Tentation : LE CHEF LAURENT DECONINCK DANS SON RESTAURANT ÉTOILÉ L'OUSTALET.

  • Le bistrot de L'Oustalet
  • Le chef Laurent Deconinck
  • Restaurant L'Oustalet
  • Restaurant L'Oustalet le cellier
  • Hôtel L'Oustalet chambre
A Gigondas, le talentueux chef Laurent Deconinck fait le bonheur des gourmets dans son restaurant étoilé L'Oustalet, et aussi dans le bistrot.
Par Jean-Louis Galesne

Gigondas

L’approche de ce village de Provence proche des Dentelles de Montmirail par une route bordée par les vignes est déjà un enchantement pour les yeux. Une sorte de prélude à la découverte d’un cru qui s’accorde merveilleusement bien avec nombre de plats d’ici ou d’ailleurs et qui figure en majesté sur toutes les cartes de vin des restaurant de la petite cité. Un verre à la main on comprend de suite pourquoi les amateurs de vin tant de Tokyo que de New York lui font la fête. Le territoire comme le village il est vrai doit avant tout sa réputation au vin de son vignoble dont la qualité est aujourd’hui indiscutable. Le minuscule village (513 habitants), reçoit aussi les passionnés de randonnée (40 km de sentiers balisés), qui apprécient d’y faire halte avant ou après avoir crapahuté le long de ces sentiers. Le charme de ce village de vieilles pierres, est complété par celui de son environnement, dont les fameuses dentelles. Cela en fait le lieu idéal pour un court break, d’autant plus que le gîte et le couvert sous la houlette de Laurent Deconinck, chef de grand talent est la promesse d’un moment de détente où le verre et l’assiette ne manquent pas de répondant.

Le petit empire de Laurent
Pierre par pierre au fil des ans Laurent Deconinck, s’est construit un petit empire avec au sommet son restaurant gastronomique qui porte fièrement une étoile Michelin méritée et dont l’ambition est désormais d’en accrocher une deuxième. Ensuite il y a le bistrot où se trouvait jadis le restaurant gastronomique, avec son décor confortable et sa belle terrasse, et puis en grimpant une rue parallèle, Le Nez, bar à vins ou la cuisine bistrote et tapas avec allant, Bar à vins qui offre sur l’arrière une petite terrasse au calme. Sur cette dernière, on prend son temps devant un bon canon (le choix est intéressant) et une assiette sympa. Une parfaite alternative au bistrot. Dans la même rue, on trouve les chambres d’hôtes confortables de l’Oustalet, et pour finir Le Caveau de l’Oustalet, avec sa magnifique cave qui contient 15.000 flacons (1.500 références en tout), une cave récemment modernisée et embellie où l’on trouvera prochainement au deuxième étage, une terrasse avec vue sur les vignes environnantes. Terrasse qui sera opérationnelle au printemps 2021. 
Si Georges Blanc est le roi de Vonnas, Laurent Deconinck   au rythme de ses acquisitions, sera bientôt celui de Gigondas
 
L’Oustalet
 Précédemment à l’emplacement du bistrot, l’Oustalet, à déménagé à la fin du printemps dans une belle demeure vigneronne pourvue d’un parc à l’entrée du village de Gigondas.  Ouvert uniquement le soir l’Oustalet bénéficie d’une très belle terrasse en prise avec les vignes des alentours. Terrasse qui lors du coucher du soleil enthousiasme les dineurs. Laurent Deconinck a mis au point un menu unique qu’il ne sert qu’à une vingtaine de convives pour le moment. Un menu en 7 étapes qui lui permet de cuisiner en toute sérénité les meilleurs produits du marché et de la saison. A la réservation on vous demande d’arriver a 20h pour un moment de détente dans le parc en profitant d’un apéritif et de tapas avant de rejoindre votre table à 20h30,  heure du service.
Nous avons fait un magnifique repas où les vins étaient en adéquation avec les mets à chaque étape du menu. Deux d’entre elles ont même été éblouissantes dans leurs accords met/vin, sans pour cela que les autres déméritent. Après deux amuse-bouche, la fête à débutée avec un berlingot de lisettes, cerise du Ventoux, fin poireau. Un mélange de saveur marine et fruité fruitier subtil et doux en bouche.  2ème étape, infusion des bois, fenouil, réglisse langoustine-fleur d’artichaut. Une expression toute en finesse avec une langoustine craquante et un bouillon/infusion percutant qui met la bouche en émoi.  3ème étape, Rouget, romarin, croûte de sel, pulpe de courgette. Un rouget magnifique à la chair délicate et cuit à la perfection. Un rouget d’une telle qualité on le garde en mémoire pour longtemps. Un pur bonheur !  4ème étape, cabri des Pallières de Gigondas, noix de selle et carré sur des notes torréfiées, la panoufle grillée éclat de tomate. Très beau produit caprin, au goût fin et corsé, la chèvre de Monsieur Seguin dans toute sa beauté.  5ème temps,  Fromage de chèvre et coing sauvage (une découverte !) la garrigue et ses senteurs. 6ème temps, Abricot immortel glacé d’agrumes. Le soleil de Provence dans toute sa splendeur, une gourmandise ! 7ème temps, Fines feuilles de sarrasin Cacao-café sur un nuage de lait. Délectable tout simplement délectable. 
Excellent sommelier, excellent service, et un moment inoubliable à table. N’est-ce pas là, la quintessence d’une grande table de la manière dont on la rêve mais que l’on ne trouve pas toujours au rendez-vous.  A l’Oustalet si, et on a déjà envie d’y retourner. Formé par Alain Senderens énorme chef auprès duquel il a œuvré pendant plusieurs années Laurent Deconinck possède la pleine maitrise de son art. Une deuxième étoile  Michelin serait amplement méritée. 
 
LE BISTROT DE L’OUSTALET
Installé dans une maison historique au centre de Gigondas et disposant d’une belle terrasse en partie ombragée, le Bistrot de l’Oustalet   met en avant une cuisine alerte à base de beaux produits du sud sur une courte carte (deux entrées, trois plats), qui changent en partie au gré des saisons. Carte mise au point par Laurent Deconinck et le chef Antoine Moreul en charge du bistrot. Lors de notre passage,  la carte proposait en entrées, un glacé d’aubergine au naturel brousse et poivre de Sarawak, et une création d’Antoine Moreul, du poulpe citronné au sumac, tombée de tomates aux oignons nouveaux, fort bien cuisiné. En plat le choix était entre dorade sébaste au beurre de curry sur un minestrone au basilic, volaille d’Ardèche rôtie sur la peau, marinade d’herbes fraiches et fenouil confit, et une Côte de bœuf pour deux, rôtie et fumée au thym, servie avec un véritable gratin boulanger. Un plat qui séduit une clientèle régionale assidue. Une dizaine de vins au verre figurent à la carte. En sus sur chaque table, est posé un chevalet présentant une sélection de flacons de la semaine. Formule 28€, menus 36€ (4 plats 42€), et menu enfant 16€.

Photos : Serge Chapuis - Nicolas Facenda

L'Oustalet - Gigondas
Place Gabrielle Andéol - 84190 Gigondas - tel 04 90 65 85 30 
- Le Bistrot de l’Oustalet

Place du Village 84190 Gigondas
- Les Chambres de l’Oustalet
Place du Rouvis 84190 Gigondas
- Le Restaurant  - (+33) 04 90 36 25 86
- Le Bistrot de l’Oustalet - (+33) 04 90 65 85 30 
https://www.loustalet-gigondas.com/le-bistrot

D'autres tentations

La Scene Theleme Acte deux - 75017
Envie de Gyoza au Gyoza Bar
Portrait de Christophe LEBOURSIER Directeur de la Maison Guy Savoy
Les bonnes pâtes du Fellini la Croix Nivert
Portraits de chef

 A Sens Patrick GAUTHIER, cuisinier avant toutes choses, attise nos passions gustatives d’enfance dans la tempête hallucinée de la vie.

En savoir plus