BOUND - 75008

On aime : pas du tout...
Le Barfly a fermé ". " Ah bon, quelle bonne nouvelle. Et c’est remplacé par quoi ? Une banque, une agence immobilière , un hôtel ? "." Non, un restaurant, le Bound, ce qui étymologiquement veut dire, borne ou limite ". Je confirme, limite est tout à fait approprié à ce nouveau temple de la cuisine hors de prix (12 € le cœur de laitue " extra " avec de l’huile d’olive citron, 7 € l’assiette de purée) qui nous balance un concept vu et revu.
Par Philippe Toinard

" Le Barfly a fermé ".
" Ah bon, quelle bonne nouvelle. Et c’est remplacé par quoi ? Une banque, une agence immobilière, un hôtel ? ".
" Non, un restaurant, le Bound, ce qui étymologiquement veut dire, borne ou limite ".
Je confirme, limite est tout à fait approprié à ce nouveau temple de la cuisine hors de prix (12 € le cœur de laitue " extra " avec de l’huile d’olive citron, 7 € l’assiette de purée) qui nous balance un concept vu et revu.
Pour résumer, on prend les mêmes, on change de nom et on recommence. Le pire, c’est que ça marche et après retourné le problème dans tous les sens, je ne comprends toujours pas pourquoi.
Une carte, trop longue pour être rassurante, trop chère, trop " je mets un peu de tout pour que tout le monde s’y retrouve ".
Résultat, on peut à la fois manger des sushi et des sashimi, des pâtes, des clubs sandwich et une ribambelle de plats sans éclats, mal fagotés que l’on a déjà croisés des centaines de fois comme le tartare, l’entrecôte grillée, le carpaccio de bœuf, le suprême de volaille, les tomates mozza et le cheese-burger accompagné de frites à pleurer. Une partie d’entre elles étaient mollasses, l’autre trop cuites.
Y’a-t-il un chef en cuisine qui vérifie les assiettes avant de les expédier en salle ? Sans doute mais pas au moment du passage du steak de thon grillé (qui ne l’était pas) accompagné de mini légumes noyés dans une sauce sans nom et sans saveur.
Un moelleux au chocolat plus tard, le serveur décontenancé par notre souhait de boire un thé vert, nous apporte un sachet de thé, jusque là rien d’anormal, mais dans une tasse à café.
Faites le test chez vous, vous verrez, ça ne laisse pas beaucoup de place pour l’eau chaude !

Bound.
49/51, avenue George V - 75008 Paris.
Tél. : 01 53 67 84 60.
Formule déjeuner : 27 €. Carte : de 36 € à 62 €.
Fermé samedi midi.
Métro : George V.

D'autres articles de restaurants

La Brasserie Dubillot pour un dîner d'été
La Table d'Adrien - 75002
Les Délices d'Aphrodite à Paris - 75005
L’Atelier Aubrac - 75015
Portraits de chef

Architecte chilien, amateur de joies végétales, self-made-man inspiré par maître TAIRA, l’élégant discret Raimundo BRIONES, à la Madeleine, au...

En savoir plus
Découvertes

Si Paris ne manque pas de bons restaurants, de bons bistrots et de bonnes brasseries, parmi les meilleurs le bistrot ASTIER est une institution incontournable de la gastronomie française qui...

En savoir plus