LE BISTROT DES FAUBOURGS - 75010

On aime : beaucoup...
Une rue sans charme dans un quartier bouleversé par les travaux de voirie et au milieu une parenthèse gourmande qui revit depuis l’arrivée d’ Emmanuelle et Carolyn. Oublié le temps des surgelés et des produits achetés à moindre coût. Au Bistrot des Faubourgs place désormais à la fraîcheur, au respect des saisons, c’est stipulé sur une ardoise accrochée au mur, et à une carte courte réalisée en fonction du marché.
Par Philippe Toinard

Une rue sans charme dans un quartier bouleversé par les travaux de voirie et au milieu une parenthèse gourmande qui revit depuis l’arrivée d’ Emmanuelle et Carolyn.
Oublié le temps des surgelés et des produits achetés à moindre coût. Place désormais à la fraîcheur, au respect des saisons, c’est stipulé sur une ardoise accrochée au mur, et à une carte courte réalisée en fonction du marché.
Pas de chichis, pas de fioritures, Carolyn l’Irlandaise va droit au but. Ici, tout est fait maison, de l’amuse bouche posé sur la table, des endives à tartiner avec du fromage blanc au curry, aux chouquettes qui accompagnent le café. Entre les deux, une cuisine simple, que l’on pourrait faire chez soi mais que l’on prend plaisir à déguster dans ce restaurant décoré avec des banquettes rouges, des chaises bistrot et quelques fruits dans la vitrine pour la touche féminine.
En salle, Emmanuelle sautille de table en table, le carnet de commandes entre les mains et le sourire jusqu’aux oreilles. Un petit mot en cuisine et on entend Carolyn s’activer pour préparer l’œuf cocotte et sa crème aux cèpes puis découper une tranche d’une succulente terrine de queue de bœuf aux carottes et aux poireaux.

En tendant l’oreille, on perçoit le grésillement du beurre dans la poêle qui entoure la bavette et les échalotes sous les yeux de la purée qui attend sagement dans l’assiette que ces dernières l’accompagnent jusqu’en salle.

Dans la casserole voisine, la sauce aux champignons se réchauffe avant de recouvrir une aile de poulet alors que dans la marmite, l’osso-bucco fait le beau avant d’entrer en scène.
On jette un œil sur la pendule pour découvrir que l’on peut s’accorder un dessert. Crème brûlée et salade d’agrumes se bousculent pour obtenir nos faveurs, c’est finalement le crumble aux pommes qui gagne la partie.
C’est promis les desserts, on reviendra demain.
Photos : 1 : La salle - 2 : " Mange ta soupe " - 3 : Emmanuelle - 4 : Le restaurant.

Le Bistrot des Faubourgs.

55, rue des Vinaigriers - 75010
Tel : 01 42 05 19 05.
Menu : 14 € (au déjeuner).
Fermé le soir du lundi au mercredi ainsi que le week-end.
Métro : Gare de l’Est.

D'autres articles de restaurants

Gâteaux Thoumieux - 75007
B. C. - 75008
Chez Francoise - 75007
Le hot dog français du Café Jules
Portraits de chef

Alain Dutournier a créé le Carré des Feuillants en 1986. Aujourd’hui, cette table deux macarons au Michelin est un havre de paix, une parenthèse landaise en plein...

En savoir plus
Découvertes

L’événement majeur de la rentrée gastronomique 2015 est l’arrivée très attendue de Elodie Piège et Jean-François Piège dans LE...

En savoir plus