LA BRICIOLA - 75003

On aime : un peu...
Tiens, on a déjà vu cette tête là quelque part ! Ce Giovanni, ne serait-ce pas le Napolitain que l’on croise parfois derrière le comptoir de Maria Luisa dans le 10e et aussi de temps à autre à la Madonnina ? C’est bien lui à la BRICIOLA dans les murs de l’ancien Amisphère. Dans la salle, le Marais chic, les bobos ...
Par Philippe Toinard

Oui, le soleil est bel et bien présent. Oui, nous aurions pu privilégier une adresse avec terrasse. Mais que voulez-vous, nous n’avons pas pu résister à l’appel de la botte transalpine. Les vacances qui approchent…sans doute !


Tiens, on a déjà vu cette tête là quelque part ! Ce Giovanni, ne serait-ce pas le Napolitain que l’on croise parfois derrière le comptoir de Maria Luisa dans le 10e et aussi de temps à autre à la Madonnina ? C’est bien lui dans les murs de l’ancien Amisphère.

Irrésistiblement, on est attiré par la table nichée dans le fond à côté des bouteilles de vin. Allez savoir pourquoi !

Dans la salle, le Marais chic, les bobos du Canal Saint-Martin conversent sur le croustillant de la pâte et s’émerveillent pour les pizzas « bianche », les blanches sans sauce tomate surtout celle au gorgonzola, roquette et tomates cerise.

La bouche pleine, on parle avec les mains comme là-bas pour dire tout le bien que l’on pense de l’assiette de charcuterie et pour louer la fraîcheur de la bruschetta aux tomates, basilic, mozzarella et jambon de Parme.

On regrette, faute de temps, faute de place, de ne pas pouvoir goûter la « diavola » au saucisson pimenté de Naples ou la salade de tomates, roquette, mozzarella et basilic.

C’est promis, on reviendra. En revanche, on se débrouille pour garder un coin d’appétit pour le tiramisu.
Il y a des petits plaisirs auxquels il est difficile d’échapper.
La Briciola.
64, rue Charlot - 75003 Paris
Tel : 01 42 77 34 10.
Carte : de 25 à 35 €.
Fermé le dimanche.
Métro : Filles du Calvaire.

D'autres articles de restaurants

Le Prix Amunategui-Curnonski 2012
Le 1 Vendome - 75001
Chez LY a Neuilly - 92200
Histoires Mathieu Pacaud - 75016
Portraits de chef

1959, souvenez-vous, Katharine Houghton Hepburn dans « Suddenly, Last Summer » de Joseph L. Mankiewicz foudroie : « Nous sculptions chacune de nos journées comme une...

En savoir plus
Découvertes

Le passage des Panoramas est redevenu un lieu animé où les bonnes tables s'installent. L'ancienne boutique du graveur Stern classée aux Monument Historiques se...

En savoir plus