LA BULLE - 75010

On aime : beaucoup...
Dans le 10e arrondissement Thomas et Benjamin ont repris un vieux rade de quartier devenu LA BULLE. Ici, les volutes de fumée avaient jauni les mûrs pour des générations et le rouge lim semblait être considéré comme la boisson nationale. Un peu de lessive et ça repart. ...
Par Philippe Toinard

Dans le 10e arrondissement, gustativement parlant, les nouveautés voient majoritairement le jour sur les quais de Valmy ou de Jemmapes. Comme si s’aventurer ailleurs était considéré comme une prise de risque inconsidérée.

Thomas et Benjamin ont fait fi des remarques et repris, derrière la gare de l’Est, quelques semaines avant que ça ne sente le sapin dans tous les foyers, un vieux rade de quartier.

Ici, les volutes de fumée avaient jauni les mûrs pour des générations et le rouge lim semblait être considéré comme la boisson nationale. Un peu de lessive Saint-Marc et ça repart. Voilà le bar transformé en bistrot avec moult parquet foncé, murs de briquettes et peinture lavande.

Et le quartier de rappliquer, trop heureux de découvrir une adresse à la hauteur de ses espérances. Restait à voir de quel bois le chef se chauffait.

En moins de temps qu’il n’en faut pour poêler un foie gras et le servir avec des pommes, il a mis les points sur les i et rassurer tout le monde sur la qualité des plats. On pourrait en revanche lui reprocher une générosité débordante même si certains gros mangeurs ne s’en plaignent pas.

Cinq grosses noix de Saint-Jacques avec des marrons, le tout sur une sauce crémeuse, personne ne s’en offusque sauf qu’à la Bulle, il s’agit d’une entrée et qu’après ce démarrage, il faut enquiller sur une picata de veau au Marsala et son risotto aux cèpes puis un gratin de figues au Banyuls et son palets aux amandes.
« Vous n’étiez pas obligé m’sieur le chroniqueur ! » me direz-vous.
Certes mais la commande était passée et rien ne laissait prévoir que les assiettes étaient toutes aussi copieuses les unes que les autres.

Des preuves ? Œuf cocotte aux cèpes et girolles, éclats de noisette et toast de boudin noir, tournedos de thon au chorizo, compotée de fenouil et artichaut citronnée, coulis de poivron épicé, cheese cake aux deux gingembres ou pavé chocolat et orangettes, crème pistache.
La Bulle
48, rue Louis Blanc - 75019 Paris
Tel : 01 40 37 34 51
Menus : 25 et 30 €.
Métro : Louis Blanc.
Fermé le samedi midi, dimanche et lundi soir.

D'autres articles de restaurants

Eric Kayser - 75001
Axuria - 75015 restaurant d'inspiration Basque
Rossi & Co - 75002
Le renouveau de La Coupole
Portraits de chef

Le chef Patrice Gelbart tient le restaurant Youpi au Théâtre à Gennevillers. Ce portrait a été réalisé lorsqu'il tenait le restaurant "Aux...

En savoir plus
Découvertes

A Levallois on fait un agréable déjeuner au soleil, installé sur l'une des terrasses du restaurant Le Petit Poucet, de l'île de la Jatte.

En savoir plus