RESTAURANT LALIQUE AU CHÂTEAU LAFAURIE-PEYRAGUEY

On aime : passionnément...
  • Château Lafaurie-Peyraguey
  • Le Chef Jérôme Schilling
Escapade sauternaise au restaurant Lalique, au Château Lafaurie-Peyraguey  
Par Coline de Silans

Seule table étoilée du Sauternais, le Restaurant Lalique bénéficie d’une situation on ne peut plus privilégiée. Il fait en effet partie intégrante du Château Lafaurie-Peyraguey, hôtel de luxe centenaire situé au cœur des vignes et désormais propriété de la Maison Lalique.
La superbe salle vitrée sert d’écrin à la cuisine d’orfèvre de Jérôme Schilling, talent alsacien délocalisé en terres sauternaises.
 
Arrivé chez Lafaurie-Peyraguy quelques mois avant l’ouverture, en juin 2018, Jérôme Schilling, alors en poste à la Villa René Lalique, en Alsace, a dû adapter sa cuisine au terroir local. Mission plutôt facile pour ce passionné de bons produits, qui a passé ses premiers mois ici à visiter producteurs et artisans locaux. Parmi ses coups de cœur, la Maison Sturia, premier producteur de caviar français, ou encore Autrefoie, éleveur de canards local.
Perfectionniste, le chef passé par diverses maisons étoilées a élaboré à Lafaurie-Peyrgauey un menu pensé entièrement autour du trésor local : le Sauternes. Amuses-bouches rappelant les trois notes principales du Sauternes, entrée interprétée selon un Millésime particulier, condiment sous forme de Sauternes macéré à l’hibiscus… Les clins d’œil à l’or liquide sont présents dans chacune des créations du chef, et viennent relever les produits locaux par un subtil jeu de textures et de saveurs. Une gastronomie entre classicisme et modernité, que le Guide Michelin a récompensé d’une étoile en 2019, un an seulement après l’ouverture.
 
Les deux menus, Terroir du Sauternais, et Grain Noble, sont proposés en 3,4 ou 5 séances, et s’articulent autour de produits de saison, revisités sous l’influence du terroir local. Bon à savoir, le menu Terroir est 100% végétal. A l’automne, on commencera ainsi par une belle entrée en matière, avec du butternut et agrumes selon l’interprétation du Millésime 2010, ou encore par des Saint-Jacques et topinambours sauce Matelote, agrémentées d’un Insolite au topinambour. Le dessert, brume du Ciron et Citron Caviar, est particulièrement spectaculaire. Ces deux menus s’accompagnent d’une carte de vins absolument pléthorique, fruit d’un travail de longue haleine de la part du chef sommelier Adrien Cascio, épaulé par le président de Lalique, Silvio Denz. Enfin, déjeuner ou dîner au Lalique, c’est aussi apprécier la beauté des arts de la table. Diverses pièces en cristal, dont certaines imaginées par le chef, parsèment en effet les tables et défilent au cours du repas, n’en rendant l’expérience que plus belle. Une adresse emblématique de l’art de vivre à la française, dans un cadre magnifiquement préservé, avec un service impeccable.
 
Compter entre 95€ et 165€ pour un menu, en fonction du nombre de services.
 
Le restaurant est ouvert du jeudi midi au lundi soir, de 12h00 à 13h30 et de 19h30 à 21h30. Fermeture annuelle du 1er janvier au 1er février.
 
Réservation conseillée.
 
Restaurant Lalique,
Lieu-dit Peyraguey – 33210 Bommes, Tel : 05.24.22.80.11

D'autres articles de restaurants

Wim à Table - 75017
L'Entredgeu - 75017
Kook bistrot chic à La Baule - 44500
Jean Paul Hévin - 75001
Portraits de chef

Ardent crucifargardien à la prunelle claire émeraude, allègre fervent adoubé par sa mie Isabelle, dans un corps de ferme extrême contemporain au faîte de la...

En savoir plus
Découvertes

La véritable saveur de la tradition. Véritable institution, née sous le Second Empire, à côté des abattoirs de la Villette, AU BOEUF COURONNÉ,...

En savoir plus