Tentation : LES ASSIETTES ORIGINALES DU RESTAURANT PRIVÉ DE DESSERT.

A quelques pas du marché d’Aligre, les originales et épatantes assiettes du restaurant PRIVÉ DE DESSERT.
 
Par Georges Kouassi

Cinq après avoir lancé leur premier Privé De Dessert, rue Lallier, dans le 9ème , où elles proposent de jolis et goûteux plats en trompe-l’œil, Séphora Nahon et Sophie Journo ont ouvert, le 3 juillet, à quelques pas du marché d’Aligre, leur second établissement éponyme. 
 
Dans une agréable salle avec parquet et pierres apparentes, où l’on est chaleureusement accueillis par Julien et Simon, l’on est séduit par cet art du faux-semblant où les desserts se révèlent être de savoureux plats et entrées et les plats de délicieux desserts.
 
La carte ainsi que celle des vins change deux fois par an mais conserve quelques incontournables qui ont fait la réputation du premier restaurant tels que le « Saint-Honoré » (Burger à notre façon, steak d’Aubrac 180 grammes, churros de frites maison).
 
Pour cette saison, le chef propose 6 entrées : un « Pain perdu » (Poulet mariné, crème citronnelle), un « Tiramisu » (Tartare de veau mariné aux fruits rouges, émulsion moutarde), une « Gaufre » (Blinis, saumon fumé, crème d’avocat, chantilly citron vert), un « Café liégeois » (Gaspacho de lentilles corail, pistaches torréfiées, crème fouettée au raifort), une « Panna cotta » (Chèvre frais aux herbes, tomates confites, olives noires, coulis de tomate), un « Café gourmand » (Dégustation des entrées).
 
Les  plats sont également tout aussi étonnants visuellement que délicieux : « Baba au rhum » (Effiloché d’agneau confit, légumes de  saison, jus d’agneau corsé, chantilly aux oignons caramélisés), « Crumble » (Saumon frais, courgettes rôties, citron confit), « Ile flottante » (Fish cake de cabillaud, gambas poêlées, bouillon thaï coco/citronnelle), « Riz au lait (Risotto de petites pâtes, tomates confites, mozarella di Buffala), « Salade de fruits » (Ratatouille fraîche, ananas rôti, quinoa)… et le Saint-Honoré.
 
La touche finale de cet original trompe-l’œil est apportée par les desserts : « Pâtes au pesto » (Crème citron, meringue, menthe et pistache), « Hot-dog » (Chou fraise-chantilly, coulis de mangue), « Bouillabaisse » (Pain perdu à la vanille, banane rôtie, bouillon passion), « Steak tartare » (Fruits rouges, abricot poché), « Tapas » (Assortiment de desserts), « Mi-cuit chocolat surprise » (Le seul « vrai » dessert de la carte).
 
La carte des vins permet de déguster des crus du Bordelais, de Bourgogne, du Minervois, d’Occitanie, d’Espagne et d’Italie.
 
En ce chaud vendredi soir de juillet, l’on se délecte de l’onctueuse « Panna cotta » et du « Café gourmand », généreuse dégustation des entrées.
 
La suite est tout aussi surprenante et enthousiasmante avec l’exquise  « Ile flottante » et le « Baba au rhum », (épatant effiloché d’agneau, croustillant et à la saveur bien marquée).
 
Le « Mi-cuit chocolat surprise » et les « Tapas » sont la hauteur de cet original et joli dîner.
 
Il serait dommage de se punir en ne venant pas régaler ses yeux et ses papilles des belles assiettes de cet innovant restaurant.
 
Carte de 28 à 39,50 euros.
 
Ouvert tous les jours. Lundi au vendredi de 19h à 23h ; Samedi et dimanche de 12h à 14h et de 19h à 23h.
Fermé du 14 août au 2 septembre.

Privé De Dessert
7, rue Théophile Roussel - 75012 Paris - Tél : 01 43 47 12 98


Juillet 2018
 

D'autres tentations

Les gourmandises de Pâques 2018
Le Renouveau d'Hippo
Le Parc aux Cerfs à Montparnasse - 75006
La tentation du Mori Venice Bar
Portraits de chef

Brut de décoiffage, l’icône Inaki AIZPITARTE associé à la création du CHATEAUBRIAND, instinct, instant, improvisation mais d’abord...

En savoir plus