de potes et une carte des vins plus alléchante.
Dans l’assiette, on aurait pu imaginer une cuisine « modeuse » à coup d’asperges vertes, tomates et parmesan, salade de haricots verts, bol de cœur de laitue à 12 € sans oublier l’intouchable assiette de Pata Negra et le sempiternel cabillaud rôti et écrasée de pommes de terre. Il n’en est rien. Mathieu a opté pour les grands classiques bistrotiers et c’est sans aucun complexe que la clientèle de trentenaires qui a pris l’adresse d’assaut se régale de harengs et ses pommes tièdes à l’huile, de radis beurre et de céleri rémoulade. Cet hiver, à n’en pas douter, il y aura de la blanquette de veau, du bœuf Bourguignon et du lapin mijoté en cocotte mais en attendant c’est côte de bœuf pour deux, côte de veau, entrecôte et le classique tartare cuit aller – retour.

Clairement, on ne tombe pas à la renverse mais il est bon parfois de remonter le temps et de replonger dans ce registre bistrotier qui se transmet de génération en génération. Un jour, le dos de cabillaud et sa purée disparaîtront des cartes mais l’œuf mayo…jamais.

L’Escapade.
36, boulevard des Batignolles - 75017 Paris
Tel : 01 45 22 51 77.
Menu : 15 et 19 €. Carte : de 25 à 45 €.
Fermé le dimanche.
Métro : Rome ou Place de Clichy.

D'autres articles de restaurants

Restaurant Taokan Saint-Honoré - 75001
Le ZO - 75008
Professore - 75009
Les 110 de Taillevent - 75008
Portraits de chef

A la promptitude des lumières, sous les ors lissés et les lambris plissés du plus bel hôtel de luxe du monde, Eric BRIFFARD, dans son immense prétention à...

En savoir plus
Découvertes

La cuisine des jeunes chefs israéliens souffle comme un vent audacieux sur les fourneaux de la planète entière. La recette du succès : une cuisine...

En savoir plus