CHEZ CÉCILE - LA FERME DES MATHURINS - 75008

On aime : beaucoup...
L'essentiel est dans l’assiette et qui plus est, des travaux sont prévus dixit la nouvelle maîtresse de maison, Cécile, que l’on a connue " Chez Elle " aux Halles il y a encore quelques mois. Dans cette nouvelle aventure, elle a embarqué Stéphane Pitré, arrivé du Ritz de Londres où il passé quelques années après un séjour en Martinique. Son talent est indéniable et il a, en quelques mois, balayé la carte de ses prédécesseurs. Chez Cécile à la Ferme des Mathurins, place à une cuisine pleine de peps, d’idées, d’envies de bien faire. Ca se traduit par deux belles noix de Saint-Jacques qui voguent dans un bouillon aux champignons Japonais. C’est net, des parfums intacts et des présentations modernes comme ce tartare de St Jacques accompagné d’un petit pot que l’on ouvre pour délivrer une huître...
Par Philippe Toinard
Autant vous prévenir tout de suite, le décor n’est pas engageant. On a un peu le sentiment de se retrouver dans une salle d’auberge perdue sur la N 20 entre Nouan le Fuzelier et Lamotte Beuvron. Rideaux blancs en frou-frou, banquettes marron, carrelage d’une autre époque, les anciens tauliers ne devaient pas être jeunes et n’avaient pas fréquenté les allées de Maison et Objet depuis bien longtemps.

Peu importe, il ne faut pas s’y fier, l’essentiel est dans l’assiette et qui plus est, des travaux sont prévus dixit la nouvelle maîtresse de maison, Cécile, que l’on a connue " Chez Elle " aux Halles il y a encore quelques mois.
Dans cette nouvelle aventure, elle a embarqué Stéphane Pitré, arrivé du Ritz de Londres où il passé quelques années après un séjour en Martinique. Son talent est indéniable et il a, en quelques mois, balayé la carte de ses prédécesseurs.
Oubliés les plats en sauce, la demie feuille de salade, le quartier de tomate et le cornichon en éventail qui accompagnaient des terrines qui n’étaient pas maison.

Place à une cuisine pleine de peps, d’idées, d’envies de bien faire.
Ca se traduit par deux belles noix de Saint-Jacques qui voguent dans un bouillon aux champignons Japonais. C’est net, des parfums intacts et des présentations modernes comme ce tartare de St Jacques accompagné d’un petit pot que l’on ouvre pour délivrer une huître. Libre, cette dernière nous dévoile les parfums de l’huile de câpre iodée et citron vert dans lequel Stéphane l’avait plongé.

Excellent cuisinier, il n’en est pas moins un talentueux pâtissier.
Pour s’en convaincre, une crème de rose en cocktail glacé. On se croirait à Provins, les doigts dans un pot de confiture aux pétales de rose.
Chez Cécile - La Ferme des Mathurins.
17, rue Vignon - 75008 Paris
Tel : 01 42 66 46 39
Formule au déjeuner : 22, 27 et 32 €. Dîner : 30 et 35 €.
Fermé samedi midi et dimanche.
Métro : Madeleine.

D'autres articles de restaurants

Le Bouillon Chartier fête ses 120 ans - 75009
Les délices du Jaipur Café - 75010
Jardins d'Epicure - 95710
L'Atelier Renault Café - 75008
Portraits de chef

Ce Portrait a été écrit alors que Christian le SQUER était chez LEDOYEN. Depuis fin Octobre 2014 le chef est dans le restaurant Le CINQ de l'hôtel George V...

En savoir plus
Découvertes

Près du canal Saint-Martin, Quentin Hoffmann et Johann Baron ont installé leur restaurant La Cantine de Quentin, dans un petit local où les produits d'épicerie fine font de l'œil aux gourmands.

En savoir plus