Tentation : DÎNER FESTIF CHEZ KUKU

  • Restaurant Kuku salle du bas
  • Restaurant Kuku Tortilla et artichaut poivrade
  • Restaurant Kuku tartare de thon
  • Restaurant Kuku pâtes au homard
  • Restaurant Kuku salle du haut
Au cœur du chic 8ème arrondissement, le restaurant KUKU invite les gourmets à un savoureux voyage culinaire.
 
Par Georges Kouassi
 
Ouvert depuis avril 2022 par les dynamiques Loïc Berardengo et Zoltan Paterne, ce bel établissement dont le nom est le diminutif de Kukulkan, le dieu maya de la résurrection et de la réincarnation, rencontre, après seulement quelques mois, un grand et mérité succès.
 
Venus, en ce dernier vendredi soir de janvier, découvrir cette nouvelle adresse, on est d’abord séduits  par le cadre signé par l’architecte François Wapler, créateur notamment du décor du Buddha-Bar et du Barrio Latino.
Branches de citronniers, murs chaulés de blanc, sièges en rotin, cuisine bleue turquoise ouverte sur la salle, au 1er étage, suspensions tressées, murs blancs, céramiques, banquettes arrondies, bougainvilliers au 1er sous-sol, tons mexicains pour le club situé au 2ème sous-sol, pour déguster les fameux cocktails maison, ces univers variés en un même lieu créent une ambiance délicieusement dépaysante.
 
Loïc Berardengo et Zoltan Paterne ont fait appel au talentueux chef Julien Gasperi, formé notamment au restaurant étoilé Le Sergent Recruteur à Paris, pour élaborer une carte créative et colorée qu’il fait évoluer au gré de son inspiration et des saisons.
 
Ce mois-ci, le chef propose, pour débuter, 6 entrées dont les réussies alliances de saveurs régalent les papilles. On citera particulièrement les goûteux « Avocat braisé » (Crémeux de maïs, popcorn, café du Pérou » et « Stracciatella des Pouilles » (Huile verte, piment d’Espelette), les subtils « Poireau et Homard » (Cacao du Pérou et bisque) et « Tortilla comme une pizz’ » (Truffe, crémeux d’avocat, stracciatella et framboises) et l’excellente « Tagliata de bœuf » (Amandes, jus réduit et huile d’herbe).
 
Les plats sont tout aussi succulents. On mentionnera notamment le « Poulpe Romesco » (Granny Smith, sauce catalane, jus de viande réduit), à la cuisson parfaite, l’exquis « Risotto au homard » et la belle « Epaule d’agneau » (Cuisson basse température puis snackée, épices).
Les autres propositions étaient tout aussi alléchantes : « Rigatoni à la truffe » (Crème et truffe fraîche râpée), « Espadon » (Purée de topinambours et gel de clémentine), « Suprême de poulet jaune » (butternuts rôtis en deux façons), « Choux-fleur rôti » (paprika, sauce mangue passion et parmesan), « Côte de bœuf de Galice » (maturée 45 jours).
 
La note sucrée est au diapason avec notamment le « Millefeuille solo ou à partager » (Dulce de leche, sauce caramel beurre salé, crème diplomate vanille), joliment revisité, l’onctueuse « Frida » (Panna cotta coco banane, vanille, confit et coulis exotique), le fort en chocolat « El Dorado » (Ganache au chocolat du Mexique, gruée de cacao, crème de lait, glace au chocolat au piment d’Espelette) et la délicate « Tartelette du jour » (Clémentine mangue coco).
 
On recommande absolument de déguster les épatants cocktails pensés par le barman Mathias Giroud (mixologue en chef du groupe Buddah-Bar) dont le formidable « Kuku Garden » (Cocktail clarifié au lait, rhum Eminente 3 ans, jus d’ananas, sirop maison de thé des montagnes, citron vert et fumé au bois Muira Puama).
 
On n’oubliera pas de mentionner le service attentionné et précis effectué sous la houlette d’Ivan, l’élégant et chaleureux directeur du restaurant.
 
Réservation absolument conseillée pour venir se délecter, dans une ambiance festive, d’une cuisine créative et gourmande.
 
Ouvert du lundi au samedi de 12h à 15h et de 19h30 à 0h30.
 
Carte de 49 à 100 euros.
Menu déjeuner : entrée + plat ou plat + dessert à 27 euros - Entrée + plat + dessert à 32 euros.          
 
Restaurant Kuku 
23, rue de Penthièvre - 75008 Paris - Tél : 07 64 77 03 79

Janvier 2023

D'autres tentations

Un excellent déjeuner chez Pane e Olio
La Tarte Tropézienne d'Ines de la Fressange
Les délices de la boulangerie Tranché!
The Caviar Bar in London
Portraits de chef

Discret, presque secret, l’adorable « Chef des cuisines » de l’hôtel Fouquet’s Barrière, natif du Plouëc-du-Trieux, dans la vallée où la mer meurt, Jean-Yves LEURANGUER, MOF 1996,...

En savoir plus