DÉJEUNERS AU PETIT VICTOR HUGO

On aime : beaucoup...
  • Restaurant Petit Victor Hugo
  • Le Petit Victor Hugo plateau de fruits de mer
  • Le Petit Victor Hugo homard
  • Le Petit Victor Hugo glace libanaise et mi-cuit chocolat
  • Le Petit Victor Hugo le bar
Le restaurant PETIT VICTOR HUGO - PVH qui a longtemps été une gloire du quartier avant de sombrer, se refait une beauté en octobre 2021. Je suis allé voir comment c'est.
Par Alain Fusion

Le restaurant Petit Victor Hugo - PVH, fermé depuis l'été 2019 après des années d'oubli, renait à la vie gastronomique parisienne en octobre 2021 grace au Groupe Bertand qui a eu le génie de conserver et de remettre à neuf la façade d'origine.

L'architecture intérieure avec des salles sur plusieurs niveaux et une verrière lumineuse, tout comme la nouvelle décoration chic et confortable confiée à Laura Gonzalez sont des réussites incontestables, on se sent bien tout de suite dès avoir passé la porte du restaurant en pénétrant dans la première salle du rez-de-chaussée ; il faut gravir quelques marches pour accéder au Bar dans la deuxième salle, et pour atteindre la salle à l'étage sous la verrière, on emprunte l'escalier ou l'ascenseur.

L'offre de restauration en salle, en terrasse et au Bar à cocktails permet de satisfaire toutes les envies de la clientèle élégante qui à pris rapidement ses habitudes ici.

La carte du restaurant Petit Victor Hugo PVH propose principalement une carte d'inspiration marine où percent des intentions basques.  
Selon la saison la carte de la cheffe Sandrine Esteves annonce l'assiette de l'écailler, le plateau de fruits de mer, les huîtres, la Parillada PVH un mixed grill de poissons et calamars, les anchois de Cantabrie et pissaladière, les savoureuses gambas crispy avec une sauce curry, les oeufs bio aux morilles, les moules avec pleutrotes et frites, le fish & chips de cabillaud, la seiche aïoli et chorizo ibérique, les linguine avec gambas plus poulpe moules et coques, le homard à la plancha - à la cuisson trop longue et chair cotonneuse - avec béarnaise et frites maison, le risotto à la truffe de Bourgogne, la noix d'entrecôte Angus avec béarnaise et frites, ou la côte de veau aux morilles.

Après le fromage Saint-Marcelin, servi froid, avec huile d'olive et salade verte, pour le dessert, les plus gourmands se laissent tenter par le cheese cake "comme à San Sebastian", le millefeuille minute au caramel beurre salé, la poire rôtie et gâteau amandes - sec - plus chocolat chaud, les profiteroles PVH, ou les glaces et sorbets.

Pour le déjeuner la formule à 25 euros pour entrée et plat, ou plat et dessert, et le menu à 29 euros pour entrée, plat et dessert sont affichés à l'extérieur mais ne sont pas présentés en salle. C'est peut-être un simple oubli lors de ma venue à l'ouverture en 2021.
A la carte du restaurant Petit Victor Hugo PVH il faut compter environ de 30 à 92 euros.
Mon repas en Novembre 2021 avec les gambas crispy (13 euros), le homard plancha béarnaise (39 euros), le fromage Saint-Marcelin (12 euros), la poire rôtie (12 euros), un verre de Crozes-Hermitage Tradition Domaine Yann Chave 2019, et une bouteille d'eau minérale m'est facturé 95 euros.
En Juillet 2023 les choix se portent sur le Plateau PVH (55 euros), la pissaladière (11 euros), le Lobster Roll (34 euros), le Cabillaud d'Islande sauce gingembre citronnelle et purée de patates douces (29 euros), le Chocolat Guanaja mi-cuit minute (13 euros), la glace libanaise Bachir (14 euros).
On peut noter avec satisfaction une réelle amélioration de la cuisine depuis le premier repas. 

La maison est ouverte tous les jours, de 8h à 2h du matin et le service du restaurant s'active de 12h à 14h et de 19h30 jusqu'à 22h.

Une terrasse se pose en devanture pour les beaux jours.
On aime beaucoup l'agencement des salles et la nouvelle décoration par Laura Gonzalez, l'ambiance épatante de la salle à l'étage, l'accueil charmant, le service délicieux et l'efficacité du service voiturier.

Le Petit Victor Hugo
143, avenue Victor Hugo - 75016 Paris

Novembre 2021 et Juin 2023

D'autres articles de restaurants

Eric Kayser - 75001
Goiko, les burgers muchos débarquent à Paris
Le restaurant Petrossian au déjeuner
Restaurant Alain Ducasse au Plaza Athénée - 75008
Portraits de chef

Ce portrait a été réalisé a l'époque où le chef Nicolas Masse dirigeait les cuisines du Grand Hôtel de Saint-Jean-de Luz.

En savoir plus
Découvertes

Un restaurant fleuron de Saint-Germain-en-Laye, le PAVILLON HENRI IV, inventeur des pommes soufflées et de la sauce Béarnaise domine la Capitale.

En savoir plus