LES FÊTES PAR PETROSSIAN

On aime : beaucoup...
Pour les fêtes de fin d’année, Petrossian ne propose, comme d’habitude, que des mets d’exception. Parmi ses classiques, le caviar fait toujours figure de favori. Une bonne nouvelle: son prix est resté stable, voire à la baisse, car il provient uniquement d’élevages dont les productions progressent en qualité et en quantité, et Petrossian ne sélectionne que les meilleurs.
Par Sophie Guichard
Pour les fêtes de fin d’année, Petrossian ne propose, comme d’habitude, que des mets d’exception. Parmi ses classiques, le caviar fait toujours figure de favori. Une bonne nouvelle: son prix est resté stable, voire à la baisse, car il provient uniquement d’élevages dont les productions progressent en qualité et en quantité, et Petrossian ne sélectionne que les meilleurs.
Si le prix du caviar voltige encore de 200 à 1500 € les 125g selon les qualités, il est possible de s’offrir aujourd’hui une mini dose de cet or noir subtil à partir de 22 € les 12g , une exclusivité Petrossian appellée Eggxiting, ou du caviar pressé à partir de 42 € les 30g.

Et si le père Noël est généreux, il vous apportera le coffret cadeau qui propose une sélection des 5 meilleurs caviars d’élevage du monde, afin de savoir celui qu’on préfère !(boites de 30g : 324 €)
Après l’or noir, l’or blanc. C’est le nom donné à la chair de la légine, un poisson qui vit dans les profondeurs des mers australes et dont la pêche est réglementée.
Armen Petrossian est le premier à proposer ce poisson délicatement fumé, absolument délicieux. Servi en micro bouchées à l’apéritif, c’est un régal de roi ( 135 € le kg)
Pour un apéro tout aussi chic, on peut préférer des produits plus accessibles comme les tournades, des préparations à tartiner à base de sardines, de tomates ou de betteraves, aussi originales que parfumées ( à partir de 9,50 € le verrine de 150g) ou du tarama, une spécialité maison , qui cette année propose des variantes, au crabe, au wasabi et aux œufs de poissons volants, au raifort ou encore au caviar !(de 7,50 à 18 € les 100g).
Le meilleur est sans conteste celui au Maviar, composé à 70% d’oeufs de cabillaud fumés qui lui confèrent une saveur délicate mais intense. Il se laisse apprécier sur du pain noir, en toute simplicité (15 € la boite de 125g).
Dernier plaisir à prix doux, les œufs de truite ou de saumon. Leur texture est onctueuse, mais lorsque les grains éclatent sous le palais, déferle alors un océan de saveurs iodées. (12 € les 100g les œufs de truite, 8 € les 50g les œufs de saumon).

Voir le restaurant Petrossian à Paris.

Boutique Petrossian
18, boulevard de Latour-Maubourg - 75007 Paris.
Tel : 01 44 11 32 22

D'autres articles de restaurants

Cantina di Luca - 75008
Bistro de L'Arc pour déjeuner - 75016
Le Casier à Vin - 75015
Le Prix Amunategui-Curnonski 2012
Portraits de chef

David BIZET est le nouveau Chef du Palace Peninsula Paris ; ce Portrait du chef a été écrit lorsqu'il était au George V à "La Galerie" et ensuite...

En savoir plus
Découvertes

Le restaurant Les Délices d'Aphrodite est le bistrot de la famille Mavrommatis comme une taverne grecque pleine de charme où les produits proposés à des prix sages...

En savoir plus