LE TIMBRE - 75006

On aime : beaucoup...
Par Philippe Toinard

Un Anglais qui joue au rugby et qui se fait battre par la France, ça arrive. Un Anglais qui mitonne une cuisine bien de chez nous et qui bat certains bistrotiers français, c’est plus rare mais nous en avons déniché un !
Chris Wright, originaire de Manchester, est arrivé en France il y a 8 ans comme garçon de salle avant de reprendre la crêperie de la rue Sainte-Beuve et de la transformer en restaurant. Un restaurant si petit, le plus petit de Paris ?, que son nom fut tout de suite trouvé, Le Timbre.

Chris, qui parle le français comme Jane Birkin " le cuisine, le carte des vins, la ris de veau… ", est totalement autodidacte. Au tout début, il assurait le service puis un jour, se retrouvant Sans Chef Fixe, il décida de passer de la salle à la cuisine…vous verrez sur place, il n’y a qu’un pas à faire pour passer de l’un à l’autre. Le résultat est probant.
Chris cuisine les grands classiques bistrotiers sous vos yeux, avec un certain talent et en changeant ses propositions régulièrement en fonction de ses envies et des arrivages.
Si la terrine de campagne et sa confiture d’oignons est souvent à la carte, elle fut ce soir là remplacée par une terrine de pot au feu aux légumes, irrésistible avec un verre de Morgon et du bon pain. Un plat de casse-croûte entre copains à savourer quelques heures avant le coup d’envoi d’un match de rugby comme un France – Angleterre par exemple. Tout aussi réussie, l’aile de raie aux câpres avec des lardons et des croûtons.
Pour le dessert, Chris nous gratifie d’un somptueux millefeuille monté à la minute, aussi croustillant que les potins de la presse anglaise.

Une adresse charmante, un garçon attachant chez qui l’on aimerait avoir son rond de serviette.
Le Timbre.
3, rue Sainte Beuve - 75006 Paris.
Tél. : 01 45 49 10 40.
Formules au déjeuner : 22 et 26 €. Menu au dîner : 31 €.
Fermé le dimanche.
Métro : Notre Dame des Champs.

D'autres articles de restaurants

L'Essentiel à Deauville
Eugene Eugene - 92800 Puteaux
L'Annexe - 75010
En Attendant l'Or - 75011
Portraits de chef

Dans un écrin historique drapé en bonbonnière pour dîners amoureux enfiévrés aux chandelles, à deux enjambées de l’Odéon,...

En savoir plus
Découvertes

A deux pas du  légendaire cimetière de l’est parisien, le nouveau restaurant de Guy Martin, LA MERE LACHAISE, revisite joliment la cuisine de bistrot.  

En savoir plus