LES RÉSISTANTS - 75010

On aime : passionnément...
Proche de la place de la République, le restaurant Les Résistants propose une cuisine traditionnelle française à base de produits de terroirs sélectionnés chez des petits producteurs, en circuit court.  
Par Georges Kouassi

Mû par le désir de proposer, à des prix très raisonnables, une cuisine conçue uniquement à base de vrais produits de terroir livrés, en circuit court, par des petits producteurs, Florent Piard, aidé par quatre amis d’enfance et rejoint par Clément Desbans, le talentueux et jeune chef, et Yannick, le dynamique chef de salle, a ouvert, depuis le 12 janvier 2016, tout près de la place de la République, un joli restaurant, Les Résistants.
 
Chaleureusement accueillis par Yannick, Béatrice et moi sommes tout de suite charmés par les lieux : grandes baies vitrées, belle hauteur sous plafond, végétation, des couleurs vert amande, bois et fauteuils en rotin, faïences anciennes, petites tables bistrot et vaisselle chinées, cuisine ouverte sur la seconde salle située à l’étage,...
 
La carte courte, qui change tous les jours, traduit bien le projet de proposer aux clients des plats inventifs et de qualité, concoctés chaque jour, en fonction des arrivages.
 
En ce dernier vendredi soir de février, sont ainsi inscrits sur la carte du jour, en entrées, une « Chaudrée de coques, héllantis » (9 €), une « Salade de merlu, radis moutarde de Chine » (10 €), en plats, un « Coucou de Rennes, courge Jack Be Little, poireaux, salers, huile de noix » (21 €), une « Daurade, carottes, betteraves, raisins à l’anis » (18 €), un « Poulpe, panais, orties » (17 €), et un « Bourguignon de bœuf Galloway, pommes de terre, navets » (17 €).
Les trois desserts du jour (6,5 €) sont, ce soir : une « Tarte chocolat, praliné aux noix, noix de muscade », une « Pavlova de poires au vin rouge » et une « Tatin de pommes, chantilly, streusel de noisette ».
 
A côté de la carte du jour, on se régalera également du « Jambon de Noix de Bigorre AOP Grand Cru 24 mois », du « Chorizo de Noix de Bigorre » de la « Ventrêche de Noix de Bigorre et poivre noir Sarawak » ou des « Saucisses et saucissons d’Emmanuel » (8, 15 et 22 € pour un, deux ou trois produits).
  
La sélection des vins reflète la même philosophie et l’amateur de vins pourra déguster des Bourgogne, des vins des Pays de Loire, du Sud Ouest ou des Côtes du Rhône,  dénichés aussi chez des petits producteurs (de 22 à 93 € la bouteille et avec des possibilités au verre (de 5,5 à 7,5 €).
 
 Après un excellent vin pétillant de Mâcon, l’onctueuse «Chaudrée de coques » nous enthousiasme en laissant à notre palais une impression douce et moelleuse.
 
Puis Béatrice se délecte de l’étonnant « Coucou de Rennes, courge Jack Be Little, poireaux, salers, huile de noix » tandis que je savoure le goûteux « Bourguignon de bœuf Galloway, pommes de terre, navets » (tendreté de la viande, légumes fondants).
 
Cet excellent dîner se termine, pour Béatrice, par une originale « « Tatin de pommes, chantilly, streusel de noisette » et, pour moi, par une « Tarte chocolat, praliné aux noix, noix de muscade » qui ravit le grand amateur de chocolat que je suis
 
On ne peut que saluer la performance de ce nouvel établissement de proposer chaque soir de nouvelles suggestions et souligner un rapport qualité/prix rarement vu ailleurs. Aussi n’est-il pas étonnant que Les Résistants affiche complet presque chaque soir.  
 
 Ouvert du mardi au samedi : 19h30-minuit. Fermé dimanche et lundi.

Photos : 1, 2, 4 et 5 : Adèle Prieur et Axel Van Hessche - 3 : Georges Kouassi.
 
Les Résistants
16-18, rue du Château d’Eau - 75010 Paris - Tél : 01 42 06 43 74
 

D'autres articles de restaurants

Sassotondo - 75011
La nouvelle Villa Corse - 75015
Café Moderne - 75002
La Pizzetta Piu Grande - 75018
Portraits de chef

Dans les bulles, les signes accouchent des sens, sur les pattes d’une colombe, un monégasque, élu depuis 2005 par Xavier Gardinier, éclaire d’un autre éclat...

En savoir plus
Découvertes

Le mythique restaurant PRUNIER de l'avenue Victor Hugo, à l'angle de la rue rue de Traktir a été fondé en 1924 par Emile Prunier. La maison Prunier qui appartient depuis l'an 2000...

En savoir plus