L'ACCOLADE - 75017

On aime : beaucoup...
Restaurant L'Accolade Sébastien et Julie
" L’Accolade bonsoir ". " Pardon, je ne suis pas chez Miss Betsy ? " " Non, le restaurant vient de changer ". Alors va pour l’Accolade et tant pis pour Miss Betsy installée ici en lieu et place de Chez Rose.
Par Philippe Toinard

" L’Accolade bonsoir ".
" Pardon, je ne suis pas chez Miss Betsy ? "
" Non, le restaurant vient de changer ".
Alors va pour l’Accolade et tant pis pour Miss Betsy installée ici en lieu et place de Chez Rose.

Dommage, tout le monde en disait du bien.
Au final, un repas à l’Accolade suffit à nous faire oublier cette séduisante Miss.
La faute à qui ? A Sébastien Altazin, formé par Michel Rostang et que l’on a connu au Café Moderne derrière la Bourse. A 31 ans, il s’est dit que son heure était venue, qu’il était temps d’être le seul maître à bord.
Après plusieurs tentatives dans le 2e et dans le 11e, il croise un ancien chef de cuisine étoilé Michelin devenu agent immobilier, " J'ai quelque chose pour toi ".

En deux coups de cuillère à pot, voici Sébastien derrière ses nouveaux fourneaux pour mitonner une cuisine à l’ardoise qu’il efface tel un instituteur à la fin de la journée.
Une fois le dernier client parti, il saisit son téléphone et passe les commandes à ses hommes de main. Au petit matin, café à la main, il inspecte ces cageots et ces caissettes qui regorgent de produits frais comme la rosée du matin.
Les Saint-Jacques d’Erquy seront poêlées et servies avec un risotto et une crème de cèpes, le potimarron se métamorphosera en soupe dans laquelle plongeront des copeaux de Fourme d’Ambert, les pommes de terre Rattes du Touquet épouseront des champignons et entreront en salle aux bras d’une côte de veau quant aux bananes, elles se transformeront par magie en soufflé.

C’est tout le talent de Sébastien, ne jamais lasser son public, tenter de surprendre son petit monde tous les jours en fonction du marché et en respectant les saisons.
Que demander de plus ? Une accolade avec le chef pour le remercier.

Photos : 1 : Sébastien et Julie - 2 : L'entrée du restaurant - 3 : Les saint-jacques et la crème de cèpes.

L’Accolade
23, rue Guillaume Tell - 75017
Tel : 01 42 67 12 67
Menus à l’ardoise : 20 € (au déjeuner), de 34 à 47 € à la carte.
Fermé samedi midi et dimanche.
Métro : Pereire.

D'autres articles de restaurants

La Petite Cour en 2006 75006
Sumisura - 75007
Planet Sushi
Les 25 ans de l'Institut Paul Bocuse
Portraits de chef

Dans une surprenante gare désaffectée de Saint-Just-Saint-Rambert vouée à l’art contemporain, depuis avril 2003, Nati et Christophe ROURE enfantent leur «...

En savoir plus
Découvertes

Il a bien du talent le chef Christophe Hay qui a repris en mai 2014 avec son épouse Emmanuelle, l'hôtel restaurant LA MAISON D'À COTÉ, un ancien Relais de Poste sur la place du village, face à...

En savoir plus