Tentation : LA SCENE THELEME ACTE DEUX - 75017

Avec le théâtre et l’inspiration par Rabelais pour le restaurant La SCÈNE THÉLÈME, le rideau se lève en mars 2019 sur l'acte 2 et la présence d'un nouveau chef.
 
Par Alain Fusion

L’histoire est belle, la table est bonne, le spectacle est unique et, le moment venu, une salle du restaurant La Scène Thélème se transforme en scène de théâtre vivant et vice-versa.

 De part la volonté de Jean-Marie Gurné, en 2016, à l’instar des préceptes de François Rabelais en son illustre Abbaye de Thélème dont le « Fay ce que vouldras* » devrait diriger nos vies, il a réuni l’art du théâtre et l’art de la gastronomie en un même lieu pour en extraire la « substantifique moelle » .

 Puisque « rire est le propre de l’homme » le théâtre rempli cette mission dans l’Abbaye de la rue Troyon où de jeunes comédiens interprètent des textes d’auteurs, et pour le volet suivant, comme « l’appétit vient en mangeant ; la soif s’en va en buvant »  on ne manque pas ici « la quête de la Dive bouteille » grace au contenu d’une cave exemplaire qui se plait à accompagner la gastronomie d’un nouveau chef éblouissant arrivé en mars 2019, sans oublier jamais que «le grand Dieu fit les planètes et nous faisons les plats nets ».

 Mais, comme le préconise Gargantua, «retournons à nos moutons », pour voir ce qui se passe à table.

La cuisine du restaurant étoilé a été confiée début mars 2019 au chef Yoshitaka Takayanagi, qui a travaillé chez "Neige d’Eté", à "L'Agapé", chez Yannick Alléno au "Ledoyen", au "Meurice" avec Alain Ducasse, avec William Ledeuil au "Ze Kitchen Gallery" et Guy Martin au "Grand Véfour". Il remplace le chef Julien Roucheteau arrivé en septembre 2017.

Le chef a du talent, il s'y connait pour mettre en scène de beaux produits parfaitement cuisinés et bien présentés dans les assiettes des menus "Carte Blanche" composés, selon la saison, avec l'asperge, l'ail des ours, la sardine, le cabillaud, le brocolis, le canard Challandais, la betterave, la lotte, l'agneau de Lozère, le boeuf Simmental, les grenouilles, le sarrazin, la mangue, les fruits de la passion...
et le chariot de fromages à 15 euros.

Pour le déjeuner le menu à 39 euros pour entrée, plat et dessert est une aubaine à ne pas manquer ; et le menu à 55 euros pour entrée, poisson, viande et dessert comble les gourmets.
Pour le dîner, selon son appétit, ou sa curiosité gastronomique, on a le choix entre le menu en 3 services à 65 euros, le menu en 4 services à 79 euros, ou le grand menu en 6 services à 95 euros.
La bonne affaire des soirs de représentation propose le spectacle à 19h, plus le dîner pour 77 euros.

En salle, la nouvelle équipe dirigée avec tact par Diane Blanch se montre aussi efficace que souriante.

Service du restaurant de 12h30 à 14h et de 19h jusqu'à 22h, sauf samedi midi, dimanche et lundi.

Photos : 1 :  Une salle du restaurant - 2 : L'asperge - 3 : La lotte - 4 : Le boeuf - 5 : Le chocolat et sarrazin.  

*
Les citations entre guillemets sont de Rabelais.

La Scène Thélème - 18, rue Troyon - 75017 Paris - Tel : 01 77 37 60 99

D'autres tentations

La Saint-Valentin 2018
Mon avis sur le restaurant Lulli - 75001
Le couscous de Graine
Diner dans le restaurant Lombem
Portraits de chef

Miracle du Rose. Au SPRING, un souffle nous pousse violemment dans le dos, une langue muette nous parle, une affirmation poétique embue nos yeux.

En savoir plus