PERLIMPINPIN POUR LES FANS DE TARTARES

On aime : beaucoup...
Perlimpinpin : le nouveau resto pour les fans de tartares !  
Par ludovic Bischoff 
 
Les monomaniaques du tartare peuvent se réjouir. Ils ont une nouvelle adresse à se mettre sous la dent avec ce Perlimpinpin tout pimpant qui vient d'éclore dans ce 17ème arrondissement de Paris qui ne cesse de surprendre avec toujours plus de nouvelles tables intéressantes.
Tartares ? Oui, on parle bien de viandes et de poissons coupés au couteau, à la commande et assaisonnés, ici, de manière plutôt enthousiasmante ! On doit l'idée à deux amis d'enfance qui trouvent ici un espace au passé gastronomique déjà bien patiné. En effet, le 121 rue de Rome a longtemps abrité Le Clou de Fourchette. Une adresse pour bons vivants, fréquentée depuis des lustres par une tripotée d'amoureux de plats du terroirs, visiblement parfaitement troussés par les anciens propriétaires qui ont donc passé la main aux jeunes de Perlimpinpin...
 
Changement d'ambiance donc, pour un resto qui respire le frais : chaises cannées, peinture bleue sur les murs, suspensions en verre vintage, grand bar où s'attabler et deux salles confortables pour les réunions entre amis. L'adresse est accueillante. Mais ne tournons pas autour de l'assiette, on vient ici avant tout parce que l'on veut manger un tartare !
 
La première étape est de choisir sa protéine : du boeuf, bien sur, mais aussi du veau, que l'on vous conseille car c'est vraiment une superbe option : délicat et savoureux. Mais aussi du thon, du saumon et du poisson blanc selon l'arrivage du jour. Il y a aussi une option végétarienne (quinoa-boulgour) pour satisfaire votre ami(e) des animaux qui se serait perdu ici...
 
Une fois la viande ou le poisson choisi, le plus compliqué débute : retenir un assaisonnement !  Il en existe une douzaine et pour en avoir testé une bonne partie, on vous assure qu'ils méritent chacun une dégustation. Mention spéciale pour le « croustillant » à base d'aïoli truffé, chorizo, pommes pailles, échalotes, persil, cornichons, câpres et tabasco qui va très bien avec le veau. Le « mexicain » qui allie avocat, coriandre, citron, échalotes, tomates confites et piment est parfait aussi avec le thon, par exemple. Le « forestier » (mayonnaise aux cèpes, échalotes, cornichons, câpres, persil) s'accorde bien au bœuf. Le « poke » (sauce soja, huile de noisette, cives, échalotes) est pas mal avec le saumon. Mais les variations étant quasiment infinies et personnalisables (d'autant qu'il y a aussi une douzaine d'extras que l'on peut commander en plus : foie gras, burrata, oeuf de truite, etc.), nous vous laissons exprimer votre créativité. Ou vous laisser guider par Mickael, le chef, et Dimitri, en salle qui connaissent les meilleures combinaisons !
 
Les tartares sont donc hautement recommandables, pour leur fraicheur et leur assaisonnement original. C'est vraiment bon et surtout accompagné de frites fraiches cuites à la graisse de canard ! Comptez 15 euros pour un tartare de taille classique, +6 euros pour un XL (250gr), +10 euros pour un XXL (320g).
 
A noter que si le tartare dans toutes ses déclinaisons est l'âme des lieux, Perlimpinpin propose aussi une sélection d'huitres, quelques idées d'entrées bien canailles (grosse croquette de saint-marcellin, œuf parfait à la crème, foie gras...) et même quelques plats chauds plus classiques : faux filet sauce au poivre, poulet cuit basse température, dos de poisson... Nous n'avons pas testé ces plats qui sont surtout là pour satisfaire ceux que la viande et le poisson cru n'emballent pas... Enfin, et c'est peut-être la case du menu à travailler encore un peu, on trouve quelques desserts plutôt basiques qui mériteraient un peu plus de créativité (même si le fondant au chocolat est quand même diabolique !).
 
Bref, pas de poudre de Perlimpinpin dans cette adresse pour amateur avertis de tartares mais de belles créations fraiches et de qualité...

Du mardi au samedi de 12h à 14h30 et de 19h30 à 22h30

Photos : 1:  La salle de Perlimpinpin - 2 : Plateau dégustation de tartares - 3 : Croquette de Saint-Marcellin et burrata - 4 : Tartare de saumon - 5 : Tartare et frites fraiches à la graisse de canard.

Perlimpinpin
121, rue de Rome - 75017 Paris

D'autres articles de restaurants

Le Lobby au Peninsula - 75016
Gordon Ramsay au Trianon - 78000
Beckett - 75009
Le Café Comptoir Tournon - 75006
Portraits de chef

Dans le charme des «HOTELS & PREFERENCE», au Domaine de Kerbastic, calme Demeure d’exception à deux coudées de Lorient, Fondation de la Princesse Constance DE...

En savoir plus
Découvertes

Le chef Cyril Lignac a ouvert le 20 mai 2011, ce bistrot annexe du Chardenoux du 11e, en lieu et place du restaurant Claude Sainlouis pour en faire son CHARDENOUX DES PRES. Le nouveau restaurant...

En savoir plus