LE CIGALON LA TREILLE - 13011

On aime : beaucoup...
Quitter des postes en or massif du côté de la côte d'azur comme celui de cuisinier privé pour du VIP ou de titulaire dans de grandes maisons monégasques, et revenir ...
Quitter des postes en or massif du côté de la côte d'azur comme celui de cuisinier privé pour du VIP ou de titulaire dans de grandes maisons monégasques, et revenir avec l'ambition de réveiller une table assoupie par le temps, faut avoir quelques tours dans sa besace à recettes!
Même enfant du pays!
Sous peine de se prendre un retour de manivelle dans la toque!

Pascal Parisse, 42 ans, avé l'assent d'ici. Sorte de Larousse de la cuisine. Cette adresse lui va si bien.

Sa récente reprise en main du "Cigalon" cher à Pagnol est un succès.
Les clients venus une première fois sur la pointe des pieds reviennent au galop au Cigalon, et inversement. L'énorme platane filtrent les premiers rayons de soleil de l'été, on est bien en terrasse, vue panoramique. On appréciera l'intérieur avec sa cheminée cet hiver.

Mais les assiettes tout de suite! Ça c'est un régal!
Vous voulez des preuves vous en aurez! Mauricette est de la partie. Elle qui me ruine le portefeuille par tant de repas pris! Une sorte de Manon des bourses! Bref! Le chef associe avec bonheur terroir de Provence et gastronomie fine.
Nos assiettes chantent presque aussi fort que les cigales! "Le sentier des saveurs", quatre taraïets avec ratatouille, cassolette de moules au safran, artichauts barigoule, farci de légumes. Je dis "on" car la dame au chapeau vert becquètera mon entrée sans retenue. 15/20.
Ses "profiteroles de chèvre sur saladine" sont de délicieuses friandises avec un frais mesclun. 14,5/20. Les belles (et nouvelles) assiettes en ajoutent au plaisir des "pieds et paquets du Cigalon". Recette authentique de 1896. Oui môssieur. C'est pas moi qui le dit, c'est écrit. Ils sont fameux, 15/20. Du frais encore et toujours avec le "filet de loup poêlé sauce andalouse" précis en tout: cuisson, préparation, esthétique. Mauricette file sur le 15,5/20!

Desserts dans le sillage, une "poire au safran aux fruits acidulés" aux saveurs distinctes, le contraire du fouillis, du grand art, 15,5/20. La "gaufre au beurre de caramel salé" fait un sacré boulot avec simplicité! 15/20.
Terrasse en été, cheminée en hiver, régal toute l'année. C'est à La Treille dans le 13ème arrondissement de Marseille.
Vous aurez noté qu'avec Mauricette nous adorons cet endroit pas ampoulé et bien élevé. Le passé y danse avec le présent. Et quel chef!

Chef: Pascal Parisse
Spécialités: carte du marché. Gibier et truffes en saison. Bouillabaisse sur commande. Spécialités de tout: ne pas confondre!
Accueil 15/20. Service 15/20. Rapport qualité prix 14,5/20. Cadre 17/20. Pain 15/20. Café 2,2€ 15/20. Toilettes 14,5/20.

Menus à 19€ le midi sauf WE et jours fériés, 25€ et 32€. Carte.
Glacier l'après-midi. Baptême, communion, mariage. Réservation conseillée.

9 boulevard Louis Pasteur
13011 MARSEILLE
Tél.04.91.43.03.63

D'autres articles de restaurants

Etoile-sur-mer - 75017
L'Ile - 92130
L' Angle du Faubourg - 75008
Rech - 75017
Portraits de chef

Loyal colombiérain façonné à l’ombre majestueuse des Grands (Alain Senderens, Yannick Alleno, Jacques et Laurent Pourcel), magnétisé par les orients...

En savoir plus
Découvertes

Près du canal Saint-Martin, Quentin Hoffmann et Johann Baron ont installé leur restaurant La Cantine de Quentin, dans un petit local où les produits d'épicerie fine font de l'œil aux gourmands.

En savoir plus