CAFÉ MARTINI - 75004

On aime : un peu...
Le CAFÉ MARTINI exécute la cuisine italienne Par Georges Kouassi
Depuis le 1er avril 2015, le CAFÉ MARTINI a ouvert ses portes à quelques mètres de la place des Vosges, la plus ancienne place monumentale de Paris et joyau du Marais.

Alexandre Degli Esposti, le jeune patron originaire de Bologne, a choisi ce quartier pour proposer une cuisine italienne traditionnelle exécutée, depuis un mois, par un nouveau chef napolitain, Antonella Rossi, passée notamment au "Napoli Mia" .

La salle, avec son bar, ses tables en zinc et ses petits lampions typiquement vénitiens, dégage un charme indéniable, les clients étant chaleureusement accueillis par le maître de maison et Julia et Laura, les deux charmantes serveuses.

La cuisine est élaborée à base de produits frais, la viande, la charcuterie et les fromages étant importés d’Italie.

La carte offre, à des prix raisonnables, un choix de onze Antipasti (de 7 à 15 €) dont une « Insalata di calamari, verdure croccante» (salade de calamar et légumes croquants), des « Seppia al nero con Polentina fritta» (Seiches à l’encre et polenta frite) ou encore des « Gamberoni al saor » (Gambas à la vénitienne avec oignons confits).
Neuf plats (de 15 à 21 €) sont inscrits sur l’ardoise, notamment, ce vendredi soir-là, une « Melanzane alla Parmigiana » (Gratin d’aubergines au parmesan, un « Risotto ai piselli, guanciale croccante e fonduta di parmigiano» (Risotto aux petits pois frais, guanciale croquant et parmesan 24 mois), un « Sautè di vongole e gamberi » (Sauté de palourdes et gambas) ou des « Spaghettoni con la pesca del giorno, peperoncini verdi dolci e pinoli tostati» (Spaghettoni à la pêche du jour, poivrons verts et pignons torréfiés).

Une proposition de six desserts (de 6 à 10 €), avec les incontournables « Tirami Su » et le « Panettone Perdu », complète la carte.

Toutes les régions italiennes sont représentées dans la sélection de vins à des prix allant de 5 à 15 € le verre et de 24 € à 100 € pour une bouteille de Barolo, Riserva 2006.

Après avoir siroté un Spritz (vin blanc pétillant, eau de Seltz, Campari, rondelle de citron et d’orange), délicieux apéritif très populaire à Venise, Béatrice et moi fûmes déçus par la fadeur des Gamberoni al saor » (Gambas à la vénitienne avec oignons confits) et du « Fritto misto veneziano in cartoccio » (Fritto misto à la vénitienne).

Nous éprouvâmes le même sentiment avec les « Spaghettoni con la pesca del giorno, peperoncini verdi dolci e pinoli tostati» et la « Côte de veau milanaise » pourtant généreusement servies.
La « Cassata » et le très bon « Panettone Pain Perdu » que nous prîmes en dessert atténuèrent légèrement notre sentiment.

En conclusion, si l’établissement offre un cadre agréable pour se retrouver entre amis autour d’une assiette de charcuteries et de fromages, la carte mériterait d’être raccourcie pour privilégier quelques plats plus goûteux afin que le client puisse vraiment retrouver la saveur tant aimée de la cuisine transalpine.

Ouvert du mardi au samedi de 11h30 à 14h30 et de 17h à 2h ; Dimanche 11h30 à 16h.

Photos : 1 : Le restaurant - 2 : Fritto misto à la vénitienne - 3 : Spaghettoni à la pêche du jour, poivrons verts et pignons torréfiés - 4 : Côte de veau milanaise - 5 : Panettone pain perdu.

Paris, le 20 mai 2016

Café Martini
11, rue du Pas de la Mule - 75004 Paris - Tél : 01 42 71 59 73

D'autres articles de restaurants

Itinéraires - 75005
Déjeuner au Blueberry Steam Bar
Le Corot - 92410
La Maison d'à Coté - 41350
Portraits de chef

Fraiche altaréenne aux anges de sa constellation, jeune libellule normande toute de réserve résolue, héritière d’une tradition de cuisson de manoirs ou bien...

En savoir plus
Découvertes

A L'Astrance, Pascal Barbot et Christophe Rohat, sont devenus rapidement les stars de la haute gastronomie ; tout le monde a retenu leur nom.  

En savoir plus