CHATEAUBRIAND - 75011

On aime : À la folie...
  • L’entrée de la salle
  • Restaurant Chateaubriand : Cabillaud navet et agrumes
  • Restaurant Chateaubriand : Le boudin purée
  • Restaurant Chateaubriand : L'ananas avocats et grué
  • La salle du bistrot
Une adresse à la mode du jour, fréquentée par une clientèle jeune et joyeuse qui déguste en s'amusant de sympathiques compositions de cuisines de tous horizons arrosées d'une alléchante sélection de vins. Mais le CHATEAUBRIAND n'est pas seulement ça. Depuis l'arrivée au printemps 2006 du talentueux chef Inaki Aizpitarte, associé ici avec Fred Peneau un patron du Café Burq, un vent de folie souffle sur cette adresse où tout le monde se précipite.
Par Alain Fusion

Une adresse à la mode du jour, fréquentée par une clientèle jeune et joyeuse qui déguste en s'amusant de sympathiques compositions de cuisines de tous horizons arrosées d'une alléchante sélection de vins. Mais le CHATEAUBRIAND n'est pas seulement ça.

Depuis l'arrivée au printemps 2006 du talentueux chef Inaki Aizpitarte, associé ici avec Fred Peneau un patron du Café Burq, un vent de folie souffle sur cette adresse où tout le monde se précipite.

Le jeune chef, passé chez Gilles Choukroun au Café des Délices, à La Famille et au Transversal - le restaurant du musée Mac/Val - est le chouchou de la presse.

Ce n'est pas seulement un bistrot ou un restaurant ce Chateaubriand  qui attire la foule ; c'est avant tout un lieu de vie où la gastronomie sert de prétexte aux rencontres dans un esprit moderne et jeune, un espace d'aspirations, d'indépendance ; on respire ici une bouffée de liberté salutaire.

Selon les créations du jour vous trouverez, tapas, carpaccio de paleron, maquereaux et betteraves, Bo bun, lomo adobado poêlé épicé, lieu jaune avec soja et poireaux, tartare d'algues, les Saint-Jacques blettes, le cabillaud navet et agrumes, le boudin purée, la noix de veau poêlée et pommes Pompadour, foie gras avec choux fleur et fruits de la passion, et le fromage du jour.

Pour le dessert on se régale avec le chocolat-poivron, la banane écrasée au muscovado, l'ananas avocats et grué, ou le chocolat avec fraises et rhubarbe.

Le service gentil et affairé sait faire plaisir et bien conseiller les vins soigneusement sélectionnés.

La décoration de bistrot parisien, sans retouches, et dans un style prononcé absence de décoration, pas de fioritures, ni de dorures, ni même de Formica coloré, rien de tout cela ; on vit dans le brut, le dépouillé, le nu.

Le sérieux est dans l'assiette, l'appréciable est la clientèle autour des tables, consciente de ses avantages et concernée par l'idée de les conserver.

Quelques tables sont posées en devanture.

Cette adresse est indispensable pour les gourmets, pour les curieux à la découverte des goûts de l'époque, pour la vivacité de Paris.

La formule à 16 € est servie pour le déjeuner.
Le soir, menu unique à 43 € pour amuse bouche, entrée, poisson, viande et dessert.

Accueil de 12h à 14h30 et pour le dîner, choisissez votre horaire : 20h ou 21h45.

Photos : 1 : L'entrée de la salle - 2 : Le cabillaud navet et agrumes - 3 : Le boudin purée - 4 : L'ananas avocats et grué - 5 : La salle du bistrot.

Chateaubriand
129, avenue Parmentier - 75011 Paris - Tel : 01 43 57 45 95

D'autres articles de restaurants

Garnier - 75008
Les Petites Gouttes - 75018
Café Sud - 75008
Cul de Poule - 75018
Portraits de chef

L’audace inventive de Thierry MARX décadre tous les paradis paradigmatiques. Dans l’étreinte du silence, un voyage inédit dans un paysage inouï. Un...

En savoir plus
Découvertes

Après leur premier restaurant, Rachel’s, rue du Pont–aux-choux, en 2014, Rachel Moeller  et ses associées, Maria et Birke, ont ouvert, depuis le 31 mai 2017, le long...

En savoir plus