DÉJEUNER REMARQUABLE À LA TABLE DU 53

On aime : À la folie...
  • La Table du 53 la salle
  • La Table du 53 l'oeuf meurette
  • La Table du 53 cabillaud meunière
  • La Table du 53 épaule d'agneau en couscous
  • La Table du 53 Pavlova aux châtaignes et déclinaison de pommes
Sur les mythiques Grands Boulevards, dans le Passage des Panoramas, arrêt passion pour les gourmets à LA TABLE DU 53, le nouveau restaurant de Guillaume Guedj.  
Par Georges Kouassi 
 
Depuis février 2019, La Table du 53 a succédé à un autre restaurant de Guillaume Guedj, le "Passage 53", restaurant doublement étoilé, parti s’installer dans un endroit non encore dévoilé.
 
En lieu et place, Guillaume Guedj propose, avec Hideki Nakamura, le brillant chef de ce nouvel établissement, une cuisine exquise et délicate.
Dans une petite salle (22 couverts) au décor contemporain et épuré (murs blancs, parquet, luminaires noirs), Hideki Nakamura, ancien sous-chef du "Passage 53", signe des plats subtilement revisités où l’alliance des saveurs enchante le palais.
 
Au déjeuner, la carte, courte, comprend trois entrées, trois plats et, outre le fromage, trois desserts. Pour le dîner, le chef propose un formidable menu dégustation surprise en 7 plats concoctés selon son inspiration.
 
Pour accompagner les suggestions du chef, une judicieuse sélection de vins (au verre ou à la bouteille pour le déjeuner, exclusivement au verre au dîner) permet notamment de déguster un Chablis 2017 La Chablisienne, un Riesling Vieilles Vignes 2016 Trimbach ou encore un Bourgogne 2014 Sérafin. 
 
Venus déjeuner en ce dernier et frais mardi d’octobre, l’on se délecte d’abord de l’épatant « Œuf Meurette » (Œuf mollet, crème de lard fumé et pommes de terre, champignons rôtis et râpés, oignons et réduction de vin rouge) et des étonnantes « Carottes Râpées » (Déclinaison de carottes, carottes fraîches à l’orange, fromage blanc citronné, raisins et amandes). On ne peut résister à citer la troisième entrée, les « Artichauts à la barigoule » (Artichauts croustillants et crème d’artichauts, fenouil, céleri-rave et jus de coquillages) tout aussi alléchante.
 
La suite est un enchantement : un succulent « Couscous » superbement revisité (Epaule d’agneau confit, semoule de quinoa blanc, navets glacés, chips de carottes, hummus et émulsion d’harissa) et un goûteux « Cabillaud meunière » (Sauce aux câpres et vin blanc, pommes de terre confites, choux croquants et citron) à la cuisson parfaite.
En dessert, « La Pomme » (délicieuse Déclinaison de pommes, gelée de Earl Grey et glace vanille) et la  sensationnelle « Pavlova avec châtaignes, poire et glace vanille », créations de Hiroshi Mitsutake, le talentueux pâtissier du restaurant, concluent en beauté cette partition.

Il serait étonnant, pour ne pas dire injuste, qu’une étoile ne vienne pas briller, en janvier prochain, au-dessus de cette remarquable Table. 
 
Ouvert du mardi au samedi de 12h à 14h et de 19h30 à 21h30. Fermé dimanche et lundi.
Déjeuner : Entrée et Plat ou Plat et Dessert à 28 euros - Entrée, Plat et Dessert/Plat et 2 Desserts à 35 euros.
Menu Dégustation  (5 plats) à 55 euros.
Dîner : Menu Dégustation en 7 plats à 85 euros.

La Table du 53
53, Passage des Panoramas - 75002 Paris - Tél : 01 42 33 04 35


Octobre 2019

D'autres articles de restaurants

Rossi & Co - 75002
Saint-Valentin au Juana - 06160
Bonnes tables à MetzRestaurant Maire
Les Bûches de Noël - 3 Suite.
Portraits de chef

Petit prince des pianos, beau gosse des fourneaux, en poète serein, philosophe aguerri, Guy MARTIN gouverne un lieu de légendes, LE GRAND VEFOUR. Histoire d’un Singulier...

En savoir plus
Découvertes

Le nouveau restaurant ALMA propose une cuisine de spécialités familiales Corse dans le très animé quartier Montorgueil. Trop bon !

En savoir plus